Le Codex de Douglas Preston

"Après avoir négocié le dernier virage de l'allée, Tom Broadbent aperçut ses deux frères, qui attendaient déjà devant le grand portail en fer de la propriété paternelle. "
Première phrase.


L'auteur




Douglas Preston est né à Cambridge (Massachusetts - Etats unis) en 1956.

Il a d'abord travaillé au Muséum d'histoire naturelle de New York avant de collaborer au National Geographic, ce qui se ressent dans ce livre. .

Il est l'auteur de plusieurs romans dans les genres de l’horreur et du techno-thriller qu'il écrit seul ou en collaboration avec Lincoln Child.



Résumé Officiel

Bonjour du pays des morts ! Ainsi débute la vidéo laissée par un richissime collectionneur à ses trois fils. Ils apprennent bien vite que leur père s'est enterré vivant avec ses trésors dans une cité perdue, quelque part en Amérique centrale. Celui qui découvrira sa retraite héritera de sa fortune. Mais les trois frères ne sont pas les seuls à convoiter ces pièces inestimables... En particulier un manuscrit maya du IXe siècle, le Codex, qui pourrait révolutionner l'industrie pharmaceutique. Les sommes en jeu sont colossales. 
La chasse au trésor est lancée. Mais ne s'improvise pas aventurier qui veut... D'autant que la jungle du Honduras n'a jamais semblé si hostile. Et que certains sont prêts à tuer pour s'approprier les secrets du Codex.

Le mots en plus

Le site officiel

L'histoire

"Cher Tom,
Je veux que tu viennes chez moi, à Santa Fe, le 15 Avril à 13 heures précises, à propos d’une question cruciale qui touche votre avenir. J’ai demandé la même chose à Philip et à Vernon. Voici de quoi payer ton voyage. S’il te plait, sois ponctuel : 13 heures pile. 
Accorde cette dernière attention à ton vieux Père."

Ces mots ne sont pas les premiers du livre, mais donnent un aperçu du caractère autoritaire du père de Tom, Vernon et Philip. Cette convocation n'est pas une banale invitation, c'est bel et bien un ordre qui ne supportera aucune dérogation. Et de fait, les trois fils sont là, le 15 avril, à 13 heures pétante. Sauf qu'ils ne retrouveront pas leur paternel, mais une baraque vide. Maxwell Broadbent (le père) a décidé de leur octroyer une épreuve avant de leur rendre leur héritage : ils devront le retrouver...

S'en suit une folle course dans la jungle Hondurienne, car chacun des trois frères va choisir de partir de son côté. Leurs choix sont dictés par leur façon de vivre. Très select pour Philip qui opte pour une collaboration avec un ancien ami de son père, vieux routard ayant déjà  traversé la forêt du Honduras. Image de sécurité, presque de confort avec un voyage tout frais payés... Vernon, lui choisira un départ rapide, avec un minimum de préparatif, basé sur la confiance en des hommes finalement peu recommandables ! C'est son défaut principal, et il a dilapidé une bonne part de la fortune paternelle dans des églises parallèles, donnant son argent en échange d'un amour malheureusement jamais trouvé.

Enfin Tom ! Vétérinaire dans une réserve, il n'acceptera de partir que pour sauver ses deux frères... et pour cette demoiselle qui a su titiller son envie. Il est le seul qui se serait bien passé de cet héritage, et contrairement à ces frangins, son excursion est celle qui avait le plus de chance de réussir. 

La jungle Hondurienne, quelques soldats fripouilles et payés grassement pour détourner nos aventuriers de leur route, des ponts de bois branlants, un fleuve marécageux à souhait, des moustiques et autres bestioles peu attirantes... nos héros vont vivre une aventure à la Indiana Jones en quête d'une cité maya perdue dans les méandres vert d'une montagne quasi inaccessible. Sauf qu'Indiana à un brin d'humour et se sort toujours humoristiquement des scènes les plus effroyables. Nos trois acolytes, eux vont affronter les évènements de plus en plus mortellement macabres avec une sagesse toute œdipienne. Papa a toujours voulu faire d'eux des super héros... alors, allons-y. 

C'est là le plus gros défaut de ce bouquin, avec les personnages stéréotypés à outrance. L'auteur ne creuse pas les sentiments profonds des personnages. Il les évoque puis un moustique gros comme un camion vient faire son œuvre dévastatrice et hop... fini les pensées intimes. Quand aux stéréotypes évoqués, on pourrait croire que l'auteur à écrit une sorte de fiche par personnage afin de bien différencier les trois frères (venant chacun d'une mère différente) et qu'il suit tout au long de son histoire cette fameuse ligne de conduite. Philip réagira forcément en dandy, Vernon en pommé et Tom finira par décider. C'est un peu dommage. 

La trame est assez bonne et l'ensemble du livre se lite très rapidement. J'avoue que les passages sur la firme de pharmacie m'ont un peu désabusée. Ces chapitres ne m'ont pas vraiment intéressé, et leur suppression n'ôterait rien à l'histoire globale. 

