Tara Duncan, Tome 1 : Les sorceliers de Sophie Audouin Manikonian




L’auteur

J’ai découvert l’auteur dans un autre de ses livres : La danse des Obèses. Je vous laisse lire la biographie sur cette autre fiche…

Le résumé officiel

Tome 1, Les sortceliers

Magister, le Maître des Sangraves, a décidé de s'emparer coûte que coûte de Tara'tylanhnem Duncan, dite Tara. Afin d'échapper au maléfique "Homme au Masque", la jeune fille doit s'enfuir sur AutreMonde en compagnie de Manitou, son arrière-grand-père transformé en labrador par un sort malencontreux. Sous la protection du fantasque Maître Chem, Haut mage du royaume du Lancovit, elle y découvrira les sortceliers, le malicieux Palais Vivant, les Vampyrs, les Chimères, les Harpies et toute une pléiade d'amis parfois... inattendus. Du royaume des Limbes où sévissent les démons au somptueux Palais impérial d'Omois, de la forteresse grise des Sangraves à l'île maudite des Roses Noires, Tara Duncan nous entraîne dans un univers peuplé de créatures fantastiques et baroques, à la découverte de son identité.

Le dessin animé


L’histoire

Je ne vais pas être très sympathique... même si j'ai terminé le livre et en fait un article. Fan du monde de Harry Potter, et lectrice de Fantasy depuis longue date, je partais avec un très grand à priori ! mais d’autres auteurs ont su me plaire.
Tout d'abord, les trop nombreuses similitudes avec les autres mondes et livres que j'apprécie ont eu l'effet de refroidir mon ardeur. Fort heureusement, je n'ai commandé qu'un seul volume de cette saga. Habituellement, j'en prends deux ou trois pour me faire une idée...
Mais entrons dans le livre.
L'héroïne, une marie-sue a qui tout réussi, est comme Haryy Orpheline (au départ ^^) et découvre tout un nouveau monde magique qu'elle ne soupçonnait pas malgré quelques petits trucs... Déroutant de ressemblance !

Le monde dans lequel elle débarque par une porte magique (Stargate ? capitaine Kirk... ) s'avère être quelque peu perturbé par une guerre intestine dont elle fait secrètement partie (sans le savoir, bien sûr) Elle se confronte à un méchant qui n'en est pas un (Un grand homme vêtu de noir et affable... Ah, non, oups, je me trompe de série ?). Sans parler des familiers qui font bizarrement penser aux Deamon de Pullman ! Et voilà le problème de ce livre : trop de référence à des œuvres déjà écrites.

Alors certes, en fantasy comme dans les policiers, il est difficile de réinventer encore et toujours. On a reproché à Rowling de puiser dans la mythologie et de s'appuyer sur des textes et livres existant. A Tolkien de puiser dans les histoires et croyances nordiques... Mais ils l'ont fait avec tant de talent.

Ici, les personnages sont évoqués mais n'ont pas de profondeur. Tout va vite et hop, un petit coup de magie donné par la surpuissante Tara sauve la situation.

Même Moineau, qui est d'ailleurs très attachante, est une référence entre Docteur Hyde et la belle et la bête (cité dans le livre lui même) et Robin (Capable de voltiger allègrement de branche en branche... entre Robin des bois et ... les Elfes de Tolkien pour ses oreilles)

Fort heureusement, l'humour employé par l'auteur donne un peu de souffle et un charmant côté à ce bouquin. On sourit en suivant les aventures et grâce à Cal ^^ Quelques jeux de mots bien placés. Quelques farces et comique de situation...

Le style

Je suis déçue. Le livre manque de souplesse. Les chapitres sont étonnamment longs et irréguliers. Une découpe plus franche, se limitant à une action aurait donné plus de punch.

Les mots restent simples, comme dans la Danse des obèses, ce qui est frais. C'est un atout pour le public auquel se destine cette littérature. Et fort heureusement il y a de l'humour. Je crois que c'est là la seule qualité de cet ouvrage.

Les personnages sont sympathique tout de même, limite attachants (Moineau, par exemple) et c’est sûrement une des clés du succès remporté auprès des jeunes lectrices ?

Le temps par contre est bien traité et crédible.
Au final

Il ne me convient pas, (pour le coup de crois être trop adulte, même si je reste fan de fantasy), mais bel et bien a des demoiselles en quête d'une héroïne...

Alors, si vous avez moins de quinze ans !
Livre lu en 2009

4 commentaires :

  1. Je l'ai bien aimé moi cette Tara. En revanche, je n'avais ni lu HP, ni Pullman (ce qui est d'ailleurs toujours le cas bien que depuis, il soit dans ma PAL) donc, peut-être que j'étais moins sensibles à un effet de déjà-vu.

    RépondreSupprimer
  2. @ Véro : je crois que je n'ai pas pu me détacher de toutes les ressemblances ! plus je lisais, plus j'en trouvais...

    Je te conseille vivement Pulman (et Harry Potter, mais ça, c'est une évidence ^^)

    Biz

    RépondreSupprimer
  3. Contente de voir que tout le monde n'a pas apprécié, je me sens moins seule du coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfiou, c'est loin ce livre ! je me souviens à peine de l'intrigue...

      Biz

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)