Le Trône de Fer de Georges R. R. Martin [série]

" - Vous entendez ça ? grogna Thorme, lord Snow prétend me supplanter ! " Puis, il ricana : "j'aurais moins de peine à faire jongler un loup que toi de former ces aurochs ! 
- Pari tenu, ser Alliser, répliqua Jon. J'aimerais fort voir jongler Fantôme."
(P232)
L'auteur

George Raymond Richard Martin est né  en 1948 dans le New Jersey.


Écrivain américain de science-fiction et de fantasy il a aussi été scénariste et producteur, ainsi que professeur de journalisme et superviseur de tournois d'échecs.

Résumé officiel (premier tome)

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes... En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d'homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l'ordre établi chancela, la luxure et l'inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l'ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d'endiguer la tourmente qui se lève ? 

Dans la lignée des Rois Maudits et d'Excalibur, Le Trône de Fer plonge le lecteur, sans lui laisser reprendre souffle, dans un univers de délices et de feu. L'épique et le chevaleresque côtoient sans cesse le vil et le démoniaque. La bravoure et la loyauté se heurtent à la duplicité et à la fourberie. Mais dans ce tourbillon d'aventures cruelles, ce sont finalement l'amour, la tendresse, l'indestructible force de l'amitié qui rayonnent au-dessus des ténèbres. o

La série Télévisée



Une série Télévisée existe depuis 2007 et  en France en juin 2011. Elle a été créée par David Benioff, D.B. Weiss avec : Nikolaj Coster-Waldau (Jaime Lannister), Michelle Fairley (Catelyn Stark), Lena Headey (Reine Cersei Lannister) ...

A noter qu'il existe de nombreux produits dérivés de cette série : jeux de rôles, jeu de plateau, jeu vidéo... ainsi que des BD : 

  • Aventures de Dunk et l'Œuf par Ben Avery et Mike S. Miller 
  • Le Trône de Fer par Daniel Abraham et Tommy Patterson.

La série 

La série se compose actuellement en France de nombreux tomes, regroupés en différentes 5 sagas. Ce fait est dû au découpage des tomes Anglais en deux ou trois livres selon leur taille d’origine. Trois volumes sont à paraître... 

A Game of Thrones (le trône de fer)
  • Le trône de fer (1998) [lu]
  • Le donjon rouge (1999) [lu]
A Clash of Kings 

  • La bataille des rois (2000)
  • L'ombre maléfique (2000)
  • L'invincible forteresse (2000)
A Storm of Swords

  • Les brigands (2001)
  • L'épée de feu (2002)
  • Les noces pourpres (2002)
  • La loi du régicide (2003)
A Feast for Crows

  • Le chaos (2006)
  • Les sables de Dorne (2006)
  • Un festin pour les corbeaux (2007)
A Dance with Dragons
(tomes 13 à 15, non parus)

L'histoire
Le trône de fer - nov 2011

Dès le début de la série, nous sommes plongés dans le Froid ! Car le royaume des Sept Couronnes va connaître un hiver après un été ayant duré 9 longues années... le temps est loin d'être clément dans ce monde, et le froid, personnage secondaire fort intéressant, va troubler les évènements... 

L'histoire se passe, comme je viens de l'indiquer, dans le royaume des Sept Couronnes, sur un continent situé à l'ouest (par rapport au continent à l'Est où se trouvent Daenerys... et son frère Viserys) avec au nord, un Mur qui marque la frontière septentrionale du royaume. 

Depuis près de quinze ans, le royaume est sous le règne du roi Robert Baratheon et surtout en paix depuis 9 ans... ce qui correspond à la période d'été ! Pour devenir roi, Robert a mis fin à la lignée des Targaryen (Daenerys et Viserys sont les derniers représentants de cette famille, et en exil) lors d'une rébellion qui vit la chute du roi Aerys II Targaryen. Sept couronnes, c'est sept maisons : la maison Stark (au nord), la maison Baratheon (le Roi), la maison Lannister (femme du roi), la maison Targaryen (en exil), la maison Tully (Catelyn a épousé un Stark), la maison Greyjoy (qui a tenté de reprendre le trône, ayant fait allégeance au Targaryen. Le fils vit chez les Strak), la maison Arryn, la maison Tyrell et la maison Martell (cette dernière est moins vue dans le premier tome). 

