Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique de Ilona Andrews

"J'étais assise à table dans ma cuisine sombre, les yeux rivés sur une bouteille de Citronnade Forte Boone's Farm quand il y eut une brusque fluctuation magique. "
Première phrase.



L'auteur

Ilona Andrews est le pseudonyme des deux auteurs (mari et femme) Ilona Gordon et  Andrew Gordon 

Ilona est née en Russie et est venue vivre aux États-Unis à l'adolescence et Gordon est un ancien sergent des communications dans l'armée américaine. La rumeur voudrait qu'ils se soient rencontrés lors d'une mission spéciale... mais ils se sont croisés plus simplement sur les bancs du lycée, section Anglais...

Ils sont co-auteur de deux séries,  Kate Daniels (fantasy urbaine) et The Edge (romance urbaine sur fond de fantasy).


Le résumé Officiel

À Atlanta deux réalités s'opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu'elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l'occulte, et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi. Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n'attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.

Le petit plus : Extrait 

La série

La série annonce 8 tomes, mais trois sont actuellement parus en France, et 5 aux States.

Tome 1 : Morsure Magique
Tome 2 : Brûlure Magique
Tome 3 : Attaque Magique

Tome 4 : Magic Bleeds
Tome 5 : Magic Slays


L'histoire

L'histoire commence par la présentation de Kate, sa maison et un univers un peu bizarre que nous découvrons et comprenons (en partie) au fur et à mesure de la lecture. 
Ce monde est le notre, dans quelques années... Ce monde a subit une sorte de cataclysme du aux progrès technologiques qui ont été poussés trop loin. Tout s'effondre et la magie prend en quelque sorte le relais. Sauf que les deux modes de fonctionnement continuent de se côtoyer par vagues successives, sans avertissement Les objets, la vie est tenue à cet échange permanent... lorsque la magie s'installe, les objet électriques ne fonctionnement plus. Et lorsqu'elle s'enfuit, les fae et autres objet magiques retournent dans l'ombre... Cet alternance créait un monde instable, la magie se nourrie de la technologie (tech) et détruit l'univers, la ville : les gratte-ciel ne sont plus que des amas de ferraille. Et surtout, des monstres rôdent dans les rues sombres. 

J'avoue que la création de ce monde, est le point fort de ce bouquin. J'ai bien aimé l'idée d'une alternance imprévisible entre magie et technologie. Cela aurait put donner beaucoup de poids à ce bouquin, sauf que cela reste très extérieur à l'histoire et que cela ne gêne en rien la progression de Kate. Du coup, elle a deux véhicules. Du coup, elle a toujours le bon objet, fonctionnant au bon moment... dommage. 
L'autre point intéressant, ce sont les êtres qui peuplent ce nouvel univers : Les changeformes (sortes de loups-garous et autres garous) et les Vampires. Ici, les deux clans sont opposés mais si les changeformes sont maitres de leurs destins, même s'ils accordent allégeance à un Seigneur des bêtes (hum, un lion.... comme c'est prévisible !) les Vampires sont des pauvres choses vides et téléguidés par des maitres des morts, ou par leurs compagnons. C'est là aussi une partie intéressante du bouquin, et j'aurais aimé en apprendre plus sur le mode de fonctionnement de ce contrôle sur les morts. Sauf que les deux auteurs nous délivrent l'information, et passent à autre chose. Nous apprenons juste que créer un Vampire coute très cher et que le maitre incontesté se nomme (ou se nommait) Roland. 
S'en suit une partie de l'intrigue avec une méchante pas gentille qui serait une des maitresses de ce dernier. C'est fouillis, tiré par les cheveux et surtout cela apparait au milieu du livre sans tenant ni aboutissant. Aucun lien réel avec l'intrigue véritable, même si ce passage nous démontre la puissance de Kate (liée à son sang mystérieux) et celle de Curran, le lion. Mais bon, le livre est déjà court, si on ôte ce passage, il serait vraiment maigrelet, sans compter que l'on apprend un peu sur Kate...

Tout au long de l'histoire, donc, nous suivons Kate dans ce monde sombre qu'elle connait assez bien, puisqu'elle y officie comme mercenaire. Élève douée, elle aurait pu devenir un membre honorable de l'ordre, mais elle a choisi de vivre libre. Elle préfère la poussière, la misère et ses amis changeformes au confort d'un palace doré. Chacun son choix ! Du coup, elle est aussi connue de ses ennemis, qui pour le coup, vont l'aider dans cette drôle de mission. Je ne vais pas vous raconter l'intrigue, elle est assez bien montée, même si elle perd en crédibilité assez rapidement. 
Enfin, la romance est peut-être ce qui m'a le plus amusé. L'histoire entre Kate et le bellâtre aurait pu être une vrai et belle amourette. Pas le bon moment, dirons nous... En tout cas, c'est dommage, c'était assez crédible, dans le grand fatras de cette histoire. Bon, j'ai eu du mal à imaginer la miss en robe du soir, mais c'est normal, à force de nous rabâcher qu'elle était bien mieux en jean usé et tâché... 


Le style

La narration est à la première personne, et nous suivons l'histoire au travers des yeux de Kate. Le langage utilisé est cru. Les auteurs ne se cachent pas pour user de mots vulgaires, peut-être pour donner à leur héroïne plus de charme ? En tout cas, je n'ai pas du tout apprécié. Elle peut être rebelle sans jurer toutes les trois pages.

Les descriptions sont assez convaincante, et sombres. L'héroïne est dans une phase assez noire, et ce qu'elle voit s'en ressent. Sur ce point, les auteurs ont su nous montrer le monde tel que le verrait une personne au bord de l'épuisement moral. Noir, miteux...

