Une porte sur l'été de Robert Heinlein

" Une patte, légère comme un flocon de neige, se posa sur mon bras. 
- Mmiieu ! lança Pete.
- Sale gourmand ! murmurai-je en lui versant une nouvelle soucoupe de ginger ale."
Robert Heinlein.






L'auteur

Robert Heinlein est né dans le Missouri en 1907 et est décédé en Californie en 1988.

Il a effectué des études à Académie navale d'Annapolis avant de devenir lieutenant dans l'armée. Mais la tuberculose l'a obligé à quitter ce poste, il  a dû alors effectuer plusieurs métiers pour gagner sa vie.

Son premier livre 'Ligne de vie' a été publié en 1939 pour la revue Astounding Science-Fiction, suivi de plusieurs autres livres à succès :  'Une portée sur l'été', 'En terre étrangère', 'Révolte sur la lune' ou encore 'Etoiles derrière vous !' 

Robert Heinlein fait partie des auteurs de l'âge d'or de la science-fiction, il est d'ailleurs considéré par les Américains comme le père de la science-fiction.

Résumé Officiel

Daniel B. Davis s'aperçoit que sa fiancée et son meilleur ami l'ont trahi et évincé de son usine de fabrication de robots. Il décide de fuir vers l'avenir, en compagnie de son chat, Petronius le Sage, même si cela doit l'obliger à quitter Ricky, une petite fille qu'il aime tendrement.
Daniel choisit la route du « long sommeil », c'est-à-dire celle de l'hibernation artificielle. Mais son chat disparaît et c'est seul qu'il affronte le bond dans le temps. Par quel miracle, trente ans plus tard, Rocky est-elle âgée de vingt ans à peine et Petronius le Sage, présent dans ce monde du futur ?
Robert Anson Heinlein est né en juillet 1907 dans le Missouri. Il semblait promis à une brillante carrière militaire lorsqu'une grave maladie l'obligea à y renoncer en 1934. Depuis, il est devenu un des auteurs les plus prolifiques de notre époque. 

Ce livre m'a été offert par les éditions le Livre de poche dans le cadre d'un partenariat avec le site Livr@ddict. Je les remercie de ce cadeau qui m'a fait découvrir la SF différemment et, pour la première fois, l'apprécier.

Le Livre de Poche SF - (19 mai 2010) - 280 pages - Français - ISBN-13: 978-2253023401

L'histoire

L'histoire démarre par la narration des habitudes d'un chat, Pete... et, jusque là, je restai très septique, n'étant pas très fan de la SF. Je m'attendais à une histoire bizarre, avec un chat qui parle, des trucs rocambolesques, mais pas du tout à ce qui se passe dans ce bouquin. 

Non, après cette petite présentation, le narrateur, qui est aussi le personnage principal, nous relate les évènements un peu tortueux qui lui sont arrivés lors des trente dernières années. Ou futures. Ou les deux. Avec un réel contre-fait, et de la fiction bien menée... une touche de science, du passé au futur, et une histoire humaine franchement intéressante. 

Et moi, qui n'avait jamais trouvé de livre de SF qui me plaise, je viens de tomber sous le charme ! 

Les méchants (oui, il y en a) sont réellement détestables. Je regrette une histoire d'amour si "facile", mais le livre en peut pas non plus être totalement parfait, d'autant qu'il n'est, apparemment, pas le meilleur de l'auteur. Les scènes s'enchainent avec vigueur, et on entre dans ce roman avec une facilité déconcertante. J'ai adoré le déroulement, les idées, le fait de ne pas voir où l'auteur m'emmenait avant les 3/4 du livre. Alors, certes, à ce moment là, on comprend. Mais reste le doute : Davis ne va-t-il pas se faire rouler à nouveau ? cela va-t-il fonctionner ?

Le chat, s'avère être plus qu'un élément de décor. Il est amusant, au départ, on le perd une partie de l'histoire, et le retrouver donne un brin d'humanisme fort sympathique. Sans oublier la petite moralité de l'histoire, et l'explication du titre.

Enfin, ce livre de SF est somme toute assez crédible ! Cela est surement dû au fait que ce livre a été écrit il y a de nombreuses années (1957), et que certains des éléments 'vus' et 'inventés' par l'auteur sont devenus standards dans notre quotidien. D'autres restent spéculatifs... 

Le style

La narration se fait à la première personne. C'est une sorte d'autobiographie, donc... ce qu'il dit lui même dans le livre ! Ce style permet de ressentir les sentiments du personnage et de haïr, ou quasiment, les méchants de cette histoire. C'est donc subjectif... forcément.
Le temps est un des éléments clé de ce roman. Je ne vais pas vous le raconter, mais l'histoire ne se déroule que sur quelques jours, et en même temps sur plusieurs décennies... Toutefois, l'auteur a joué sur des variations de tempo tout en gardant un rythme général assez soutenu. Peu de longueurs, peu de descriptions mais toutefois, suffisamment de narration pour ancrer les évènements et leur donner un cadre précis.On ne connais pas les décors des pièces par exemple, cela ne servirait à rien dans l'histoire. Les tenues vestimentaires sont à peine évoquées et plus pour marquer les différences temporelles et culturelles que pour un réel besoin de création... Bref, un rythme rapide, sans basculer dans une lecture axée sur l'action. Au contraire. Il s'écoule parfois quelques jours, ou semaine, en quelques lignes. J'ai trouvé cela fort agréable.

La traduction française est signée Régine Vivier, qui a su magnifier cette histoire et la rendre d'unetrès bon niveau, dans notre langue... mais, Robert Heinlein ayant obtenu de nombreux prix littéraire avait surement donné une base formidable.

Au final

Une très belle découverte ! Je ne vais pas pour autant devenir fan de SF... mais, je pense que je lirai un autre roman de cet auteur, car, j'y ai pris beaucoup de plaisir. 

&

3 commentaires :

Jémlyre a dit…

Moi qui ai toujours eu du mal avec la science-fiction, peut-être que ce livre réussira à me réconcilier avec ce genre ?

Je prends note et merci pour ce beau billet.

Miss Spooky Muffin a dit…

Je suis contente qu'une non-amatrice de SF aime ce livre, ça confirme ma théorie : l'écriture de Heinlein est si plaisante qu'on ne peut s'empêcher de se laisser prendre par l'histoire. Encore un bon partenariat que celui-ci ! :)

good-bad-reading a dit…

Je n'ai pas lu beaucoup de science-fiction. Peut-être que celui-ci me plairait.
Car j'aime bien l'idée du chat. =)
Alors, je note.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)