Les piliers de la Terre de Ken Follet

" Jack se déplaça légèrement pour mieux la voir. L'intensité de son regard, la flamme qui brillait dans ses yeux ensorcelants faisaient monter en lui une émotion qui lui serait la gorge.
Ken Follet (p765)

L'auteur


 Ken Follet est né en 1949 au Pays de Galle. 

Licencié en philosophie, il connait tout d'abord le succès avec des romans d'espionnage avant de se lancer dans quelques fresques historiques et dernièrement politique...  classés parmi les meilleurs thrillers du genre !


Le résumé officiel

Dans l'Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes. 
Abandonnant le monde de l'espionnage, Ken Follett, le maître du suspense, nous livre avec Les Piliers de la Terre une œuvre monumentale dont l'intrigue, aux rebonds incessants, s'appuie sur un extraordinaire travail d'historien. Promené de pendaisons en meurtres, des forêts anglaises au cœur de l'Andalousie, de Tours à Saint-Denis, le lecteur se trouve irrésistiblement happé dans le tourbillon d'une superbe épopée romanesque. 

La "série"

On ne peut pas parler réellement de série, pourtant un second livre aussi épais que le premier est considéré comme la suite : Un monde sans fin.

L'adaptation TV

Une série TV a été crée à partir de ce livre, en voici le Trailer (en Anglais). Je n'ai pas eu l'occasion de la voir...


L'histoire

Comment résumer et raconter ce livre, sans vous le dévoiler ! Dire qu'il s'agit de la construction d'une cathédrale... dans les années 1100 serait très insuffisant. Pourtant, c'est autour de ce bâtiment que tout se passe. Que la vie de ces hommes et ces femmes va évoluer. Que leurs sentiments, leurs talents vont naitre.

L'histoire se déroule sur une cinquantaine d'année. Pas moins. Par conséquent, elle aura son lot de naissance, heureuses la plupart, mais aussi de morts, nombreuses en cette période de guerre, de conflits et surtout de prises de pouvoirs.

Ken Follet, au delà d'une simple narration nous dévoile une époque, des us et coutumes parfois aux relents barbares, comme le dé-pucelage de la jeune mariée par le maitre, ainsi que tous les rudiments de la construction à cette époque. C'est brillant. Passionnant. Instructif et vraiment prenant.

Ce livre, mal gré ses 1400 pages (dans la version que j'ai lu, mais 1000 en poche) se lit d'une traite. Difficile de le poser, car les évènements, les rebondissements font que l'on est pris dans la tourmente, que l'on veut savoir ce qu'il advient de Jack, d'Aliena, et même d'Ellen... On veut connaitre les petits secrets qui régissent les comportements de certains personnages. On veut, bien sûr, voir la cathédrale se construire et chaque empêchement est un nouveau désespoir que seule la lecture comblera.

Alors, certes, ce livre ne comporte pas que du très bon, et j'ai eu quelques passages à vide, notamment avec l'échappée de Jack et la folle poursuite d'Aliena. C'est improbable et dans un livre qui se veut cohérent, cela m'a un peu surprise... la magie de l'amour n'explique pas tout ! Je ne pense pas qu'en cette époque, une femme et un enfant en bas âge aient pu traverser la France, et une partie de l'Espagne en si peu de temps, même munis d'un bon cheval... qui aurait pu leur être volé. C'est peut-être un détail, mais il revêt pour moi la parti la moins claire et donc la moins appréciée de ce bouquin. 

Pour rester dans le négatif, quelques scènes m'ont choquées, car l'auteur détaille tout. De la mort aux viols. De la naissance, sanglante, aux premiers ébats amoureux. J'y reviendrais dans le style... 

Le reste est divin.

Oui, je vous l'accorde pour un livre traitant de religion, c'était facile... Tiens, voilà un sujet passionnant, encore dans cette histoire. La religion. Ken Follet nous la montre avec un peu d'ironie parfois, et surtout une grande tendresse. Les rouages politiques qui sont démontrés, donnent une autre vision de ces hommes dévoués à Dieu ! J'avoue que je ne suis pas très encline vers le respect total de ces hommes (au vu des affaires qui fleurissent régulièrement dans la presse, leur chasteté me fait parfois sourire) mais ici, il démontre que certains étaient réellement pur dans leur corps et pouvait par contre avoir des âmes noircies de meurtres pratiqués pour le bien de l'église et surtout pour leur propre carrières. Finalement engrosser une servante me parait bien moins néfaste ! 

Tout cela est raconté avec un recul frappant. Ken Follet ne juge pas, il narre. Il nous montre les choses tel qu'il les a recherché et nous adresse un récit historique, matîné certes de romance, sans prendre parti pour un camp ou un autre. Enfin, si, les "bons" gagnent à la fin... payant toutefois un lourd tribut. 

Le style

Des descriptions, de la romance, de l'amour, de l'histoire, et le tout avec une recherche de mots, un sens du dialogue... bref une très belle écriture, fine, jamais pompeuse. Le narrateur nous fait passer d'un personnage à l'autre, au cours des chapitres, usant d'un petit stratagème amusant, il fait entrer les réaction d'un personnage dans une scène en concernant d'autres, puis nous suivons ce nouveau personnage pendant quelques lignes avant de basculer sur un autre... il ne coupe donc jamais l'action, et nous tournons autour, en la voyant depuis chaque participant ayant un rôle à jouer. Astucieux et surtout très agréable. 

