Sinouhé l'Egyptien de Mika Waltari

"C'est pourquoi chacun est libre de penser ce qu'il veut du présage des noms. Chacun puise dans sa croyance une consolation aux revers et aux maux de sa vie."
 Mika Waltari (P16)

L'auteur

Mika Waltari est né à Helsinki en 1908, et y est décédé en 1979.

Il fut étudiant en théologie à l'Université d'Helsinki  (son père était pasteur Lutérien) avant d'étudier la philosophie, l'esthétique et la littérature, et il obtient son diplôme de maître en 1929. Pendant ses études, il contribue à divers magazines et écrit des poèmes et des histoires. 

Il obtient la publication de son premier livre en 1927 : Suuri illusioni (La Grande illusion) alors qu'il effectue des études à l'Université de Paris.


Le résumé officiel

"Par amour pour une courtisane, le médecin égyptien Sinouhé s’est vendu comme esclave. Il va vivre une odyssée à mi-chemin des mythes et de la réalité.

Médecin, mais aussi espion du pharaon Aménophis IV, il ira de Thèbes à Babylone, et aussi chez les mystérieux Hittites et chez les Crétois soumis au Minotaure. Prodigieux roman d’aventures qui nous initie à la politique, à la religion et aux sciences du quatorzième siècle avant Jésus-Christ, le chef-d’oeuvre du grand écrivain filandais Mika Wlatari invite aussi à réfléchir sur l’homme d’aujourd’hui, le plaisir, la liberté, le pouvoir, la violence, l’injustice et tout ce qui fait notre destin.
"


Folio (juin 1981) Collection : Folio - 512 pages - ISBN-13: 978-2070372973

Le film

L'Égyptien (The Egyptian) est un film américain de Michael Curtiz sorti en 1954.


C'est un péplum comme vous pouvez le constater sur ces quelques images...


L'histoire

Contrairement à ce que le résumé laisse à penser, il ne s'agit pas de la vie d'un esclave, au temps des pharaons, mais de celle d'un aventurier, médecin de métier, mais aussi espion. Il va parcourir le monde, accompagné de son fidèle et très particulier Kaptah, sous le prétexte d'apprendre auprès des médecins de chaque contrée leurs technique, leur art... mais rapportera aussi des informations sur les troupes armées des rois de ces fabuleux pays.

Mika Watari nous offre une plongée dans un univers Egyptien pharamineux et magnifique, cruel et déroutant. Il nous donne à voir les us de ces hommes qu'il a longuement étudié et nous présente les habitudes de chaque région, leurs religions, ainsi que d'agréables éléments historiques, avec un brin de romance. Il nous donne aussi les clés de la compréhension des faits historiques et politiques de cette époque (celle de Akhenaton et Toutenkamon) au travers des yeux de Sinouhé, tout d'abord crédule puis de plus en plus méfiant envers les Dieux...

Nous voyageons donc avec ce drôle de médecin, un peu magicien parfois mais surtout très sage et nous découvrons d'autres pays, d'autres rois, d'autres peuples. Bref, c'est très sympathique.

Il y a pourtant des passages que je n'ai pas vraiment apprécié, notamment le long chapitre sur la descente de Sinouhé, qui va jusqu'à vendre l'âme de ses parents pour une nuit avec une femme qui n'est pas méprisable ! J'avoue qu'à ce moment du livre, j'ai bien failli le poser et le laisser fermé. Mais... mais plusieurs personnes m'en ont dit du bien, et j'ai donc poursuivi la lecture. La suite est bien plus agréable, même si le comportement de Sinouhé peut sembler bizarre, par moment. Tout au long de sa vie (enfin, la partie traitée dans de premier tome) il va apprendre, chercher et remettre en question tout ce qu'on lui a inculqué auparavant. Pour cela, je trouve que ce livre a du bon.

Mais l'ensemble reste un souvenir de lecture un peu ardu, avec la sensation de ne le terminer que pour pouvoir le poser à jamais... je n'en tire aucune leçon et aucune envie de poursuivre la découverte.