Je ne reviendrai pas sur certaines incohérences (comment trois équipées peuvent se retrouver dans l'immensité de la forêt, survivre sans vivre...)  et sur l'intrigue qui se révèle être assez maigre. Ce ne sont les pas buts de l'auteur, à mon humble avis... il a voulu écrire une aventure et pour cela, par contre, il n'y a rien à redire.  Le méchant est un vrai sadique a qui l'on botterait volontiers les fesses. C'est prenant, on a envie de savoir comment ils vont s'en sortir. Un brin d'humour aurait été le bienvenue, mais l'ensemble est assez agréable. Toutefois, il est qualifié de Thriller... je dirai qu'il s'agit plutôt d'un roman d'aventure. Je n'ai pas frissonné de terreur !

Le style

L'auteur nous montre chacun des protagonistes tout à tour, et nous avons donc une vision d'ensemble ce qui nous permet de frémir en voyant certains des personnages foncer tête baissée dans les traquenard stendus par d'autres ! C'est bien fait, heureusement par ce que le reste n'est pas vraiment à notifier. L'écriture de D Preston n'est pas franchement la plus belle que j'ai pu lire. Elle est efficace, simple, mais je n'y ai trouvé aucune faute de gout ni de grammaire, ce qui est un bon point. Pas de vulgarité déplacée, pas d'obscénité...

Les descriptions sont assez sympathique, et on sent que l'auteur est un véritable amoureux de la nature. Il y  une profusions d'informations sur des bébêtes, de la faune, de la flore... un brin d'ethnologie, bref ce livre se révèle être assez riche en détails sur la forêt où se déroule cette aventure. 

Les personnages sont assez nombreux, ce qui est un peu déroutant. J'avoue avoir apporté peu de crédit à la plupart pour ne rester concentré sur les trois frères, Sally (la demoiselle qui conquit le coeur de Tom) et ... chut, cela fait parti de l'intrigue, alors... Je regrette un petit manque d profondeur, comme je l'évoquais plus haut. En fait, Tom est à mon avis, le véritable personnage principal et pour lui, l'auteur à donné plus de détails sur ces pensées, ses sentiments... A l'opposé, Vernon est franchement oublié. A un moment du livre, je me suis demandée s'il était encore dans l'histoire,et si je n'avais pas sauté un passage ! Cette irrégularité de traitement rend l'histoire un peu caduque.

Le temps est évoqué régulièrement, par petites touches. L'histoire est linéaire... Deux ou trois souvenirs sont abordés mais pas de véritable flasch-back. 

Au final


Un bon livre d'aventure, qui se lit rapidement, qui permet de penser à autre choses sans se prendre la tête. Bref, un bon moment.




Livre lu dans le cadre du challenge 26 livres - 26 auteurs

11 commentaires :

Frankie a dit…

Je l'ai acheté il y a une éternité ce qu'il fait qu'il dort gentiment dans ma Pal ! J'étais assez friande de ce genre de livres à un moment, moins maintenant ! Mais pour détendre et changer de la bit-lit, je le lirai à l'occasion !

kitsune - HdRomans a dit…

♠ Newsletter Histoires de Romans ♠

Bonsoir,
Je viens t'annoncer qu'une nouvelle Chronique est en lignes : " Première Décennie : Survivre " de Domino Milot.

Bonne découverte




Kitsune

Véro a dit…

Ca me semble une lecture de vacances d'été idéale !

Lexounet a dit…

Bien que tu sois pas si enthousiste que cela, je note ce livre :)

nanet a dit…

@ Frankie : cela se lite super vite, et c'est assez sympa.

Biz

nanet a dit…

@ Vero : oui, une bonne petite lecture d'été ou de vacances, sans prise de tête.

nanet a dit…

@ Lexou : je n'en avais eu que d'assez bons échos, d'où sa présence ici. Je en regrette pas, mais bon, c'est pas un coup de coeur non plus.

biz

laeti a dit…

Comme tu l'écris, quand il y a beaucoup de personnages, ils sont peu approfondis et c'est souvent un peu dérangeant pour la compréhension globale. Néanmoins, je pense que ce livre me plairait... :)

Merkillia a dit…

J'ai lu ce livre il y a quelques années et je crois que j'avais bien aimé, mais ma mémoire de poisson rouge ne saurait en dire davantage. ^^ J'aimerais bien lire un autre Preston à l'occasion.

Ps: Je ne me rappelle plus si je te l'ai dit ou si tu le sais, mais j'ai un nouveau blog sur worpdress sur lequel je publie les mêmes choses que sur mon blog skyrock. Tu peux laisser des commentaires sur mon blog wordpress, je crois que ce sera plus simple pour échanger! ;)

nanet a dit…

@ Laeti : c'est un bon bouquin, mal gré les quelques défauts annoncés. Cela se lit vite, et puis ce n'est pas prise de tête !

biz

nanet a dit…

@ Merki, je pense effectivement que cela serait plus pratique pour moi ^^

Pour ce livre, cela ne m'étonne pas que l'on puisse l'oublier après quelques mois.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)