Les enfants de la Terre de Jean Marie Auel

"Ayla se rappela qu'Uka avait perdu un fils pendant le tremblement de terre. Elle comprenait mieux la tristesse d'une mère. Mais cet aspect de la légende prit soudain un sens particulier pour elle. Son fils s'appelait Durc, et elle se demanda avec effroi si, comme le Durc de la légende, elle ne le perdrait pas un jour. "
(Tome 1, P428)


L'auteur

Jean Marie Auel est née en 1936 à Chicago (États-Unis) 

Mère de cinq enfants, elle a choisi de mettre un terme à sa carrière dans l'électronique avant de se consacrer à l'écriture.

Le premier tome de la saga des enfants de la Terre est sorti en 1980 !

Le résumé officiel

Le clan de l'ours des cavernes

Il y a 35 000 ans, une longue période glaciaire s'achève et la Terre commence à se réchauffer.
Lentement, durant des millénaires, l'homme s'est peu à peu dégagé de la bête et il apparaît à peu près tel qu'il est aujourd'hui. Il connaît l'outil, le feu, le vêtement. Il fabrique des armes pour chasser, aménage des grottes pour s'abriter. Dans le chaos de la nature, il est parvenu à créer un peu d'harmonie.
En ces premiers temps du monde, Ayla, une fillette de cinq ans, échappe à un tremblement de terre et se sort des griffes d'un lion pour se réfugier auprès d'un clan étranger. On l'adopte. Très vite, les gestes et les paroles d'Ayla suscitent l'étonnement et l'inquiétude. 

Presse Pocket - Collection : Pocket - 544 pages - ISBN-13: 978-2266122122

La série

La série se compose de six tomes (mais huit livres en France... puisque les tome 4 et 6 sont découpés en deux en Français)

- Le Clan de l'Ours des cavernes (lu)
- La Vallée des chevaux (lu)
- Les Chasseurs de mammouths
- Le Grand Voyage  : 4/1 - le grand voyage et 4/2 - le retour d'Ayla
- Refuges de pierre
- Les pays des grottes sacrées (en deux parties).

Le film

Le clan de la caverne des Ours est sorti en 1986. Réalisé Michael Chapman avec Daryl Hannah dans le rôle d'Ayla, Pamela Reed, James Remar...


Bon, le peu d'images et leur piètre qualité ne donnent pas vraiment envie de le voir. D'autant qu'ils ont apparemment accentué la part mélodramatique...

Mon avis

Tout d'abord, je dois dire que la période dont parle l'auteur m'a longtemps intriguée. N'ayant jamais effectué de recherches scientifiques sur le sujet, j'ai pourtant beaucoup lu, vu de nombreux reportages et même suivi quelques colloques. De ce fait, quelques uns des points mis en avant par l'auteur m'ont paru un peu spéculatifs... mais, je conçois qu'en 1975, lorsqu'elle a démarré les recherches et enquêté sur les Néandertaliens, elle n'ait pas trouvé les informations que nous pouvons glaner à présent. Loin de moi l'idée de critiquer son travail, je voulais juste préciser que certains éléments des livres m'ont gênés, et que j'ai eu, de ce fait, beaucoup de mal à entrer dans l'histoire au départ et un peu crissé des dents par moment. Point qui s'est confirmé dans le tome 2...

Ceci dit, passons aux livres.

Le clan de l'ours des cavernes 
(déc 2010)

Une gamine de quatre ans se retrouve seule dans la pampa, et parvient par une chance démesurée à échapper à la mort sous toutes ses formes : froid, faim et surtout lion affamé... j'avoue que ce début est assez incroyable et m'a laissé pantoise. Pourtant j'aime les livres de fantasy, mais là, j'ai eu du mal à imaginer un petit bout de chou affronter tant de déboires et survivre ! Alors certes, son totem puissant, mais surtout sa petite taille et une robustesse perdue au fil des millénaires peuvent valider cette idée. J'en doute fortement, mais continuons.

La suite est un tantinet plus crédible : une jeune femme trouve l'enfant au bord d'un cours d'eau et la prend avec elle. Guérisseuse de son état, elle a quelques privilèges qui lui permettrons de garder Ayla et de l'éduquer comme sa propre fille. Fort heureusement les phrases sont claires, simples, assez longues sans toutefois l'être de trop. Peu de dialogues ce qui colle avec le fait que ces Néandertaliens ne communiquaient que par geste... mais somme toute de nombreux échanges. C'est grâce à cette partie et ce style de narration que j'ai poursuivi la lecture : l'apprentissage et les essais de communication entre Ayla et Iza. Venant de deux races différentes, ces deux être vont parvenir à dépasser les limites dues aux difficultés d'expression de la Néandertalienne pour faire d'Ayla une jeune femme du clan.

