Dragon rouge de Thomas Harris

" Lounds espérait qu'il était entrain de faire un cauchemar. Il tenta de soulever un bras et tira jusqu'à ce que la douleur fût assez forte pour arracher n'importe qui du rêve le plus profond. Non, il ne dormait pas. Et son imagination commença à s'emballer. "
(P202)



Ce livre a été lu dans le cadre du Book-club de Novembre 2010

L'auteur

Thomas Harris est né en 1940 dans le Tennessee.

Il puise son inspiration dans les faits divers sordides qui alimentèrent sa carrière de journaliste à l'Associated Press. Se penchant sur le cas d'un condamné, il construit le personnage d'Hannibal Lecter qui connaitra un succès international tant pour les livre que pour les films !


Le résumé officiel
"À un mois d'intervalle, deux familles entières sont massacrées à leur domicile, l'une à Birmingham, l'autre à Atlanta. Jack Crawford, chef du département des Sciences du comportement du FBI, charge Will Graham de trouver celui que la presse a baptisé "le Dragon rouge". Par le passé, Graham a montré une aptitude incroyable à se mettre dans la peau d'un psychopathe en arrêtant le Dr. Hannibal Lecter, un assassin bestial. Il consulte donc Lecter, désormais emprisonné à vie, pour comprendre et analyser les comportements du tueur. Il constate qu'il a sévi la première fois un soir de pleine lune, et la seconde un jour avant la fin du mois lunaire. Le FBI a donc un peu plus de trois semaines pour mettre fin à ce carnage."

Editeur : Pocket (7 février 2002) - Collection : Terreur - 413 pages - ISBN-13: 978-2266145442


La série

- Black Sunday, 1975
- Dragon Rouge, 1981
- Le Silence des agneaux, 1988
- Hannibal, 1999
- Hannibal Lecter : Les origines du mal, 2006

Le film

Comme pour chacun des livres de cette série, un film a été réalisé (même deux avec 6éme sens sorti en 1986) Mais celui dont je donne l'extrait ci-dessous est sortie en 2002,  par Brett Ratneren avec Edward Norton, Anthony Hopkins (toujours dans le rôle de Lecter), Ralph Fiennes...


Je ne l'ai pas vu, mais au vu des acteurs qui y jouent... je pense y remédier.

L'histoire

Tout d'abord, je dois dire que je connais la série, pour avoir vu les films : Le silence des agneaux et Hannibal... donc l'environnement et l'ambiance de cette histoire ne m'étaient pas inconnus, ni le personnage d'Hannibal, son intelligence, sa folie... Mais entre un film et un livre il ya pas mal de différence et je n'avais jamais lu Thomas Harris. 

L'entrée en matière de cette histoire m'a parue un peu bizarre avec les poèmes de William Blake ! mais cela se comprend au fil des pages... et c'était finalement très bien pensé.

L'histoire débute par une conversation entre deux ex-collègues. Un flic -Crawford- qui vient quémander à un confrère -Graham- de l'aide sur une histoire de crimes, apparemment à répétition. La description rapide qu'il fait des meurtres ne laisse aucun doute : un fou vient de se dévoiler. 

La suite est assez intrigante, puisque nous entrons avec Graham dans la demeure des personnes assassinées, puis nous le suivons au travers de sa quête de vérité. Il tente de comprendre qui sont les victimes, mais aussi et surtout à travers cela qui est l'assassin. Il veut saisir son comportement, ses déplacements, le déroulé des meurtres. Pour ce faire il reproduit le shèma suivi par l'assassin et lorsqu'il parvient à la conclusion que cet homme est psychologiquement atteint, il va demander à son tour de l'aide à un autre psychopathe : Hannibal Lecter. Je regrette presque que son rôle dans ce livre soit si secondaire.

Voilà les premiers chapitres. Je ne vous dévoilerai pas la suite, ce serait fort dommage. Car toute l'histoire gravite autour de Graham et de l'assassin. De la propension du premier à devenir, mentalement du moins, comme le second pour parvenir à le devancer sur le prochain carnage. 

Thomas Harris nous donne une œuvre profonde, avec des personnages complexes qu'il dépeint lentement donnant beaucoup d'informations sur leurs vies, leurs sentiments, leurs réactions. J'ai trouvé, par contre ,toute la partie sur la vie de la mère, puis sur l'enfance de l'assassin un peu longue. Certes cela explique sa folie...

Un joli passage sur le journaliste, avec peut-être un vécu personnel ? En tout cas de nombreuses informations probantes et très bien mêlées au contexte. D'ailleurs tous les éléments parallèles (le Zoo par exemple) sont abordés avec sagesse et donnent beaucoup de relief à l'ensemble.

