Le livre de voyage de Bernard Werber.



Un livre qui vous parle... qui vous entraîne au fil de ses mots, vers un voyage initiatique...
C'est amusant, rafraichissant ! un peu bizarre, mais agréable.



L'auteur.

Bernard Werber est né en 1961, à Toulouse. Très jeune il écrit des nouvelles puis rejoint le monde journalistique (au lycée ^^) avant d'entamer des études de droit et surtout son livre : Les Fourmis à 18 ans ! Mais, il fera surtout du journalisme et son livre sortira, finalement en 1991 après une période de chômage... Il s'en suit de nombreux livres, dont celui que je présente aujourd'hui.






 

Quatrième de couverture.

« Ah, enfin tu me prends dans tes mains !
Ah, enfin tu lis ma quatrième de couverture !
Tu ne peux pas savoir comme j'attendais cet instant.
J'avais si peur que tu passes sans me voir.
J'avais si peur que tu rates cette expérience que nous ne pouvons vivre
qu'ensemble.
Toi lecteur, humain, vivant.
Et moi le livre, objet, inerte, mais qui peux te faire
décoller pour le grand, le plus simple, le plus extraordinaire des voyages»


Alors, certes, une quatrième de couverture qui vous parle ! Déjà, là, on se demande où va nous emmener ce petit ouvrage... et si je l'ai lu en deuxième livre de l'année, c'est que justement, cela m'interpellait.

L'histoire


"Imaginez un livre
qui serait comme un ami de papier.
Imaginez un livre
qui vous aide à explorer
votre propre esprit.

Imaginez un livre
qui vous entraîne vers le plus beau,
le plus simple
et le plus étonnant des voyages.
Un voyage dans votre vie.
Un voyage dans vos rêves.
Un voyage hors du temps."


Ce livre a été publié en 1997 après des recherches de B Werber sur la psychanalyse, et l'auto hypnose.

Le livre du voyage est là encore une expérience étant donné qu'il utilise une structure* à la "Petit prince" de Saint Exupéry, mais au lieu de mettre en scène un personnage fictif, il place directement le lecteur au centre du récit. (dixit l'auteur)

C'est un livre qui vous emmène en voyage. Il vous fait accepter le contrat, dès le départ... Et, un peu comme un praticien de l'hypnose, il vous susurre des mots doux, parfois des ordres, pour un voyage intérieur au travers des quatre éléments tout d'abord. Il vous invite en une petite heure, à réfléchir sur votre vie, vos sentiments, vos idées, vos actes, vos rêves. Vous !

C'est une expérience intéressante, qui m'a fait sourire et détendu. Oui, détendu... j'ai lu avec plaisir, j'ai tourné les pages calmement, et je me suis rendue compte que ma respiration était réellement lente et posée. Certains d'entre vous n'y parviendront pas, je vous conseille juste de poser ce livre et de le reprendre plus tard. Car le cheminement est vraiment bien mené.

Bien sûr, ceux qui ont lu les premiers livres de Werber ne pourront s'empêcher de retrouver des éléments des Fourmis ou de l'Encyclopédie du savoir relatif et absolu, comme l'explication de la symbolique des nombres (jusqu'au 5, ici) ou encore l'utilisation de la force de l'adversaire, le fait de tenir un livre entre les mains et ce que ce dernier peut ressentir (j'adore le passage avec le livre de cuisine ^^).

Lorsque j'ai eu fermé ce livre, j'ai eu une vague sensation de bien être. Puis, lorsque je me suis couchée, les mots sont revenus, apportant leur lot de sagesse. Une très belle expérience.

Le style.


Livre contient finalement très peu de mots pour beaucoup de sens. Des phrases courtes contenant beaucoup de sagesse. Voici un extrait, page 147.

« La télépathie ne t'est d'aucune aide, les éléments ne pensent pas, ils vivent.
Ne les méprise pas.
Penser à rien c'est quelque chose dont tu n'es même pas capable.
Il y a toujours une pensée dans ta tête.
Ne serait-ce que ta volonté de ne penser à rien... »

Le style fait référence, comme le dit l'auteur, à celui employé par St Exupèry : le lecteur sent une recherche de la concision et l'usage de raccourcis, avec notamment des phrases nominales courtes et remplies d'informations. C'est donc très court, incisif, et débordant d'originalité... avec en plus, ce petit brin d'âme, ce petit rien que sait insuffler Werber.

Au final



    A lire, relire et méditer.

1 commentaires :

  1. Eh bien cette fois-ci je ne serai pas d’accord avec toi. J’ai détesté ce livre et j’ai trouvé qu’il dégoulinait d’une démagogie exaspérante. Non, décidement, ce livre m’a énervée !

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)