Car le reste m'a paru dénué d'intérêt. Des descriptions, suffisamment pour se faire une idée claire des lieux rencontrés...  sans tomber dans de long paragraphes. L'auteur est aussi le narrateur et nous montre chaque personnage tout à tour, avec ses sentiments, ses doutes, ses idées. Je n'ai pas été envoûtée par le style mais cela se lit très bien.

Incapable de me détacher d'une part de vérité, incapable de plonger dans une aventure fantasque, j'ai oscillé entre les deux et tenté de conserver à l'esprit qu'il s'agissait uniquement d'un roman. Et j'ai eu bien du mal à avancer dans les pages du livre, puisque toute autre lecture devenait plus attirante. La violence de Brouc m'a beaucoup gêné mais collent parfaitement avec l'idée que se fait l'auteur du fonctionnement du Clan. Les questionnements de Brun et sa clairvoyance m'ont intéressé. L'empathie de Creg est souvent défaite par les réactions tout à fait humaine de la petite Ayla, et c'est très bien rendu par l'auteur...et les regards des autres membres du clan sur cette enfant si laide, et surtout si différente sont les seuls points qui m'ont permis de continuer la lecture.
Image trouvée sur le site Les premiers européens :  homo sapiens versus néandertal

Mais vers les deux tiers du livre, Ayla change et perd un peu de sa chance. Elle devient plus humaine, plus accessible, même si son comportement peut faire sourire par les risques énormes qu'elle prend ! Du coup, j'ai lu la fin du bouquin en deux jours... et j'ai vraiment apprécié cette partie.

Quant à la mixité, à l'époque où l'auteur à écrit ce livre, elle n'était qu'une vague supposition. A ce jour elle reste très controversée et les scientifiques s'accordent à dire que des échanges culturels ont probablement existé mais que les deux races étaient trop différentes pour concevoir des enfants. Toutefois, des cranes présentant des caractéristiques des deux races laissent planer des doutes... Jean marie Auel a donc été très inspirée d'avancer cette idée dans son roman !

La Vallée des chevaux
(mai 2012)
Retrouver cet auteur et surtout Ayla a été un plaisir. Certes, je retrouve les même défauts dans ce deuxième tome avec une héroïne digne des romans fantasy, alors que le livre se veut 'crédible', vrai et basé sur des recherches. 

Ayla, isolée et rejetée par son clan, va pérégriner longuement avant de se trouver une petite grotte à elle, où elle va s'installer et éduquer deux animaux : un cheval (à une époque où il était plus logique de le boulotter) et surtout un lion ! Pour le premier, c'est finalement assez crédible, surtout lorsque l'on connaît ces animaux, adorable et véritables amis de l'homme. Pour le second, j'ai plus de mal. Certes, elle le trouve enfant, il grandit avec elle, apprend à chasser. L'auteur a su jouer sur les relations entre les deux animaux, surtout lorsque le lion revient, après avoir t retrouvé sa place dans la savane. Mais je reste septique. Pour moi, un animal sauvage le reste. 

Mais bon, le point fort de ce deuxième tome, c'est vraiment la présence des deux frère : Thonolan et Jondalar. La construction du livre, alternant les histoires d'Ayla et des deux frères est superbement menée. Ces deux hommes entreprennent leur Voyage, sorte de rite initiatique se basant sur un voyage leur permettant de rencontrer d'autres tribus, et ainsi de mêler les clans... et surtout de rapporter des avancées, des techniques de chasse, de taille de pierre. Ces échanges sont plus que formateurs, et ont été l'une des forces de ce peuple. Ils ont su tirer parti des richesses de chacun pour améliorer sans cesse leur quotidien.  Ainsi, Jondalar sème sa petite graine dans un clan, renouvelant l'apport génétique. Mais ils glanent aussi au sein de leurs rencontres des connaissances sur la pèche, l'art de la navigation... 

Dans les deux livres, les personnages sont très présents et l'auteur à vraiment su tirer parti de sa créativité en donnant à chacun un caractère précis et important pour l'histoire racontée. Je ne me suis sentie proche d'aucun, pourtant... même si je garde une petite préférence pour Iza et la petite Uba dans le premier tome. Creb est aussi envoûtant avec son don et son physique si monstrueux... quand à Ayla, si je ne l'ai vraiment apprécié que dans les dernières pages du premier livre, lorsqu'elle comprend enfin qu'elle doit avancer, grandir, devenir différente, ou plutôt redevenir celle qu'elle est : une homo-sapiens, elle m'a vraiment plu dans le second tome, avec sa détresse puis sa force. 