J'ai adoré toute la relation avec le Dragon Rouge, depuis la première fois où l'auteur nous le dévoile...  jusqu'à faire corps avec lui. J'ai voulu voir une reproduction de cette œuvre, que je trouvais particulière !

Le grand dragon rouge de William Blake
La fin est très rapide, comme toujours dans les Thrillers, et m'a un peu surprise. Je ne pensais pas que l'auteur choisirait cette fin mais c'est plus que crédible et très bien trouvé.

Le style 

C'est une écriture assez riche et pourtant simple. L'auteur dévoile les éléments un à un, en donnant de petits indices ça et là. Il puise beaucoup dans l'univers journalistique avec une fatuité à donner des exemples concrets tut en avançant prestement dans l'histoire.les chapitres sont de longueur variable et traitent chacun d'un événement, une part de l'histoire, un éléments particulier.

Le narrateur est extérieur et suit tour à tour Graham, puis l'assassin en passant par les autres protagonistes : Reba, Crawford, et même Hannibal. Cela donne beaucoup de poids à l'histoire puisque l'on apprend des éléments de l'enquête avant les autres personnages...

Les personnages ne sont pas très attachants, mis à part Reba... Même Molly m'a parut froide. C'est surement volontaire de la part de l'auteur, de façon à ce que l'on reste détaché. J'oublie un personnage qui m'a fait sourire, c'est le vétérinaire... d'ailleurs j'ai beaucoup aimé le passage au Zoo avec le tigre. 

Le temps est assez réduit, quelques jours, avec plusieurs flash-back, dont un très long sur l'enfance de l'assassin, qui comme je l'ai dit m'a paru un peu trop développé.

Au final

Je ne sais pas si je suis restée sous le coup du Silence des agneaux, mais je suis tout de même un peu déçue par ce livre. Je n'ai pas été emballée complétement, je n'ai pas frémis alors qu'il est censé être un thriller.

Il est certes un bon livre mais pas de coup de cœur, malgré un style accrocheur.

8 commentaires :

  1. Ton billet est moins enthousiaste que celui de Nelfe mais il me donne quand même envie de mettre ce titre en haut de ma PAL.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, il semblerait que Nelfe (dont je n'ai pas encore lu le billet, mais ave qui j'ai pu échanger hier soir lors du Book-club) ait plus apprécié ce livre que moi... J'ai été contente de le découvrir, et le style est agréable, mais la partie famille et la tentative d'explication de la folie de Dol ne m'ont pas convaincue.

    Biz

    RépondreSupprimer
  3. Un livre que j'ai relu avec plaisir et qui me plait toujours autant. J'aime beaucoup Graham et toute la mécanique qui nous permet de suivre son enquête. J'ai trouvé Dolarhyde touchant parfois. En revanche, je suis d'accord avec toi sur Molly. Elle m'a parue bien égoïste... En tout cas, un très bon book club qui m'a aussi permis de voir (ou revoir) les deux adaptations.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas vu le film de 2002, et je chercherai des images de 6° sens, mais je pense l'avoir vu (c'est vos commentaires hier qui me l'ont rappelé mais comme souvent je en me souviens pas des films qui ne m'ont pas plu)

    Ce livre reste un bon moment de lecture, et le bookclub était très réussi ! j'adore ce concept et les échanges qui ressortent surtout lorsque nous ne sommes pas tous du même avis. C'est très sympathique de discuter ainsi, sans tension.

    Biz

    RépondreSupprimer
  5. Un livre que j'ai bien aimé mais j'ai aussi préféré Le silence des agneaux.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai absolument adoré "Dragon rouge" de Thomas Harris : c'est très bien écrit et un peu flippant, j'ai eu un peu de mal à dormir après l'avoir refermé, mais ça aurait été pire si je ne l'avais pas terminé !

    C'est assez étonnant, surtout tous les passages sur la vie du tueur, son enfance, ses sentiments, ce qu'il compte faire... Même carrément inquiétant ! Je ne me suis pas mise dans sa peau, mais c'est une impression vraiment très bizarre.

    J'avais lu jute avant Le silence des agneaux, sans savoir que c'était un deuxième tome et j'ai beaucoup apprécié de retrouvé cet univers, Thomas Harris écrit vraiment super bien. Sans compter Graham et Hannibal rapidement entrevu...

    C'est une lecture que je n'hésiterais pas à conseiller !

    RépondreSupprimer
  7. @ Bambi : je n'a l'ai pas lu... mais comme j'ai vu le film, je ne le lirai pas... comme pour chaque film tiré d'un livre.

    RépondreSupprimer
  8. @ Luna : C'est vrai que c'est bien écrit, mais je n'ai pas autant accroché que toi... Pour le silence, comme je le dis plus haut, ayant vu le film, il m'est difficile de le lire (je ne parviens pas à me détacher des images des films) mais je sais que le livre est bien aussi.

    Merci de ta visite. Biz

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)