Xanth, Tome 1 : Lunes pour caméléon de Piers Anthony

"L'audition eut lieu le lendemain, dans le théâtre en plein air que délimitaient, devant, une colonnade de catapalmiers royaux et, au fond, quatre gigantesques miel-feuilles. Le banc du juge était formé par les racines tarabiscotées d'un énorme cyprès detoimondieu. 
Bink avait toujours aimé cet endroit, mais en cet instant, c'était devenu une salle de torture. Le lieu de son jugement."
(P192)

L'auteur

Piers Anthony Dillingham Jacob est né en Angleterre en 1934. Il a pris la nationalité Américaine en 1958.

Il enseigna brièvement à l'école publique avant d'abandonner l'éducation pour l'écriture à plein temps, en Fantasy ou surtout en Science-fiction. Il est l'auteur de Total Recall...





Résumé officiel

Xanth est un monde enchanté où règne la magie, un monde peuplé de chimères - centaures, basiliques, dragons - et où chaque citoyen possède un pouvoir spécial. Mais pour Bink, Xanth n'a rien d'un pays de contes de fées : il est le seul à ne pas avoir de don. Le Magicien Humfrey affirme pourtant que le pouvoir de Bink est très puissant, mais il est incapable d'en déterminer la nature. Bink serait-il contraint à l'exil ? Le jeune homme ne l'entend pas de cette oreille. Ainsi commence l'une des sagas de Fantasy les plus célèbres du monde, pleine de péripéties, de jeux de mots et de créatures caractérielle ! 

La série 

Cette série compte 36 livres aux States, et seulement 9 en français...

Xanth est un monde magique où chaque être, animal, plante a un pouvoir magique.

Si à l'âge de 25 ans, un habitant de Xanth n'a pas découvert son pouvoir, il est banni de Xanth et condamné à l'exil en Vulgarie.

Le chef du royaume de Xanth est un magicien (jamais une magicienne), ayant des pouvoirs supérieurs à la normale. Il en existe trois au début du premier livre...


L'histoire

Un homme se retrouve face à un choix un peu curieux : parcourir son monde pour questionner un magicien et découvrir son don ! Sans cette information, il se verra obligé de quitter Xanth ! Mais ce magicien se fait payer d'une année de vie, une année de services... est-ce cher payé pour connaitre la vérité, et surtout rester dans son pays natal ?

Le périple commence alors pour Bink, et pour moi... Oui, pour moi aussi, bien que ce livre ne soit pas de la gamme des livres dont nous sommes les héros... Ce fut un périple de lecture, car je n'ai pas accroché du tout aux premières pages, et j'ai dû me battre pour parvenir à la fin des 442 pages qui constitue ce tome. J'avoue que sans les deux objectifs liés à ce livre, il serait rapidement retourné sur l'étagère des trocs.

Mais je me suis accrochée et j'ai découvert quelques passages intéressants, dans la quantité d'informations que nous donne Piers Anthony, et quelques bons mots, aussi. Tout d'abord, une utilisation générale de la magie omniprésente, avec des rapports entre les animaux ou les plantes et leur nom, ce dernier se trouvant modifié en fonction de leurs dons. Ainsi, Lasaule-pleureur, est bien un saule qui pleure de vrai larmes... le Charme enchante les hommes qui osent d'approcher, et ainsi de suite. C'est mignon. J'ai souri face à François paumier... un homme devenu arbre !


Toutefois, ce livre m'a été présenté comme burlesque, amusant, rigolo... je dois avoir une autre définition de l'humour ! il y a des calembours, mais cela est peut-être du à la traduction, je n'ai rien trouvé de risible.

L'histoire, pour y revenir, se déroule sur plusieurs jours, où Bink affronte la nature magique un peu hostile, et de nombreux animaux bien décidés à se nourrir... Il appendra au cours de son pèlerinage vers le bon magicien Humfrey l'histoire cachée de Xanth, grâce à une centaure au corps de rêve, qui acceptera de se "laisser monter" pour lui faire traverser une partie du pays. Puis, il rencontrera des gens un peu bizarres qui jouerons une sorte de facétie juridique... avant de s'enfoncer dans un gouffre profond et dangereux. Après quoi, il sauvera sans vraiment le vouloir, un fantôme, sa femme et leur fils. Il trouvera une source au bon moment, ce qui lui coutera de sauver un autre homme qui l'entrainera...... bref, une succession d'aventures qui ne m'ont pas vraiment convaincu. Car, après ces quelques mots, le livre en était toujours qu'au quart !

