Les aventuriers de la mer de Robin Hobb

"C'est ce spectacle qui serra le cœur de Brashen et lui fit soudain monter les larmes aux yeux ; au moment où il vit la forme inerte sous les draps de toile, la vérité toute nue lui apparut : son commandant remontait sur la Vivacia pour mourir. "
(P162)

Livre lu dans le cadre du Baby-challenge-fantasy de Livr@ddict. Ce qui me mène à 12/20

L'auteur


Robin Hobb a commencé sa carrière d'écrivain en 1995 avec le cycle de L'assassin royal, qui a fait d'elle un auteur désormais incontournable dans le paysage de la fantasy contemporaine.

Je vous laisse découvrir une biographie un peu plus complète dans cette autre chronique :  L'assassin royal




Le Résumé officiel

 Le vaisseau magique

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques liés à la famille qui les possède par des liens empathiques. Ces navires sont insaisissables, ils bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... Et sont surtout l'objet de toutes les convoitises
Vivacia est la vivenef de la famille Vestrit. Le capitaine Ephron Vestrit est mourant et, parmi les siens, chacun ourdit complots et traîtrises pour s'approprier son vaisseau, car l'héritage d'une vivenef ne se transmet pas comme un legs normal. Et ce tandis que d'autres dangers se profilent à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirate aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien... 


La série

J'ai retrouvé 9 tomes, à ce jour. Cette série est dans la continuité de l'Assassin Royal (après le tome 6)

- Les Aventuriers de la mer, tome  1 : Le vaisseau magique

- Les Aventuriers de la mer, tome 2 : Le navire aux esclaves
- Les Aventuriers de la mer, tome 3 : La Conquête de la liberté
- Les Aventuriers de la mer, Tome 4 : Brumes et tempêtes
- Les Aventuriers de la mer, Tome 5 : Prisons d'eau et de bois
- Les Aventuriers de la mer, Tome 6 : L'éveil des eaux dormantes
- Les Aventuriers de la mer, Tome 7 : Le seigneur des Trois Règnes
- Les Aventuriers de la mer, Tome 8 : Ombres et flammes
- Les Aventuriers de la mer, Tome 9 : Les marches du trône

L'histoire

L'histoire débute par l'éveil de créatures un peu particulières, des serpents des mers. Après quelques temps passés dans les eaux chaudes, ils décident de remonter vers les côtes afin de faire une curée... bref, de manger ! Cela est lié à une histoire de souvenirs des temps lointains, de routes perdues.
Mais ce n'est pas le sujet de l'histoire de ce livre, juste le prologue. 

Par la suite, la véritable histoire commence. Kennit, capitaine fougueux mais distant d'un navire de pirate, tente sa chance sur une île célèbre pour ses trésors... in-volables ! là, il est venu trouver un oracle. L'auteure use de tout un chapitre pour nous peindre le portrait d'un homme froid, calculateur, et finalement chanceux. Son audace sera payante... à moins que le revers de fortune ne soit pas encore écrit dans ce premier tome. 

Très vite, l'histoire bascule vers d'autres personnages : Kyle, autre capitaine froid et calculateur, mais bien moins plaisant que Kennit ; Hiémain, jeune apprenti prête, fort sympathique, et au talent certain. J'avoue ici que j'ai beaucoup aimé ce personnage énigmatique et charismatique.  Althéa, fille des Vestrit, qui vit sur le bateau de son père, communie avec lui, le ressent...  Et enfin, Brashen, fils de riche marchand  répudié par sa famille, qui se retrouve engagé comme simple matelot sur un navire où il a été second !

Et puis, on passe de l'un à l'autre, on suit Althéa, puis Brashen et ses doutes, Kyle et ses colères, retour sur Kennit et un chapitre intéressant lors de son déchargement à Parade, mais très vite on revient sur Althéa...

Alors, là, vous vous dite : bon sang que cela a l'air compliqué ! et je réponds : Oui, Un peu trop, même. D'autant que ce premier tome ne dévoile rien. Il campe le décors, présente les protagoniste set se termine par une pirouette. L'auteur ne nous dépeint pas l'univers où tout ce petit monde gravite, et pour cause, c'est le même que celui  décrit dans l’Assassin royal ! Même situation politique, donc, mais quelques variables géographiques. Et surtout, on retrouve des personnages minutieusement dépeint, avec de nombreux détails sur leur passé, leur vie, ce qui les rends très humains. Mais voilà, c'est tut ce que ce livre contient, ou quasiment.

Certes, on apprend énormément sur les vivenefs. Sur les pirates. Sur les familles de marchands. Sur... Mais il manque ce brin de fantasy, d'action qui sauve, à mes yeux un bouquin.  Je veux bien croire que c'est du au fait que ce tome est le premier d'un longue série, mais je n'ai malheureusement pas envie de lire la suite, même si la fin laisse sur un coffre de questions.

Ceci n'est pourtant pas du à la volonté de l'auteur ! ce premier tome est en fait une partie du tome original (un tiers) ce qui explique pourquoi on reste sur la sensation d'un manque. La cupidité des éditeurs a encore frappé, à moins qu'ils n'aient estimé que 300 pages étaient déjà "beaucoup".  Dommage.

Je voudrai revenir sur un sujet qui coule tout au long du livre : l'esclavage. L'auteure tourne autour et apporte plusieurs point de vues : ceux qui soutiennent l'idée dite nouvelle et surtout enrichissante, ceux qui la dénigrent, et même ceux qui l'ont vécu et cherchent donc à sauver les autres de cette condition. C'est un des points fort de l'intrigue, je ne vous dévoilerai pas qui pense quoi...
 