Quand à la rencontre entre Jondalar et Ayla, elle est digne des grands romans d'amour, avec pourtant une très belle part aux sentiments, aux réflexions. Les deux êtres ne tombent pas dans les bras l'un de l'autre au bout de la troisième ligne, ce qui est adorable et l'auteure a su créer leur histoire, l'amener avec douceur, évoquant les sentiments de chacun. Elle change d'ailleurs la structure utilisé jusqu’alors, mettant les deux personnages de front dans les même chapitre et basculant de l'un à l'autre en fonction des situations. 

Le temps coule... et ce sont pratiquement dix années qui passent en compagnie du Clan de l'Ours des Cavernes. Avec très peu de retour en arrière, sauf de la part de Creb qui porte la mémoire du Clan et Iza, la guérisseuse qui puise dans le passé son savoir. D'ailleurs, j'ai souri lors de l'évocation des "structures cubiques sortaient de terre et de longs rubans de pierre se déroulaient, sur lesquels se déplaçaient à grande vitesse d'étranges animaux." (P460)... qui nous offre une vision du futur assez déroutante, je pense pour notre belle Ayla.

Dans la vallée des chevaux, l'auteur narre uniquement trois ans ! trois années où Ayla grandit, se mature, devient forte et puissante.

Au final

Un sentiment très mitigé pour le premier tome, mais un deuxième tome charmant, plein d'amour.





Le tome deux a été lu dans le cadre du challenge ABC 2012

Les mots des autres

Le premier livre a été lu dans le cadre d'une Lc avec Belledenuit, Iani, Furby71 sur le blog de Livr@ddict, Véro

26 commentaires :

  1. Je me suis laissée portée par cette histoire ... et je lirai la suite, c'est certain !

    RépondreSupprimer
  2. Je garde un très bon souvenir de ce premier tome lu il y a bientôt 14-15 ans.
    C'est marrant, moi, c'est le dernier tome, Le refuge de pierres que j'ai en deux parties en poche.

    RépondreSupprimer
  3. @ Vére : j'ai un avis mitigé, car le début n'a pas su m'emporter... mais j'ai bien aimé la fin. Je lirai la suite que je possède... mais sans me jeter dessus.

    RépondreSupprimer
  4. @ Frankie : je ne connaissais pas cette histoire il y a seulement 5 mois !

    Pour les tomes séparés, je me suis référée aux différents sites. Cela doit dépendre des éditions ?

    RépondreSupprimer
  5. Bizarre une femme qui s'appelle Jean Marie!
    Un peu comme Yasmina Khadra qui est un homme...
    Je vais passer pour une inculte mais je ne connaissais pas du tout! Merci

    RépondreSupprimer
  6. @ Laeti : oui, mais comme elle est américaine, c'est peut-être courant, là-bas ?
    Et comme je le disais un peu plus haut, je en connaissais pas il y a 5 mois !

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Hi hi, je viens mettre mon grain de sel mais ce n'est pas Jean Marie à la française mais ça se prononce "Djine" (comme le pantalon ! ^^) comme Marilyn Monroe s'appelait en fait Norma Jean (Djine) Baker. Il y a eu aussi Jean Harlow. C'est un prénom féminin aux US.

    RépondreSupprimer
  8. Lol... en plus, je savais que l'on disait Norma Djine ^^ Mais bon, cela confirme que Jean-Djine est un prénom unisexe aux states...

    Biz

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour le clin d'œil^^
    Même si je sais à quel point tu as eu du mal, je suis content que tu l'ais terminé et qu'il t'est plus plu.
    Je n'avais aps été gêné pour une fois par la crédibilité.
    Cette période de l'histoire m'a toujours intriguée et c'est l'une des raisons de mon engouement pour ce roman. J'espère qu'on lira la suite ensemble^^

    RépondreSupprimer
  10. Ma foi, pourquoi pas... j'ai le deuxième tome en ma possession, mais sans une Lc, je ne pense pas trouver de véritable motivation ^^

    Biz

    RépondreSupprimer
  11. Je lis avec un peu de retard ton avis sur ce livre. Je vois qu'on a eu la même difficulté sur le début. J'ai trouvé l'histoire intéressante à partir du moment où Ayla devient femme. C'est vrai que certains passages avec brouc m'ont agacée mais d'un autre côté ça colle bien au personnage et à la hiérarchie du Clan. Je lirai aussi le T2 mais pas tout de suite.

    RépondreSupprimer
  12. Je ne sais pas encore quand je le lirai... cela dépendra un peu de l'avancée des challenges prévus.
    Biz

    RépondreSupprimer
  13. Avec tous mes challenges, c'est à peu près la même chose que toi : il faut une LC sinon, ce sera impossible ;)

    RépondreSupprimer
  14. On s'organisera ça un peu plus tard dans l'année, alors !

