La nuit des Temps de René Barjavel

"Voum... Voum... Voum, voum, voum... 
Le batteur de l'orchestre répondit, doucement, en contrepoint, du pied, avec sa caisse. Puis il y a jouta le bout des doigts. Yuni superposa l'orchestre et les ondes. La contrebasse s'ajouta à la batterie et au cœur. La clarinette cria une loooongue note, puis s'écroula en une improvisation joyeuse. Les six guitares électriques et les douze violons d'aciers se déchainèrent. Le batteur frappa à tour d ebras sur les peuax. Yuni cria comme d'un minaret.
- She's Awaaake !... "
(P112)



L'auteur

René Barjavel est né dans la Drôme en 1911 et décédé en 1985.

Journaliste des ses dix-huit ans, il réalisera en 1947 sa première adaptation pour le cinéma. Après une longue période sans écrire, il a reprit la plume pour La nuit des Temps... prévu initialement pour être le scènario d'un film !



Résumé officiel

Dans l'immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace.... 

L'histoire

Simon, médecin français, l'un des personnages principal de ce livre, nous raconte sa rencontre et son amour pour Eléa, belle femme venue d'un temps depuis longtemps éteint... et nous suivons ce conte en espérant pour ce jeune médecin une réponse à ses lettres touchantes.

Après cette petite introduction sous forme de lettre, c'est l'histoire globale que nous découvrons. Au pôle Sud, une équipe de scientifique este un nouvel appareil et les relevés sont déroutant, leur laissant croire tout d'abord, une erreur, un dysfonctionnement des sondeurs. Car si les tracés sont réels, cela chamboulerait toute l'histoire des hommes, de l'humanité.

Et nous voilà embarqué dans une folle histoire, à la foi moderne et un peu désuète, de nos jours. Ce livre a été écrit il y a maintenant quelques années et des petits détails font sourire. Toutefois, cela reste d'une incroyable modernité et même remarquablement prédictif. Cette histoire se révèle crédible, et donne un aperçu froid et calculé des mondes qui nous entourent, de la société régie par les grandes sociétés, justement, de la politique globale mondiale, des échanges, des enjeux en cours dans un remaniement économique...  Tout cela sous couverture d'une aventure un peu rocambolesque, avec une belle et triste histoire d'amour.

Un livre complet, donc, mêlant action, amour, rêve, réalité économique et étude psychologique. Bref, un régal ! Et je vous conseille vivement cette belle plongée dans l'univers Science fiction où pour une fois, ce ne sont pas des êtres du futur, des planètes inventées, mais notre passé qui est revisité.Et si la lune avait un jour été un jardin pour balades en amoureux ? Et si sur Mars, des bergers à la peau noire avaient élevé des moutons... et subit alors leurs première migration...

Barjavel ose tout, reprend de nombreuses croyances de l'humanité et leur apporte une autre vision, un autre passé. 900 000 ans se sont écoulé depuis que Eléa s'est endormie, et le temps a filé, les hommes sont redevenus sauvages, mangent à présent des bêtes. Triste sort, ils n'ont toutefois pas apprit à se respecter, à s'aimer, et continuent à se battre, se tuer...

Je terminerai sur cette réflexion, quelque soit notre avenir parviendrons nous un jour à nous accepter ?

Le style

Dès les premiers mots, l'auteur vous emporte, dans ce conte doux et délicat. La narration est extérieure dans la majeure partie du livre, sauf pour les lettres de Simon à Eléa, et l'on suit les différents membres de l'équipe scientifique. Ainsi,, on voit les actes et pensées des principaux protagonistes dans ce que je qualifierai la première partie, puis surtout Eléa et Paikan dans la deuxième avec une bascule entre le "présent" et les souvenirs de la belle héroïne.   

Les personages sont plus qu'attachants, avec une brillante description des deux êtres venus du passé. ce sont des héros merveilleux, magnifiques, avec des corps de rêves et des cerveaux hyper développés. C'est peut-être "too much" mais après tout, c'est le but du livre, montrer ce que nous avons perdu pour tenter de faire mieux...j'ai adoré Hoover avec ses réflexions fracassantes et son esprit assez ouvert, Simon et son amour inconditionnel, sa jalousie aussi ... mais chut !

