Oscar Pill de Eli Anderson [série]

"Après le repas, Barth proposa à Violette de faire un tour en barque sur le lac. Lorsqu'ils revinrent, Violette était trempée et le gaillard était désolé. 
- Elle voulait savoir si c'était mouillé jusqu'au fond !"
(P418)

L'auteur

Eli Anderson  de son vrai nom Thierry Serfaty est né en France en 1967

Dasn sa bio officielle, il est dit qu'il est médecin... mais il est aussi (et surtout ?) auteur de policiers et thrillers ( Le Sang des Sirènes). Il a choisi de prendre un pseudo afin d'éviter toute confusion entre les deux registres de livres destinés à des publics différents...

Il a également créé la série télévisée Le Cocon, débuts à l'hôpital.


Résumé officiel

Je m'appelle Oscar Pill et je ne suis pas un garçon comme les autres. Je suis un Médicus : j'ai le pouvoir extraordinaire de voyager dans n'importe quel corps vivant. Comme mon père, qui fut autrefois un célèbre Médicus avant de disparaître. Aujourd'hui, l'humanité entière est à nouveau menacée : Skarsdale, le sombre Prince des Pathologus, s'est échappé de sa prison. Et moi, j'ai été choisi pour l'affronter. Il me faut braver tous les dangers et rapporter un Trophée d'un endroit où je ne suis jamais allé. Un univers mystérieux qui se trouve... dans le corps humain.

Le Film

Il n'est pas encore réalisé... mais la WARNER Bros. et David Heyman, producteurs d'Harry Potter, ont acquis les droits cinématographiques d'OSCAR PILL !. (source, le blog de l'auteur... )

On y croit et on croise les doigts...

La série

Cette série qui comptera cinq tomes illustre le thème du combat du bien contre le mal à l'intérieur du corps humain.

A ce jour, trois tomes sont parus :

  • Oscar Pill, Tome 1 : La révélation des Médicus
  • Oscar Pill Tome 2 : Les Deux Royaumes
  • Oscar Pill Tome 3 : le Secret des Eternels

L'histoire

La révélation des Médicus

Oscar est un jeune homme de douze ans, assez bon élève mais s'intéressant finalement peu à l'école, et vivant avec sa mère et sa soeur déjantée. Sa vie ressemble à s'y méprendre à celle d'enfants de son âge, dans un quartier pauvre de la ville où les jeunes parcours les ruelles à vélo, jouent au foot et goutent une fois chez l'un, une fois chez l'autre. Oscar a du courage, et passe même pour téméraire, étant le seul a tenir tête au "méchant" de la classe, l’infâme Moss. Il finira d’ailleurs l'année en la compagnie de celui-ci dans une ultime punition...

Mais ce jeune homme est aussi un bonhomme particulier avec un don. Un don qui lui fait se soigner rapidement, une lueur verte sortant de la paume de sa main lorsqu'il s'égratigne. Il n'en a jamais parlé, c'est trop bizarre. Jusqu'au jour où une autre personne vient lui en parler et lui apprendre que son propre père, décédé avant sa naissance, avait ce don !

Le début du livre m'a laissé pantoise. Il débute par une évasion, fort bien narrée et intrigante, mais la suite est un peu pesante et surtout très prévisible. Certes, ce livre est écrit pour de jeunes lecteurs mais j'avoue que les facilités prises par l'auteur m'ont un peu déconcertées. Cela n'a pas duré et j'ai vite été emportée par la suite.

Revenons à Oscar et a son don. L'auteur fait entrer son héros en formation accéléré auprès d'une dame âgée, dans une sombre demeure des quartiers huppés de la ville. Ici la magie existe partout, depuis les arbres qui se déplacent lentement isolant la maison des voisins indiscrets, jusqu'aux tapis qui se soulèvent pour empêcher notre fougueux jeune héros de courir dans les couloirs silencieux... C'est adorable, bien pensé mais cela m'a semblé un peu récurent avec d'autres séries, notamment celle de JK Rowling. Ce n'est d'ailleurs pas le seul point qui m'y a fait pensé (tableaux qui parlent, livres aux pages blanches...). Toutefois, je ne considère pas cela comme un défaut ! L'auteur n'a pas réécrit différemment l'histoire du petit sorcier, cela n'a rien a voir. Ici, Oscar est seul à apprendre... pas d'école, pas de multiples professeurs mais on retrouve la cape, la magie, et un trio. Ce sera tout pour la comparaison, puisque les deux œuvres ne sont pas du tout similaires.

