Les Foudres de la Sor'cière de James Clemens




Éditeur : Milady

Nb de pages : 632

Série : Les Bannis et les Proscrits. 
Traducteur : isabelle Troin.

***
  Catégorie : Fantasy

***
Partenariat : / 

Challenge : /.


Elena porte désormais la marque de la sor'cière dans la paume de sa main.
Cette tache écarlate est la preuve d'un don fabuleux à la puissance inimaginable: un pouvoir sauvage, séduisant, difficile à contrôler. Seule celle qui maîtrise la magie sanglante peut s'opposer aux créatures et au mal du Seigneur Noir. Pourtant Elena n'est pas encore maîtresse de son pouvoir. Protégée par un guerrier sans âge et une bande de renégats, elle part en quête d'une cité perdue où, selon la prophétie, un ouvrage mystique détient la clé de la défaite du Seigneur Noir.
Mais si celui-ci la trouve en premier, Elena deviendra son arme la plus terrible...



L'histoire

  •  On retrouve les personnages dans un village des montagnes (où ils étaient arrivés en fin de tome 1) et prêts à partir à la recherche d’un grimoire magique et d’une cité perdue. Mais bien sûr, les embûches ne tardent pas.   

Mon avis


Quel plaisir de retrouver cette petite troupe intrépide ! Elena est ses amis ont pris quelques mois de repos, bien mérité, dans le Nord. Et c'est donc une équipe assez sereine que nous voyons décodée à voyager vers Val'loa, la citée "perdue" où se trouve normalement la solution pour sauver Alaséa du Seigneur Noir.

Dès les premiers mots, on sent que Mogweed va à nouveau tenter sa chance et cela même s'il doit tromper ses nouveaux partenaires. Il dérobe une mèche des longs cheveux roux d'Elena, sacrifiés par Er'ril pour que la demoiselle soit moins visible. Qu'en fera-t-il ? Il ne le sait pas lui-même... mais le doute s’immisce et lorsque le jeune homme se rapproche d'Elena, dans les chapitres suivants, on se met à espérer qu'il laisse tomber ses plans... Sauf que l'auteur à des idées bien précises, et garde toujours en vue les caractères de ses personnages. Magweed utilisera vraiment la mèche, mais, bien sûr, je ne vous dévoilerai pas à quel moment. Sachez juste que ce faisant, il sauve finalement une partie de l'équipe. Car, ici aussi tout n'est jamais noir, tout n'est jamais blanc !

C'est un des points forts de cette série. Chaque être porte en lui le bien et le mal, et jongle avec. Au cours de leur voyage, nos héros vont rencontrer des sbires du mal : la malgarde. Ce sont des hommes (ou des femmes) porteurs d'une étincelle de magie élémentaire et qui deviennent les pantins du mal. Nous en rencontrons trois dans cet épisode et j'avoue que le talent de James Clemens pour créer des horreurs est ici probant. Ces êtres sont vraiment cauchemardesques. Sauf que ce ne sont que des pantins, comme je l'ai dit, et qu'ils obéissent donc à d'autres maléfiques créatures...

L'une d'elles a pris en otage le frère d'Elena, dans le premier tome. L'auteur a choisi de nous montrer dans ce livre, le devenir de Joach, ce jeune homme devenu l'ombre de lui-même, une sorte de sot marchant à peine droit, puisque soumis à l'influence de Gerwin. Nous le suivons donc dans ses pérégrinations au sein de Val'loa ! Car oui, ils sont dans la place. Ce qui du coup sous-entend que le mal a pris position dans ce lieu mythique !

J'ai beaucoup aimé toute cette partie, avec Joan, ses doutes, ses choix aussi, et sa "résurrection". Il devient un personnage important. C'est très fort de la part de l'auteur.

Enfin, ce livre présente aussi tout un monde vivant dans les flots : Les Mer'ai et surtout une jeune fille, Sy'wen (joli nom pour une "sirène"). Ces êtres sont liés à Val'loa et Alaséa par une prophétie... mais je ne vous  en dévoilerai pas plus, c'est réellement bien écrit et il serait dommage de vous le dévoiler.

Dans ce deuxième tome, l'auteur bascule dans les différentes parties entre Elena, son frère Joach et les aventures de Sy'wen que l'on devine donc très importante. Cela donne beaucoup de souffle à l'histoire et un rythme très soutenu.

J'approfondirai juste un point, je trouve que l'auteur présente beaucoup de personnages et que du coup certains deviennent très secondaires, comme Er'ril par exemple. Certes, James Clemens a sûrement un plan global que je ne mesure pas à la fin de cet épisode... mais j'ai peur que tant de personnages noient un peu l'histoire. La lecture du troisième tome me rassurera peut-être ?

Livre 2 lu dans le cadre d'une Lc sur livr@ddict avec :  Scor13, MimipoussPetit-Lips,  Nane42bambi_slaughter, 

Au final

Les mots pour : Bonne évolution des personnages, dynamisme, style

Les mots contre : prévisibilité, beaucoup de personnages

Style : 4/5
Intrigue : 3.5/4
Personnages  : 3/4
Écriture : 2.5 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 2/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 16/20

En bref : Un très bon deuxième tome. J'ai apprécié retrouver la petite équipe et j'ai adoré rencontrer les nouveaux protagonistes ! Ce tome est légèrement meilleur que le premier ... vivement la suite.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)