La confrérie de la dague noire, tome 1 : L'amant ténébreux de J.R. Ward

"Beth fixait une sorte de néant vaporeux qui s'étendait devant elle. Elle se trouvait dans un paysage onirique, aux contours nébuleux qui suggéraient que ce qu'elle avait devant les yeux était infini."
(P383)
Ce livre m'a été prêté par une très grande amie, 
amatrice de Vampires, de Bit-lit et d'histoire d'amour. Merci G. 


L'auteur
J.R. Ward, née Jessica Rowley Pell Bird est née en 1969, en Amérique.

Diplômée de droit, elle a travaillé dans le milieu de la santé à Boston et a été chef de service dans un des plus grands centres médicaux du pays, ce qui explique la facilité avec laquelle elle parle des soins, du sang... 


Résumé officiel

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien….

La série

La série de la confrérie de la DAgue noire se compose de cinq livres en France et six aux states : 
  • L'amant ténébreux
  • L'amant éternel
  • L'amant furieux
  • L'amant révélé
  • L'amant délivré
  • Lover Enshrined (non paru en France)
L'histoire

Je ne suis pas amateur de Bit-lit, mais comme je devais trouver un auteur en W pour le challenge ABC-Fantasy... et qu'il y a finalement peu d'auteurs dans les W, et encore moins en Fantasy, mon choix s'est porté sur cette série. Je m'étais laissée du temps pour la lire (jusqu'en fin d'année) espérant secrètement qu'un auteur en W ferait son apparition... mais, rendant visite à une amie, je suis tombée nez à nez avec le livre. Comme je crois au destin, ou du moins que rien n'arrive innocemment, j'ai donc accepté son prêt (sans intérêts ^^).

Et, dans les premières pages du livre, j'en étais ravie. Audazs, vampire de son état, meurt dans l'explosion de son véhicule. Peu de temps avant, il demande à son chef, Kolher, de bien vouloir aider sa fille unique et jusque là cachée à cet homme : Beth. Ce dernier a refusé, ce qui colle parfaitement au caractère de ce Vampire : bonne brute épaisse réfléchissant après avoir tapé... Ce premier chapitre a le double mérite de présenter un des personnages pincipaux et le monde noir où gravite l'histoire. Cela m'a plu. Tout simplement.

Par la suite, nous rencontrons bien évidement Beth ! C'était évident... et bien sûr, le vampire bourru et hyper musclé va la séduire, leur amour nous sera conté et leurs ébats aussi. C'est là un des points qui m'a chagrinné, je ne suis pas forcément attirée par ces lectures dites osées. Je préfère imaginer. Mais l'auteure ne nous laisse pas vraiment le choix et à plusieurs reprises nous donne d'amples détails sur les rapports intimes de ce couple.

Fort heureusement, l'histoire ne s'arrête pas à cela, et Beth n'est pas uniquement qu'une jeune demoiselle tombant sous le charme du grand Mâle. Cette jeune femme est aussi journaliste (même si elle n'a pas de rubrique à elle) et amie de plusieurs flics, qui lui permettent d'obtenir quelques informations avant ses collègues. Une partie de l'intrigue tourne autour de ce point précis, avec une belle confrontation entre Butch - un flic colérique et un tantinet violent - et Kolher, le vampire, basée sur un quiproquos bien amené et très crédible. Pour le flic, Kolher est une sorte de Dealer en cuir... pour le vampire, Butch n'est qu'un menace envers une femme belle et désirée, sans oublier la petite jalousie qui le ronge.

Des sentiments forts, donc, que l'auteure a su poser dans les pages de ce livre, même si j'ai trouvé que les deux amoureux succombaient bien rapidement. Leur amour semble s'imposer tel un coup de foudre et tout s'enchaine vivement. Beth devient en quelques pages Vampire, et nous ne voyons à aucun moment ses doutes, ses questionnements. Elle accepte ce fait, et ses craintes tournent plus sur le fait que Kolher soit bel et bien un assassin, que sur le fait qu'elle soit une sang mêlée. C'est un des gros point faible de cette histoire. J'aurais aimé que Beth doute plus longuement, qu'elle n'accepte que lors de sa transformation par exemple. De même Butch, le flic, prend tout cela avec beaucoup de calme. Les vampires sont censés ne pas exister, ils sont une race qui se cache des humains, avec qui ils n’entretiennent finalement que peu de rapports (mis à part quelques vampires qui s'abreuvent un peu de sang frais... mais peu nourrissant...) mais nos deux comparses acceptent ces êtres sans trop d'émois. Ah, vous êtes vampires ! sympa...

Les vampires de JR Ward sont assez classiques : ils vivent la nuit, car le soleil les brûles, sauf les sang mêlés. Ils boivent du sang, mais de préférence celui d'autres vampires, qui est bien plus nourrissant. Et ils ont une vie bien plus longue que la notre. La grande différence vient du fait que l'on naît vampire ! Impossible de le devenir par morsure. Et ils sont mortels. C'est à dire qu'ils peuvent êtres tués par des moyens tout à fait simples : une balle bien placée, une explosion de voiture...

Une autre intrigue du livre concerne Kolher qui a toujours refusé en trois cents ans de prendre sa place au sein de son peuple.  Cette partie est bien mieux appréhendées, à mon gout. L'auteure à explicité par des flash-back et des pensées sombres, le passé de ce vampire et il est assez aisé de comprendre ses choix. Par contre, son revirement est lui aussi un peu trop rapide. En fait, tous les changement sont trop rapides et semblent arriver sans que cela ne chagrine personne.J'ai par contre apprécié la tentative de création d'une entité supérieure, la Vierge Scribe, et d'une sorte de rituel que les Vampires doivent suivre. On sent là que l'auteur a composé une histoire complexe, avec un monde construit et des strates qu'elle pourra dévoiler au fur des livres.