Oscar gravite dans un monde où les Médicus se confrontent au Pathologus. Les premiers soignent ce que le second détruisent. L'idée est plus qu'originale, et le corps humain ainsi revisité prend des allures de grande usine moderne. C'est vraiment bien amené, et j'ai sourit devant les grandes cuves, les hépatocytes et les couettes rouges de Valentine qui mange du fer en barre.


Le corps humain, dans cet ouvrage, peut se visualiser sous la forme de cinq univers (les cinq livres... de la série) Dans le premier Oscar visite Hépatolia. Le monde de la digestion... depuis les glandes salivaire rebaptisées plages sialines jusqu'au moteur de broyage (estomac) et enfin aux mines où le nectar (bile) est convoyé par des avions déchargeant leur cargaison dans le fleuve cystique... Le tout vu par l'intérieur, Oscar étant rendu à la taille d'une cellule... cela prend des allures d'aventure extraordinaire où se déplacer d'un point à l'autre devient périlleux, surtout si l'on tombe dans une des fameuses cuves sus-citées !

J'ai adoré l'invention dont a fait preuve l'auteur. Je connais le corps humain pour l'avoir longuement appris, mais cette façon de le voir m'a vraiment amusé. L'auteur a avoué vouloir rendre l’organisme plus accessible pour les enfants, moins traumatisant. C'est réussi. J'ai retrouvé la fraicheur des dessins animés de mon enfance avec la série Une fois la vie de Albert Barillé.



Ici pourtant l'auteur ne cherche pas à vulgariser, mais créé une aventure au sein du corps en réinventant des mondes, en utilisant les phénomènes de l'organisme pour les détruire et permettre à Oscar de les soigner. Sans oublier l'histoire et l'intrigue se déroulant à l'extérieur, où Oscar doit apprendre aussi, notamment à se méfier des évidences. Je suis pourtant restée sur ma faim... je crois que j’attendais beaucoup plus, sans oublier que ce livre est encore une fois très manichéen.

Je voudrais souligner un très joli passage qui n'a pu que me plaire sur l'acceptation des différences. Il est vrai qu'un garçon jaune et une fille rouge... mais bon, la plus bizarre, c'est encore Violette !

Dernier point que j'évoquerai : le sourire. C'est un des phénomènes récurent de ce livre. A plusieurs reprises, les bêtises de Violette, les réactions de Lawrence ou de Valentine m'ont amusé. Pas de fou rire tout de même. Juste une sensation de gaité qui m'a fait parcourir cette lecture avec un immense plaisir.

Livre lu dans le cadre d'une Lc sur Livr@ddict avec : (Mycoton32), Ptitetrolle, sevmarguerite, basset, Cathy, Korto, Sofynet, LaetiChOùuxx, Kelith, tigrouloup



Les Deux Royaumes

Ce tome deux m'a à la fois amusé et lassé. Je m'explique.

J'ai bien aimé l'ensemble de l'histoire, avec la découverte des deux mondes : le coeur et les poumons. On retrouve l'idée originale de l'auteur, sa façon particulière de rendre ce mondes rocambolesques, dignes des parc d'aventures les plus spectaculaires. L'intrigue est simple, amis efficace.

Le seul et gros point noir c'est la confrontation avec l'ennemi juré de notre héros. Non seulement il est son ennemi à l'école, mais comme par hasard on le retrouve chez les Médicus... Là, j'avoue que j'ai sauté allégrement les passages où les deux garçons se chamaillent. Un peu, ça va, mais a forte dose, cela m'a vraiment saturé.oscar n'avait pas besoin de ça, il était suffisamment empoté et malchanceux pour se confronter en plus à un autre apprentis. Un tournant dans l'intrigue qui n'a pas su me satisfaire.

Au début de l'histoire on comprend que la formation de Oscar a été mise un moment en attente, ses pouvoirs étant en quelques sorte épuisé et devant se recharger. Sans compter les choix des Médicus de laisser grandir les enfants... Du coup, Oscar est un peu plus mature. C'est un avantage. Cela ne change pas grand chose à l'histoire ni a son comportement de fonceur. Cela ne change pas non plus le caractère de ses deux principaux compagnons, même si lawrence à pu ingurgiter encore plus de bouquins et donc de savoir...