Les lieux, que ce soit en Antarctique ou dans le monde d'Eléa, sont dépeints avec brio, et l'on a rapidement la sensation de voir les images défiler devant soi. Chaque passage, chaque espace est montré, détaillé... cela laisse au final peu de place à l'imaginaire, mais ce n'est pour une foi pas très gênant, tant l'auteur a su magnifier ces lieux, les rendre parfait dans sa vision et nous les transmettre.

Enfin, comme j'ai déjà évoqué le temps, je terminerai par le passage cité en haut de cet article et qui m'a tiré des frissons. Ceux qui connaissent mon métier comprendront pourquoi... un cœur qui bat, un cœur qui repart... et cette sensation extraordinaire qui vous emplie a cet instant. Barjavel au travers d'un stratagème fabuleux a su transmettre l'émotion de ce cœur, de cette vie qui revient. C'est tout simplement bon. C'est une des raisons qui me fait lire : trouver ces petits moment de frissons.

Au final 


Je crois que l'article le dit bien, j'ai adoré cette lecture, ces mots qui m'ont emportés dans l'univers d'Eléa et l'étude socio-éconimique. Je lirai autre chose de Barjavel ! 

11 commentaires :

SaNd a dit…

Il est dans ma PAL mais je n'ai pas encore eu le "temps" de le lire...D'autres livres sont plus "urgents" ^^ Mais ta critique me donne envie de m'y mettre en tout cas!

Walpurgis a dit…

Je n'ai jamais lu ce classique SF et je vois que je perds beaucoup ! Hop ! Je note, ton avis m'a donné grande envie !!!

nanet a dit…

@ SaNd : Un très beau livre que je suis ravie d'avoir enfin découvert... C'est un classique qui ne perdra rien en qualité si tu attends encore.
Biz

nanet a dit…

@ Wal : si tu ne l'a pas, je peux te faire parvenir le mien... Biz

Kitsune - Hdr a dit…

♠ Newsletter Histoires de Romans ♠


Bonsoir !

En cette période de grandes vacances - durant lesquelles j'espère que tu en profites bien pour te reposer et lire - je viens t'annoncer la mise en ligne de la chronique de :

Les chroniques Arvennes - Tome 1 : "Bronius" de Phoebe.


Je te souhaite une bonne découverte !

Jeneen a dit…

J'ai adoré ce livre !!! Et sais-tu que lorsque j'ai débuté (je suis prof de sciences physiques), j'avais lu des passages à ma classe de 2nde à ue veille de vacances...Et à la sonnerie, ils hurlaient tous pour savoir ce qu'il y avait dans l'oeuf !7 ont acheté le livre pour savoir !!! Une très grande réussite, et d'autres de cet auteur sont formidables. Sans rapport, as-tu lu "la nuit des enfants rois" de B.Lenteric et "daddy" (de L.Durand)? Je me souviens que jeune, j'aimais ces trois livres à égalité !!!(j'ai le premier si tu veux...)
A bientôt

Véro a dit…

Coucou Nanet !
J'ai bien reçu les livres ! Un grand merci !
Quant à ce roman, c'est mon coup de coeur de 2010 ... je ne m'en suis pas encore remise de cette belle histoire et je vais bientôt attaquer Ravage...

laeti (histoires-de-livres) a dit…

Je l'ai lu il y a très longtemps, et, comme toi, j'avais adoré :)

nanet a dit…

@ jeneen : Merci de ta visite. Je serais curieuse de savoir si ces 7 élèves l'ont apprécié ?

Je ne connais pas le livre que tu cites, je vais faire une recherche.

Biz

nanet a dit…

@ vero : cool ! J'espère que le premier tome des chevaliers te plaira, c'st très simple, très amusant, mais pas de la grande littérature, surtout comparé à ce livre !

nanet a dit…

@ Laeti : encore un livre que nous avons aimé... nous en avons bcp, tout de même !

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)