Le style

J'ai là aussi un avis très mitigé. Le narrateur est Sinouhé lui-même. Nous le voyons donc grandir tout d'abord puis évoluer... tout cela sans rentrer réellement dans l'histoire, alors que le texte est écrit à la première personne !

Ce qui m'a le plus gêné ce sont les répétitions et ce bout phrase que j'ai fini par honnir :  C'est pourquoi ! Il en use à chaque chapitre ou presque, afin d'expliquer le comportement du personnage principal. Trop c'est trop... et c'est réellement dommage. Je ne peux savoir si cela est dû à la traduction... Le reste est alléchant, présentant des lieux divins avec un style assez convainquant, de belles métaphores, et des précisions historique fort intéressantes, mêlées intelligemment à la narration de Sinouhé. Cela donne donc un ensemble assez bon, mais un peu lourd.

Les personnages sont un peu particuliers et les seuls auquel je me sois un peu attaché sont les parents de Sinouhé... Ils sont décrit avec une ribambelle de détails sur leur comportement, leur aspect et surtout leurs coutumes. C'est très riche, peut-être un peu trop pour un livre qui se veut être un roman et pas seulement une étude.

J'ai pourtant apprécié l'humour un peu spécial de Kaptah. Les femmes sont assez mal aimées dans ce livre, ce qui est fort dommage. Minea est un peu pieux traitée, sauf au début. Sinouhé lui même m'a comme je l'ai dit laissée totalement indifférente.

Le temps coule, et l'auteur nous dévoile son histoire sur de nombreuses années, au point que j'en ai perdu le décompte. Cela n'a d'ailleurs que peu d'importance, puisque le livre nous montre l'évolution de Sinouhé, depuis son enfance jusqu'à son âge avancé... Il commence son récit par l'évocation de ce point, puis replonge dans ses premiers souvenirs.

Au final

Ne pas le lire ne m'aurait pas manqué ! l'avoir lu ne me laisse qu'un souvenir fade, sauf pour le plaisir des connaissances sur l'Egypte et l''impression de retrouver l'ambiance particulière de ce magnifique pays... 

Je ne lirai pas la suite.


10 commentaires :

  1. je ne l'ai pas terminé, les incessantes répétitions de descriptifs ont fini par m'ennuyer

    RépondreSupprimer
  2. J’avais commencé à lire ce roman et je n’ai pas réussi à le terminer. Ton avis ne me donne pas envie de la relancer...
    Peut-être faut-il essayer avec un autre roman?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé en ce qui me concerne ! C'est parfois un peu long mais ô combien intéressant ! Je vais bien sûr (re)lire la suite qui portera davantage sur l'Égypte.

    RépondreSupprimer
  4. Je partage une grande partie de ton avis.
    Par contre j'aurais aimé que ce soit plus dense au contraire pour en apprendre encore plus sur les coutumes de l'Egypte antique !

    RépondreSupprimer
  5. Salut,

    @ Pom' : je pense que si ce livre n'avait pas été rattaché au Book-club, je ne l'aurais surement pas terminé... Biz

    RépondreSupprimer
  6. @ Alcapone : Je ne sais plus si cet auteur à écrit autre chose... mais le style est lourd, je doute de tenter l'expérience.

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. @ Frankie : décidément... tu aimes celui-ci et pas Dorian Gray... Je lirai ton article sur la suite ^^

    Biz

    RépondreSupprimer
  8. @ Sita : Plus dense (du moins sur les moeurs) et plus centré sur l'Egypte... et surtout avec un héros un peu moins niais !

    Biz

    RépondreSupprimer
  9. J'ai adoré ce livre mais c'est vrai qu'il est dense!!!et que le héros est idiot!mais à un point!!!!!

    RépondreSupprimer
  10. @ Amanda : je suis ravie que ce livre t'ai plu. Perso, je n'ai pas été convaincue.

    Biz

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)