Toutefois, je reviens sur un point qui m'a chagriné, les détails ! ici l'auteur nous montre tout. Et je ne suis pas adepte de ce genre de choses... loin d'être prude, ayant écrit des scènes un peu osée dans certaines de mes nouvelles, je ne m'attendais pas à trouver ces scènes dans un livre tout public ! cela m'a un peu dérouté. Fort heureusement, c'est noyé dans la masse, mais je ne pouvais pas faire cet article sans le signaler.

Les personnages sont très attachants ou très détestables ! arg, ce William, je lui aurais volontiers flanqué une bonne gifle à plusieurs reprises. Ce qui démontre le talent de l'auteur, il a crée un vrai méchant. Quand aux autres, j'ai eu un faible pour Ellen et sa sauvagerie de sorcière, pour Jack... Aliena m'a un peu "énervé", et Philip m'a fait parfois sourire, tant il est prévisible... Tom est un de ceux que je regrette. Et les personnages secondaire sont assez crédibles dans leurs rôles.

Le temps file sur une cinquantaine d'année, mais en différentes sections de trois à quatre ans, avec des bonds d'une dizaine d'années... que l'auteur comble en quelques lignes au décours de la section suivante. Rien de transcendant ne s'y passe, et il nous fait don grâce d'un surcroit de pages... Cette construction m'a charmé, elle permet d'éviter des lourdeurs inutiles. De plus, l'auteur effectue quelques rappels, lors de la second partie -Aliena- sur des évènements qui se sont déroulés dans la première -Ellen- (Ce livre existe en deux parties distinctes... ce qui explique ces répétitions), ce qui m'a tout d'abord surpris mais était assez sympathique. Je l'ai lu d'une traite, mais si on le lit que plusieurs mois, cela peut s'avérer utile...

Au final

Un beau livre que je suis ravie d'avoir découvert, grâce à Mme C qui me l'a gentiment prêté. Je lirais surement la suite... dans quelques temps. 

Ne vous laissez pas impressionner par le nombre de pages, cela se lit très vite.

12 commentaires :

Frankie a dit…

J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai trouvé palpitant de bout en bout ! Rien ne m'a choquée ! :) Pour la traversée de l'Europe, il me semble qu'il se passe quelques mois, donc ce serait tout à fait faisable.
Juste, tu as fait une petite erreur, c'est Aliena et non pas Ariana ! :)

les mots de nanet a dit…

Oups... surtout que je ne sais pas qui est Ariana !

Même sur quelques mois, je doute qu'une femme puisse, seule, traverser ainsi la France puis une partie de l'Espagne, et enfin, remonter jusqu'à Paris sans se faire voler, ou pire. Surtout avec un enfant... qui l'oblige à des arrêts fréquents, ne serait-ce que pour le nourrir. J'ai déjà fait de longues randonnées à cheval, c'est fatiguant, alors j'imagine avec un môme sur les bras !

Mais, ce sont des détails... l'ensemble est très très bon.

silvi a dit…

le second tome "un monde sans fin" est très intéressant, mais un peu redite par rapport au 1er... mais si on aime ces grandes sagas historiques c'est très agréable à lire...

les mots de nanet a dit…

J'ai la possibilité de le lire (la personne qui m'a prêté ce tome possède aussi le second) mais je vais faire une pause. Surtout s'il y a des redites... le temps les amoindrira grâce à l'oubli partiel ^^

Je tenterai par contre de trouver les épisodes de la série TV, que je vins de découvrir...

biz

Neph a dit…

Une série tirée du livre ? Tu m'intrigues, je vais essayer de voir cela de plus près !

les mots de nanet a dit…

Salut Neph, je ne crois pas que cette série soit sortie en France, mais le trailer est bel et bien là ! et je l'ai aussi trouvé en espagnol...

biz

Lexounet a dit…

Un billet très complet que je rejoint à part sur tes bémols qui ne m'ont pas du tout choqués, tout est resté cohérent pendant ma lecture. Sinon, il fait parti de mes incontournables donc ça va de soi que j'ai adoré ;)

les mots de nanet a dit…

Ah, ces bémols vous chagrinent ^^ ce ne sont que des bémols... un peu comme trouver forcément un défaut ! peut-être justement parce que ce livre ne sera pas un incontournable pour moi.

Biz

Céline a dit…

Je l'ai lu, il n'y a pas si longtemps et je l'ai dévoré.

Ken Follet a une plume fantastique, il faut le lire, je n'ai jamais avalé autant de pages sans éprouver le moindre ennui. On tourne les pages sans s'en apercevoir et ça, c'est pour moi, quelque chose de vraiment agréable.

L'histoire est grandiose, j'ai envie de dire car elle est complète. Pour une fois, ce n'est pas que l'histoire des grands.

Les personnages sont attachants même si, par moment, j'ai eu un peu de mal avec Aliena. Elle fait deux/trois choses que je trouve ridicule.

Mis à part la traversée de la France et de l'Espagne qui m'a aussi "choquée" (je trouve ça incroyable que ça se soit aussi bien passé), le reste de l'histoire est tout simplement fantastique.

C'est également un livre que je conseille vivement.

nanet a dit…

C'est l'un des livres les plus intéressant lu cette année, je craignais de me lancer vu sa taille ^^ mais j'en garde un très bon souvenirs.

Biz

Le Chat du Cheshire a dit…

Un livre palpitant de bout en bout, je suis émue à chaque fois que je le relis :) !

nanet a dit…

Je pense lire un nouveau Follet en 2013 ! j'avais dit que je le ferais en 2012... mais l'année est bien entamée et je ne pense pas avoir le temps.

Merci de votre passage, biz, nanet

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)