Les personnages sont vraiment caricaturés. Le grand lion, fort et puissant, seigneur des bêtes... le grand maitres des morts ressemblant un peu au personnage du Mérovingien dans Matrix : Fou mais maitre de son univers, richissime et en jouant... Nataraja est une sorte de dieu de l'argent, vivant dans un lit en or. et mène la danse...  J'ai sourit à sa description. D'ailleurs, j'ai trouvé amusant toute cette partie sur le Tajmahal et les dieux hindous. 

Mais pour en revenir aux personnages, celui qui m'a le plus énervé lors de cette lecture est Kate elle-même. Elle est apparemment très intelligente, capable de battre ses adversaires assez promptement, et nous rabâche tout au long du bouquin, sa nullité, son inutilité presque. C'est épuisant. Autant j'aime les anti-héros, autant là, j'ai saturé. On aurait plutôt dit une crise d'adolescence ! Je sais que les auteurs voulaient lui coller un fichu caractère, sauf que pour le coup, elle n'en a pas. Elle peste, râle du début à la fin, agresse les autres personnages... Qui lui donnera la fessé ?

Le temps est assez court, l'histoire se déroule en quelques jours. Les auteurs nous donnent régulièrement des repères mais l'ensemble coule et il n'y a pas de perte de temps. Des passages inutiles, certes, mais le livre se lit rapidement.

Au final

Alors, j'ai choisi ce livre pour une lettre I en Fantasy-bit-it... c'est lu, cela sera vite oublié...
Je ne vous le conseille pas, il y a d'autres bouquin en Bit-lit qui sont bien meilleurs.



Ce livre à été lu dans le cadre du Challenge ABC Fantasy 2011.

Ce livre a été lu dans le cadre d'une Lc sur Livr@ddict, avec : Petit-lips, Thalia, Lolo, Mariiine, Karline, Eden, Lexounet,  Didi8921, Tigrouloup et Mycoton

14 commentaires :

  1. J'ai quand même bien aimé bien que le vocabulaire soit un peu déplacé par moment!

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que je fais une sorte d'overdose de Bit-lit... et que ces livres ne m'aident pas. Il existe surement un livre dans cette catégorie qui saura me plaire, je ne l'ai pas encore trouvé ! il faudrait que le style soit moins cru.

    Celui-ci a pourtant une bonne idée de départ.

    Biz

    RépondreSupprimer
  3. Kate Daniels fait partie de mes héroïnes bit-lit préférées ! J'adore l'héroïne et son univers. J'avoue que le style familier ne me dérange pas plus que ça. Je ne parle pas de façon particulièrement soutenue quand je m'exprime donc ça ne me choque pas ! ^^ Dommage que ce livre n'ait pas su te plaire mais il faut dire aussi que la mise en page ne fait rien pour être séduisante.

    RépondreSupprimer
  4. personnellement j'ai beaucoup aimé ce nouvel univers , Kate est particulière , elle m'a plus intriguée qu'énervée et j'ai vraiment envie de découvrir ce qui va découler de ce premier tome .
    Désolée que tu n'aie pas pu accroché...

    RépondreSupprimer
  5. je vois que je ne suis pas la seule à ne pas avoir trop aimé cette lecture !

    RépondreSupprimer
  6. @ Frankie : L'univers est le point fort que je retiens de ce livre... le reste, et bien ce n'est pas grave ^^ Je crois que je ne suis pas faite pour lie de la Bit-lit !

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. @ Karline : merci... mais t'inquiète, j'ai lu par la suite une vrai coup de coeur... qui m'a vite fait oublier ce bouquin.

    Biz

    RépondreSupprimer
  8. @ Petit-lips : j'avoue avoir eu un peu peur d'être la seule, mais ton avis m'a rassurée...

    Biz

    RépondreSupprimer
  9. Bienvenue au club de l'overdose du genre... Ton avis très complet rend bien compte de toutes les faiblesses de ce tome. Je continuerai mais bien plus tard!

    RépondreSupprimer
  10. Moi, je ne suis pas du tout bit-lit mais je l'ai lu dans le cadre de Ces lectures qu'on ne s'imaginerait pas lire et finalement, cela a été moins pire que ce à quoi je m'attendais. Peut-être lirai-je un jour la suite si elle saute d'elle-même dans ma PAL !!

    RépondreSupprimer
  11. @ Lexou : Si ce livre n'avait pas fait parti u Challenge ABC (lettre I) je pense que je ne l'aurais pas lu. J'avoue que ce style me dérange de plus en plus. Je tenterai un autre Bit-li d'ic peu : Mort d'un sombre seigneur de L K Hmilton... toujours pour le challenge ABC.

    Biz

    RépondreSupprimer
  12. @ Vero : tu connais des livres sauteurs ?.... cela doit être pour ça que nos pal sont si chargées ^^

    Biz

    RépondreSupprimer
  13. Pour moi, une des meilleures séries actuelles ! Ca change très agréablement de la bit-lit proposée actuellement, notamment par Bragelonne.
    Je regrette vraiment qu'elle ne continue pas en France !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien peur d'avoir oublié ce livre... ce qui n'est pas bon signe, chez moi ^^ Mais de nombreuses personnes donnent cette série dans les très bonnes.

      si les nouveaux chapitres ne sont pas publiés, c'est que le succés commercial n'est pas au RDV. Tout simplement. Rien à voir avec la qualité. De nos jours, seules les ventes comptent, même si le texte ne vaut rien, il suffit que l'auteur soit célèbre.

      Biz

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)