Enfin, les éradiqueurs ! Ce sont les vrais méchants de l'histoire, et pour le coup, l'auteure a su créer un être vil et très crédible en la personne de M. X. Les éradiqueurs sont des hommes recrutés pour leur grande violence, a qui apparemment on a retiré l'âme et le coeur : une longue balafre orne le torse de Riddle après le rituel. Ils sont donc quasiment immortels, et n'ont plus besoins de se nourrir, ni d'autre choses d'ailleurs et leur seul but dans la vie est de tuer des vampires. Le seul moyen d'en venir à bout est de leur ficher un coup dans le coeur. L'auteure a réutilisé là un artifice normalement lié aux vampires. Amusant.

Mais elle n'approfondit pas non plus, se contentant d’énoncer les faits, de poser les bases. J'aurais aimé plus de détails sur le passage à l'état d'éradiqueurs, sur l'Oméga... et j'ai la sensation que la Vierge Scribe et l'Omega ne sont pas si éloignées que cela, mais c'est une autre histoire qui est sûrement dévoilée dans les autres livres de la série. 

Le style

Le narrateur est extérieur et suit tout à tour chacun des personnages, changeant au cour d'un même chapitre après un espace entre deux paragraphes, ce qui permet de revoir certaines scènes depuis chacun des protagonistes, ou de changer de point de vue pour suivre la suite d'une action. C'est du coup assez vivant et très complet.

En début de livre, un lexique reprend les mots principaux utilisés (et créés) par l'auteure. Toutefois, ces mots sont expliqués au fil du livre, et le recours au lexique est un peu inutile à mon gout.

Les descriptions sont rapides et simples. Le style l'est de façon générale, sans grande recherche que ce soit pour la structure des phrases, les métaphore... 

Les personnages secondaires sont assez détaillés avec des physiques de rêve pour les vampires, et des caractères ébauchés. Je suppose que nous les retrouvons dans les tomes suivants et que ces caractères sont affinés. Ce n'est pas dérangeant, pour ce premier opus, sachant que ce sont des personnages qui apparaissent de façon très limité. Les quatre principaux sont bien plus approfondis mais tellement prévisibles dans leur comportements. L'auteur utilise des schéma type : trio amoureux entrainant la jalousie (deux fois !), flic violent et forcément penché sur la boisson, type sombre rodant dans des bars et donc surement dealer... Du coup, je n'ai pas été vraiment séduite par les personnages de Beth (qui accepte trop vite) ni de Butch, encore moins par Marissa (quoi que son côté vierge qui tombe en pâmoison m'ait fait sourire)... Le seul qui tire (sans jeu de mot) a peu près son épingle du jeu est Kolher...

Le temps est linéaire et plus que rapide puisque tout se passe en une semaine environ ! Et oui, en une semaine, Beth devient Vampire, se marie... j'avoue que c'est court mais, pour ce qui aiment, intense.

Au final 

Assez séduite par le début de l'histoire, je me suis vite lassée des scènes osées, et finalement de l'ensemble. Je ne poursuivrais donc pas l'aventure. Un bon point tout de même pour le méchant et pour le doute qui subsiste quant à la dualité Oméga-Vierge Scribe.


Ce livre a été lu dans le cadre du challenge ABC-fantasy


8 commentaires :

  1. J'avais été assez mitigée sur le tome 1 pour les raisons que tu donnes, j'ai failli abandonner au tome 2 mais comme c'était un part' en 3 tomes, j'ai continué et le 3 m'a bien plu. J'aime beaucoup l'univers imaginé par l'auteur, bien plus que les histoires d'amour et de fesses à deux sous ! J'ai le tome 4 dans ma Pal en vo. Pas encore eu le temps de le lire.
    Sinon, ce sont 9 tomes qui sont sortis aux États-unis.

    RépondreSupprimer
  2. Justement je m'interrogeais sur cette série. Ton avis est très complet et pour le moment cette série restera dans ma WL.
    À part Indiana Teller, je n'ai pas encore osé franchir la barrière de la bit-lit :S
    Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  3. De Bit Lit, je n'ai lu que la saga Twilight et j'avais beaucoup aimé. Alors pour retenter l'expérience, pourquoi pas ce livre!

    RépondreSupprimer
  4. à Frankie : j'avoue que vu la quantité de livres qui m'attirent, je ne pense pas poursuivre cette série (surtout que je peux avoir les livres) je corrigerais pour les neufs tomes ^^ merci.

    Biz

    RépondreSupprimer
  5. @ Lefsö : oh, ravie que pour une fois, mes articles ne te poussent pas à la sur-consommation ^^ je n'ai pas lu Indiana Teller ! je regarderai...

    RépondreSupprimer
  6. @ Laeti : j’avais bien aimé Twilight, un peu plus que cette série, en tout cas.

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Personnellement c'est une série que j'adore et qui s'améliore au fil des tomes! J'ai lu les 5 parus à ce jour en VF... Si il est vrai que dans le 1 les scènes de cul sont très présentes, l'auteur atténue cela au fur et à mesure et on retrouve les personnages des tomes précédents!

    RépondreSupprimer
  8. @ Mylène : plusieurs personnes semblent s'accorder sur ce point. Du coup, je ne sais pas si je ne tenterai pas le tome 2 ?

    M'enfin, pas pour le moment, mes challenges en premier !

    Biz

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)