Dans cette nouvelle aventure, nous rencontrons de nouveaux personnages, mais je les ai trouvé très caricaturaux. C'est aussi un des points qui m'a chagriné : la jeune fille colérique, la bimbo... beaucoup de stéréotypes dont l'auteur a du mal a sortir. C'est certes amusant à petite dose, mais vite lassant.

Comme vous pouvez le constater un livre en dent de scie qui me laisse pantoise. Je doute donc de poursuivre l’aventure avec les trois autres mondes !

Lu dans le cadre d'une Lc sur Livraddict avec : Sevmarguerite, Tigrouloup, Freeelfe, Stellade, Soleya,
 
Le style

Eli Anderson écrit simplement mais avec un véritable talent de conteur. Il privilégie l'action aux longues descriptions, mais on corps humain revisité est raconté de façon superbe. Beaucoup de dialogues, des scènes courtes et vives, des onomatopées dans les discours et quelques inventions dans les noms font de cette écriture une réussite. Alors, certes, ce n'est pas une grande prose avec des phrases construites et pleines de belles métaphores et autres joyeusetés littéraires. C'est juste, efficace et convainquant.

Le narrateur est volontairement extérieur et suit quasiment tout le temps Oscar, sauf pour spécifier quelques points que l'enfant ne découvrira pas de toute façon mais qui nous permettent de mieux connaitre les autres personnages de la série.

Les personnages sont adorables dans le premier tome (même Bones ?) et dépeint avec d'infimes détails qui sont ajoutés au fil des pages, sur leurs gouts, leurs réactions... Oscar apprend peu a peu à connaitre les gens qui l'entourent, les Médicus et ce n'est pas forcément facile tous les jours. J'ai beaucoup aimé Violette, mais je pense que cela c'est compris au fil de mon article, ainsi que Valentine la fonceuse et Lawrence l'intello. Oscar est pour mon gout un peu trop irréfléchi, mais cela fait parti de son charme. Dans le deuxième tome, j'ai trouvé que les personnages étaient un peu plus caricaturaux, comme évoqué plus haut.

Le temps est linéaire, avec quelques souvenirs.

Au final 


Une très jolie balade dans le premier monde qui me poussera sûrement à lire les autres livres de cette série. Un petit peu trop gentillet tout de même.






Livre lu dans le cadre du challenge ABC Fantasy


27 commentaires :

sevmarguerite a dit…

C'est un premier tome très intéressant surtout la façon donc Oscar découvre le corps humain.

la plume de l'auteur est très agréable et fluide.

J'ai adoré!!

nanet a dit…

@ Sev : je suis assez d'accord, c'est un premier tome intéressant, qui donne envie de poursuivre l'aventure. Biz

basset a dit…

C'est drôle je vois qu'on a eu les même références j'ai moi aussi fait la comparaison avec rowling et il était une fois la vie :)
malgré un début un peu mou, j'ai plongé dans cette histoire et j'ai vraiment beaucoup aimé, j'ai hâte de découvrir la suite :p

Frankie a dit…

Ce n'est à priori pas un livre que j'ai envie de lire mais tu en parles très bien ! Je ne savais pas du tout que l'auteur était Thierry Serfaty !

belledenuit a dit…

Ma fille a lu les 2 premiers tomes et s'est régalée. Vu ton avis, il me faudrait quand même le tenter ! Je le note.

nanet a dit…

@ Basset : ce sont de vrais classiques ! nous ne pouvions que les citer...
J'ai bien aimé le premier chapitre puis, j'ai eu un peu de mal, mais qu final, c'est bien

nanet a dit…

@ Frankie : merci... Tu as lu Serfaty ?

nanet a dit…

@ belledenuit : C'est très jeunesse, mais agreable... un peu en dessous de HP, tout de même.
Biz

Kelith a dit…

Je n'ai pas pu m'empêcher de faire des parallèles avec Harry Potter également et tu as certainement mis mon moment favori en citation (j'ai un vrai coup de coeur pour Violette !).
Le passage sur l'acceptation des différences m'a aussi marquée, j'ai vraiment beaucoup aimé ce moment.
En tout cas, j'ai bien aimé Oscar Pill mais je te rejoins sur le côté "gentillet" de l'histoire (c'était peut-être un peu trop jeunesse pour le coup).