Le style

Autant j'ai beaucoup aimé le style de cet auteure dans l'assassin royal, autant, ici il m'a laissé un peu indifférente. Je l'ai trouvé moins travaillé, moins recherché.  Les descriptions sont toujours aussi belle, mais l'ensemble est moins plaisant.

Le narrateur est extérieur et chaque chapitre concerne un ou plusieurs personnages différents. On suit chacun dans ses actes, ses pensées, sa colère... beaucoup de colère dans ce livre, d'ailleurs. Beaucoup de cris, d'escarmouches, de conflits et d'explications. Ce qui du coup, rend un livre un peu agressif, et ne peut que me déranger.

Les personnages sont bien dépeints, et on ressent leur caractère. J'ai apprécié Hiémain, le jeune prêtre, et Brashen... Parangon aussi (je sais, je n'ai volontairement pas présenté ce personnage) Par contre, et certainement comme l'a voulu l'auteure, je n'ai pas supporté Kyle !

Le temps est assez court, mais imprécis. L'auteure ne le dévoile pas, et ne donne que de rares informations sur les évènements, sauf lors que décès d'Ephron, où tout s'accélère et où on suit une partie des personnages sur un laps de quarante-huit heures. Beaucoup de retour en arrière aussi, avec les souvenirs de plusieurs personnages. Mais ce n'est pas dérangeant, la narration noyant ces flashbacks dans le texte.


Au final


Je suis un peu déçue par ce livre dont j'attendais beaucoup, ayant apprécié l'auteure sur une autre série. J'ai retrouvé un style sympathique, mais ici non plus cela ne fait pas tout.

Je ne pense pas lire la suite...

16 commentaires :

pom' a dit…

j'ai préféré cette série à l'AR, j'ai même adoré

Frankie a dit…

J'ai ressenti exactement la même chose que toi ! Et j'ai arrêté au bout du 1er tome, alors que j'ai les deux suivants dans ma Pal. Peut-être m'y remettrais-je un jour.

Walpurgis a dit…

Malgré ton avis mitigé, j'ai envie de découvrir mais d'abord je me lancerais dans l'Assassin Royal dans le cadre du Big Challenge ^^

Niënor a dit…

J'ai moi aussi préféré l'AR mais j'ai tout de même adoré Les Aventuriers de la Mer !
C'est vrai que le début est peut-être un peu compliqué, mais une fois le tout bien mis en place, ça coule tout seul et ça se dévore très vite (je me rappelle avoir lu les 9 tomes en un mois :p).
Même si on ressent bien le style de Robin Hobb, c'est vrai que c'est relativement différent, il faut aimer.
Si tu as l'occasion et l'envie plus tard, tu pourras peut-être t'y replonger, les personnages prennent une véritable dimension comme dans l'AR (j'avais tout particulièrement aimé Hiémain).

Véro a dit…

Fichtre, voilà qui m'inquiète alors que le Père Noël m'a amené l'intégrale de cette saga ...

Lexounet a dit…

On entend souvent que cette saga est moins bien que l'Assassin Royal. Je verrai bien mais ton billet ne me motive pas trop sachant que j'ai déjà trouvé certains tomes de l'AR assez laborieux.
Bonne continuation :)

Lexounet a dit…

Merci de ton conseil que je prendrai en considération.
Le découpage français doit être assez mauvais aussi pour cette saga... Dommage.

Walpurgis a dit…

Je reviens maintenant que je l'ai lu et j'ai adhéré à cette histoire. L'atmosphère maritime, les pirates, les vivenefs ça m'a énormément plu. J'ai hâte de découvrir ce qui va se passer et bizarrement je ne me suis pas trop arrêté à l'esclavage pour l'instant alors que ce sera sûrement une donnée essentielle du livre !

nanet a dit…

tu as l'avantage d'être parvenu au bon moment de l'AR ! et puis, peut-être que tu y trouveras ce que je n'ai pas su y voir... toutefois, je te conseille d'avoir le tome 2 sous la main, et de lire le 1 comme un prologue.

Biz, nanet

nanet a dit…

Tu as lu les 9 tomes ?

nanet a dit…

Je ne ferai pas l'acquisition des autres tomes de cette saga ^^ en plus, je dois avant tout lire l'AR...

nanet a dit…

j'espère que ce livre te plaira plus qu'à moi ... je n'ai pas "accroché", mais il recèle de bons points.

Biz

nanet a dit…

Je pense que je ne le lirai que si je tombe dessus ^^ j'avoue que les personnages sont intrigants mais... j'ai l'AR à lire, du même auteur (et j'ai les livres) sans oublier les challenges. Alors, ces livres passent en second plan. C'est la dure loi des séries : si je n'accroche pas au premier tome, je ne lis que rarement la suite.

Biz

nanet a dit…

j'espère que tu aimeras plus que moi, et tu as un avantage, tu sais déjà que le premier tome sert juste d'intro ! tu as la chance d'avoir le 2 sous la main... peut-être que dans ce cas, je ne serais pas tant "déçue"

Biz

nanet a dit…

Je ne sais pas vraiment pourquoi ils coupent les livres de cette façon ? ont-ils peur que nous n'achetions pas des livres de plus de 600 pages ? J'ai constaté que les bouquins faisaient souvent 500 pages et rarement plus.

Bonne lecture.

nanet a dit…

Je suis contente de voir que tu as trouvé ce livre attrayant. L'esclavage est un partie qui m'avait intriguée, mais c'est en lisant ton com que l'ensemble me revient.

J'avoue que je n'y ai pas regardé, ni a la suite depuis janvier dernier... Par contre, j'ai continué l'AR, et j'espère, d'ici la fin d'année pouvoir m'y replonger. Mais mes challenges avancent bien, cela ne devrait pas être un gros problème.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)