Orgueil et Préjugés de Jane Austen.

« Pourquoi ne pas profiter immédiatement des plaisirs ? »

Jane Austen.




L'auteur
Jane Austen (1775 – 1817) est une auteur anglaise du XIX°, elle a commencé à écrire dès l'âge de 11 ans !

Elle a passé sa vie à écrire et s'occuper de ses neveux et nièces.

Le succès de ses livres ne se fera qu'à la fin du XIX° siècle, alors qu'elle est décédée en 1817 à 41 ans.

Quatrième de couverture :

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage : l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett, qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Orgueil et préjugés est le roman le plus populaire de Jane Austen, avant même Raison et Sentiments.

Les Films 

Plusieurs films existent, dont le premier réalisé dès 1940 par Robert Z. Leonard. Mais le plus connu est celui de Joe Wright sorti en 2005.


L'histoire

L'histoire est fort simple : Elizabeth Bennet se croyant dédaignée par Darcy, jeune homme riche et hautain, s'amourache d'un bel officier, Wickham. Attention, ce n'est absolument pas un Vaudeville !

Elizabeth Bennett est une jeune fille comme il faut, d'une famille honorable, ni noble ni riche, mais fréquentant la bonne société anglaise provinciale. Au début du XIXe siècle, les règles régissant la vie mondaine et la vie privée étaient très strictes, tout faux pas étant sanctionné par une exclusion définitive du cercle des gens "comme il faut".

« Mr Bingley plaisait dès l'abord par un extérieur agréable ... mais la haute taille, la belle physionomie, le grand air de son ami, Mr Darcy, aidés de la rumeur qui, cinq minutes après son arrivée, circulait dans tous les groupes, qu'il possédait dix mille livres de rente, attirèrent bientôt sur celui-ci l'attention de toute la salle. »

Des préjugés vis à vis de ce beau Mr Darcy, Elizabeth va les cultiver. De l'orgueil, celui-ci en aurait à revendre ... Et pourtant. C'est la naissance d'un amour véritable, avec tout ce qui se passe dans le cœur, la tête de la jeune femme. Ses désirs, ses désillusions, ses choix... Jane Austen décrit l'évolution d'une histoire amoureuse bien sûr complexe. Les malentendus se télescopent, se superposent et le dénouement n'en est que plus soulageant.

L'abondance des petits événements, de détails, qui passionnent autant que de grandes aventures, fait l'un des charmes du roman britannique. Jane Austen marie cette richesse avec la finesse d'une analyse entièrement intégrée à la description du comportement, et avec un humour discret, mais toujours présent.

Les personnages sont drôles et attachants : La mère ne fait pas vraiment honneur à la sensibilité et l'intuition féminine, uniquement préoccupée à chercher à « caser » ses filles. Le père, décontracté, peut être trop, vit un peu dans son monde. Restent les sœurs, les quatre sœurs d'Elizabeth, et particulièrement Jane, moins réservée, plus « réactive » qu'Elizabeth.

Bien sûr, l'issue heureuse de l'histoire ne fait aucun doute (on sait dès les premières pages que les héros vont se marier, d'autant plus que l'effet de surprise a été légèrement éventé en deux cent ans et par le film... ), l'intérêt est plutôt de savoir quand et comment ils vont y arriver, c'est-à-dire dépasser leurs défauts respectifs (l'orgueil de monsieur, les préjugés de mademoiselle) et le fossé social qui les sépare. C'est ce suspense et leurs caractères respectifs et hauts en couleurs qui font de M. Darcy et Miss Bennet un des couples légendaires de la littérature, dont l'image a par la suite été tant de fois reprise.

Le style

Le récit de Jane Austen dépeint cette société anglaise, nous donnant d'innombrables détails sur les caractères des personnages, tant et si bien qu'on peut les voir prendre vie sous nos yeux. Mais loin de rendre le livre ennuyeux, ces descriptions nous réjouissent grâce à l'écriture fine et ironique de l'auteur et à son style qui, s'il est peut-être désuet aujourd'hui, nous donne un petit goût d'une époque brillante et révolue depuis bien longtemps.

Dans cet univers unique évoluent les sœurs d'Elizabeth, ses parents, et quelques personnages pittoresques, ainsi que des jeunes hommes qui font la cour comme nous pouvons seulement nous l'imaginer aujourd'hui, avec finesse et circonvolutions, avec moult détours et paroles enrobées. C'est peut-être dépassé, mais que c'est beau à lire. Et puis il y a le superbe monsieur Darcy, personnage énigmatique, laconique et ironique, rempli d'orgueil, cet orgueil toujours présent et qui peut se révéler un ennemi aussi grand que les préjugés qui gouvernent Elizabeth...

Orgueil et préjugés est un condensé de bon goût : un style élégant, tour à tour plaisant et grave, quelques personnages risibles ou émouvants et une héroïne spirituelle et indépendante.

La précision des dialogues, sa maitrise de la langue et de l'humour font de Orgueil et préjugés une référence et de ses personnages, Elizabeth Bennet et M. Darcy un couple mythique de la littérature britannique.

Au final

Un classique de la littérature anglaise ! Jane Austen maitrise parfaitement son style et son intrigue qui ont fait de son roman une fiction romantique incontournable.

Un livre que je conseille donc à toutes, et même à tous, tant sa lecture jubilatoire à tout point de vue possède la capacité de vous remonter le moral, de part une histoire d'amour mythique et une délicieuse satire des mœurs et des caractères, qui, tout en étant profondément ancrée dans son époque, ne peux qu'éclairer la nôtre.

(article écrit en 2009, déplacé de l'ancien blog)

5 commentaires :

silvi a dit…

je n'ai pas lu ce roman (une petite lacune...) mais en revanche j'ai vu le film qui est magnifique....

les mots de nanet a dit…

C'est dommage effectivement. Le livre vaut le détour, j'espère que tu auras l'occasion de le lire !

Biz

Greg a dit…

Ce livre, d'après ce que je sais, a été classé parmi les 10 meilleurs du monde par William Somerset Maugham, cf. cet article wikipédia si ça vous intéresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ten_Novels_and_Their_Authors

J'en profite au passage pour vous féliciter pour la qualité de vos articles. Bonne continuation !

les mots de nanet a dit…

Quelle belle liste ! je n'ai malheureusement pas lu le premier (Histoire de Tom Jones, enfant trouvé, de Henry Fielding), ni l'avant dernier (Les Frères Karamazov, de Fedor Dostoïevski), mais les huit autres sont de vrai merveilles de littérature. J'ai un petite préférence pour un autre livre de Balzac...

Merci pour le compliment ^^

Biz

totorosreviews a dit…

Les classiques ne sont vraiment pas mon genre de prédilection, mais je dois avouer que celui-ci est un des meilleurs que j'ai pu lire :)

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)