Je retiens pourtant quelques bons points, et vu l'ensemble, il faut vraiment les noter : Tout d'abord, Dee, qui a un personnage concrêt, complexe et réellement interessant. Je ne dirais pas que j'ai terminé la lecture pour savoir ce qu'elle devenait, mais presque. Ensuite le don de Bink et le sort qui l'empêche de le découvrir. Enfin, et c'est surement le véritable point fort, le monde imaginé, avec une grande richesse et une création bien pensée. Chaque animal, chaque plante, est repensé. Tout est réinventé. Les dons magiques ne sont pas innés pour les hommes et l'histoire de leur naissance est claire, posée et crédible si l'on accepte le concept de départ. Il n'y a pas d'incohérence, et l'auteur amène des solutions magique parfois un peu tirée par les cheveux, mais cela doit faire partie de cet humour que je n'ai pas su trouver...

Le style

Le style de Piers Anthony est travaillé (en tout cas la traduction de Dominique Haas) et il nous abreuve de  calembours comme je le disais plus haut, mais aussi de quelques beaux néologismes. Les descriptions sont fournies, et agrémentent le texte de mille informations sur le monde magique. L'action est vive, soutenue, même si le manque de "liens" entre les différentes parties m'a conduit au sentiment d'épreuves se suivant, de nouvelles se passant dans un même univers...

La narration est extérieure, et nous suivons les aventures de Bink au travers du pays de Xanth, ainsi que ses pensées et raisonnements sur ce monde. Ce personnage est tout à la foi galoche, antihéros, et doué d'une capacité de réflexion intéressante. Il se sort des situations coquasse où l'auteur l'a fourré avec un peu de jugeote là où d'autres auraient foncé et tout défoncé... Ses muscles sont pourtant saillant, mais il préfère en user avec modération et faire travailler sa matière grise.

Les autres personnages sont assez construits : Iris, Dee, Humphrey... le magicien maléfique... ont chacun quelques pages les présentant, et nous parvenons au fil des mots à les connaitre un peu.

Le temps, enfin, est évoqué sans prendre de réelle place dans l'histoire. Les jours passent, on sait que le dénouement pour Bink approche sans toutefois que l'auteur ne tienne de décompte. Ce n'est pas dérangeant.

Au final 


Ce livre ne restera pas dans mes lectures marquantes de l'année et seule une construction intéressante de Xanth, le monde, et quelques calembours le "sauvent" ...

Je ne lirai pas la suite.

  • Livre lu dans le cadre du ABC-challenge Fantasy 2011 

10 commentaires :

Ceinwin a dit…

J'ai beaucoup apprécié le personnage de Dee aussi, dommage qu'il ne soit pas plus exploité.

basset a dit…

je vois que l'on a à peu près le mêmme ressenti sur ce livre seule différence la fin m'a donné une certaine envie de lire la suite d'ici quelque temps :)

comme toi je n'ai pas réussi à trouver l'humour attendue???

Frankie a dit…

Le pitch avait l'air intéressant mais s'il ne te plaît pas, je doute de le lire ! :)

nanet a dit…

@ Ceinwin : j'aurais bien aimé aussi que ce personnage soit un peu plus développé. Peut-être est-ce le cas dans les suivants ? Mais je doute de les lire...

Biz

nanet a dit…

@ Basset, effectivement, nous avons sensiblement le même avis...

Biz

nanet a dit…

@ Frankie : merci pour cette confiance ! mais peut-être que tu aurais aimé...

Biz

BlackWolf a dit…

Depuis un petit moment je veux me lancer dans un cycle burlesque, j'hésite entre Anthony et Pratchett et ton avis me donne pas vraiment envie de me me lancer dans Xanth.

nanet a dit…

@ BlackWolf : n'ayant pas encore lu Prachett, je ne peux pas t'orienter... mais plusieurs lecteurs(ice) de cette Lc, semblent le trouver tt de même meilleur. Bonne découverte, Biz, nanet

Petit-Lips a dit…

Je crois que je suis la seule à avoir bien aimé et à vouloir continuer la saga lol (même si elle n'est pas dans mes priorités)

nanet a dit…

@ Petit-lips, ce livre est assez bien classé, je pense que d'autres ont du aimer aussi ^^ mais c'est vrai que sur cette Lc, il n'a pas obtenu beaucoup de suffrage positifs.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)