    RépondreSupprimer
  15. J'en suis au tome 5... j'aime beaucoup cette série!! Elle m'attirait car j'aime beaucoup les périodes préhistoriques du paléolithique et du néolithique!!
    Je n'ai pas regretté!! On est vraiment plongé dans cette époque éloignée mais passionnante, malgré les quelques difficultés que l'on peut avoir pour s'identifier aux personnages par moments!!

    RépondreSupprimer
  16. @ ahérée : le tome 2 m'attend sagement... j'ai bien failli le lire cet été, mais le temps (arf) m'a encore manqué. Ce n'est que partie remise !

    RépondreSupprimer
  17. zélie/lily/lize27 mai, 2012

    Je saute sur ton article !!!Auel et les enfants de la Terre. J'ai lu tous les livres de Auel!!!(le dernier m'a été offert pour Noël) Et même relu car j'adore cette série, d'ailleurs à en voir puisque j'en ai déjà parlé dans mon article du Pidi. Je ne suis pas d'accord avec toi en disant que l'histoire est parfois improbable, il est prouvé que si on s'occupe d'un animal jeune, on peut être étonné des résultats, cf, une historie semblable avec deux frères et un lion, je crois au Kenya. Les livres m'ont transporté dans les siècles et j'adore !!!Peut-être que tous les informations ne sont pas véridiques mais Jean Marie Auel s'est appuyé sur de solides bases qui vont s'affirmer au fur et à mesure, le dernier tome est une pure merveille dans ce sens. L'appui qu'elle a reçu de Mr Rigaut est un gage de sa valeur !!!!!!Je vous conseille à tous de lire la suite, je suis sûre que vous allez aimer....
    Bonne lecture !!!!!Nous pourrons en reparler. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en étais sûre : un superbe commentaire !

      Alors, pour Le lion, ce n'est pas l'enfance qui me gène, c'est qu'après être retourné à la vie Sauvage, il puisse réagir encore comme cela. Les animaux ne perdent jamais totalement leur instinct, et les dresseurs le disent régulièrement dans les reportages, même si ils le sont dressé, cela reste des bêtes sauvages, et donc dangereuses. C'est ce qui me fait dire que le livre est parfois limite au point de vu crédibilité.

      Etant grande fan de fantasy, cela ne me dérange pas, j'adore Ayla. Mais si on tend vers du probable, j'avoue que je tique.

      Après, les autres apports sont appuyés sur de nombreuses recherches, cela se sent.

      Biz

      Supprimer
  18. J'avais plus ou moins accroché sur le premier tome, alors je ne pense pas lire le deuxième de sitôt, mais un jour peut-être !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que si ce livre n'avait pas été dans ma Pal, je ne pense pas que je l'aurais acheté, suite à la lecture du premier. Mais, j'avais fait l'achat des deux... (1€50 les deux ^^)

      Cela aurait été dommage, car j'ai préféré ce deuxième opus. On verra si je poursuis la découverte...

      Biz

      Supprimer
  19. Je sais pas si c'est très constructif comme commentaire mais je le mets quand même :)
    Rhalalala xD ce Livre, un livre très controversé dans le CDI du collège. Ca sera toujours pour bibi -qui n'est pas lu le livre- un roman marqué par des scènes sexuelles... he oui, ces bandes d'ado en chaleur que nous étions...
    Mais d'après mon père, il est très bien comme livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmm, c'est vrai que les scènes sont assez détaillées, mais je n'ai pas trouvé cela choquant, contrairement à d'autres livres, où on a la sensation que l'auteur à écrit autour des scènes d'amour...

      Si tu as l'occasion, lis au moins le premier.

      Biz

      Supprimer
  20. je viens de terminer la saga des enfants de la terre,il me semble que ce dernier tome en appelle un septième, afin de savoir si ce fils qu'elle aura avec Jondélar et éventuellement pourrait se prénommer Délarayl pourquoi,sera confronter à son frère Durc et que devient Jonayla en grandissant va-t-elle suivre les pas de sa mère ,j'attends la suite avec impatience si suite il y a

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher anonyme, je ne sais que vous répondre, quel tome avait vous lu ? cet article date un peu et depuis, un tome supplémentaire est sorti : Le Pays des Grottes Sacrées (En principe le dernier tome de la série.)...

      J'en suis personnellement au deuxième, je ne peux donc vous répondre ^^

      Bonne lecture.

      Supprimer
  21. J'ai lu l'ensemble de la saga, j'ai vraiment beaucoup aimé (même s'il y a des hauts et des bas au fil des tomes). Une saga à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lis le tome 3... du moins, je l'ai démarré ^^ mais il est dans mon vestiaire, au boulot. C'est une saga que j'aime bien, elle me change de la Fantasty en restant très "aventure".

      Biz

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)