Frankie a dit…

À vrai dire, je ne sais pas ! Il me semblait que oui, Le gène de la révolte avec des femmes enceintes, mais quand je lis le résumé, les protagonistes ne me parlent pas trop. Quand j'aurai rentré toute ma bibli sur BBM, j'y verrai plus clair ! Mais j'ai La nuit interdite dans ma Pal.

Cathy a dit…

J'ai beaucoup apprécié cette lecture et le côté jeunesse ne m'a pas du tout gêné! J'aime beaucoup les personnages, l'univers qu'on découvre. Je lirai sûrement la suite :)

Véro a dit…

Toujours pas lu ! Au début, j'étais réticente (trop de buzz) mais ùaintenant j'ai envie de m'y mettre !

Lau1307 a dit…

Ton avis positif et le résumé très tentant, me pousse à vouloir le livre !

Sur ma W-L. =D

tigrouloup a dit…

Joli article!
Evidemment, j'ai la même référence de dessins animés.
J'ai bien aimé la façon de voir les choses dans le corps humain.
Un livre trèss sympa et vivement la lecture du deuxième tome pour un voyage dans un autre monde.

nanet a dit…

@ Kelith : j'ai eu peur de noter les ressemblances avec HP... je me suis dit : on va encore te reprocher de tout ramener à Harry et Rowmling ^^ Mais je trouve que l'auteur s'en sort bien...

C'est jeunesse, oui, mais agréable. Le souci c'est qu'en jeunesse c'est souvent gentillet.

Biz

nanet a dit…

@ Frankie : je regarderai sûrement un de ces book thriller. J'ai trouvé son écriture sympa, et j'aime bien lire deux ou trois ivres d'un auteur... (bon, je lirai le 2° de cette série)

Biz

nanet a dit…

@ Cathy : la Lc du tome 2 est lancée...

@ vero : c'est sympa, bien écrit, et surtout très inventif... cela reste jeunesse et du coup, l'intrigue est assez simple.

@ Lau : je te le conseille vivement.

nanet a dit…

@ Tigrouloup : merci ! Le corps humain est l'indéniable point fort de ce livre. Comme tu dis, vivement la suite...

BlackWolf a dit…

Je vois énormément d'avis positifs sur cette série. Je me laisserai peut être tenter.

nanet a dit…

@ BlackWolf : tu peux, c'est sympa comme tout...

Freelfe a dit…

Oscar Pill en film ?!!!! Wahou !!!!! Tu me l'annonces là, c'est trop cool !!!!! Y a dejà quelques acteurs en lice ?

Perso, j'adore cette lecture (peut-être aussi parce que je suis en médecine et que je suis épatée par les idées que l'auteur a eu ^^) mais je me suis attachée aux personnages et j'étais tellement pris par l'histoire que j'ai pas vraiment fait gaffe aux stéréotypes. Au contraire, l'arrivée de Moss chez les Médicus a été pour moi un coup de théâtre (même si, en y réfléchissant bien, c'était prévisible).

en tout cas, merci pour cette lecture commune ! Je vais aller visiter ton blog (si je ne suis jamais encore venu dessus)

sevmarguerite a dit…

J'ai également adorer ce second tome qui est vraiment bien conçu et bien écrit!

Soleya a dit…

Comme toi je n'ai pas été réellement emballe par ce deuxième tome.

nanet a dit…

@ Freelfe : j'avoue que le côté jeunesse et l'opposition entre Moss et Oscar ont eu raison de mon envie de continuer. Ce sera, je pense (mais on ne sait jamais) le dernier tome lu de cette série.

Pour le film, je n'ai guère plus d'info.

nanet a dit…

@ Sev : euh, je n'ai pas adoré, perso... je suis même très mitigée.

nanet a dit…

@ Soleya : Un livre un peu décevant, après le premier que j'avais trouvé charmant, effectivement. Pourtant, l'univers revisité reste sympathique.

lespassionsdesamoureuxduquai a dit…

ça donne envie de les lire :) !
A bientôt !

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)