Ces Maisons ont chacune leur propre domaine, leurs propres chevaliers (Ser) et leur propre blason, mais aussi leurs propres intérêts. Cela crée des interactions et des intrigues politiques riches et complexes. C'est d'ailleurs le point fort de l'auteur qui a su créer des histoires complexes, avec des liens entre les familles, des conflits d'intérêts, de l'espionnage... des complots et des morts suspectes. 

Ainsi, au fil de l'histoire nous apprenons la mort de lord Jon Arryn, vivant à Port-Réal, capitale du royaume. Il fut la Main du roi Robert lors des quinze premières années de son règne. Ami d'enfance du roi et de Lord Eddard Stark, qui va lui succéder à ce poste particulièrement troublant, d'autant qu'il a ne supporte pas la vie à la cour, préférant les longues chevauchés dans les bois du Nord !  

Mon avis 

Ce premier tome fourmille de personnages et il m'a été difficile de bien cerner chacun d'entre eux. L'auteur nous a concocté une série longue et majestueuse, mais il fallait bien un premier tome, donnant les bases, présentant l'univers, les complots. Et j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à m'accaparer tout cela, tant il existe des passages inintéressants, à mon goût. Toutefois, les scènes d'action relèvent l'ensemble et relancent à chaque fois l'intrigue. La plume de G RR Martin est riche et la traduction en Français donne une lecture assez belle, bien que parfois un peu trop soutenue, comme si le traducteur avait cherché des mots presque inusités, des synonymes rares... c'est dommage, car l'intrigue étant déjà bien remplie, cela rend la lecture de prime abord un peu ardue. Mais c'est beau, il faut le reconnaître

Les personnages sont présentés tour à tour, et j'ai ma petite préférence pour Jon, Arya et bien sûr Tyrion Lannister... trois personnages déroutants dans cette saga, trois êtres particuliers par leur physique ou leur rang spécial. Et même si Bran est touchant, je n'ai pas accordé plus de passion que cela à son devenir...

Les chapitres s'alternent en donnant à chaque protagoniste sa part de gloire. L’auteur a choisi une narration extérieure, mais suit tour à tour chacun des huit personnages clés dans le premier tome. Ainsi, nous suivons l'histoire en changeant de point de vue, de sensations aussi. Du coup, comme je le disais, les méchants sont plus facile à saisir... Daenerys (et surtout son frère), Tyrion Lannister pourraient être considérés comme les méchants de ce tome, mais le fait de voir l'histoire depuis leur point de vue les rend finalement aimables, agréables, et surtout moins "méchants". Certes, à la fin de ce tome, les évènements sont loin d'être tous résolus... et l'auteur ne fait qu’amorcer l'intrigue.

Georges RR Martin a su créer un véritable univers sans oublier de détails. Ainsi, tous les aspects de la vie sont abordés, de la naissance à la mort, en passant par des amourettes, des tromperies (Jon est un bâtard)... les mariages d'amour n'ont que rarement lieu d'être dans ces mondes médiévaux, où l'on préférait assurer les descendances en mariant les familles, en créant des accords politiques. Catelyn aurait dû épouser Brandon, l’aîné de Eddard. Celui-ci étant mort de façon prématurée, elle a épousé le frère... Il en va de même pour Daenerys que son frère vend à un être barbare, amateur de chevauchées sauvages dans le désert... afin de glaner au passage une armée qui pourrait mettre en déroute l'Usurpateur (Robert, roi actuel).

Il m'a été difficile au départ de savoir qui était qui, puisque l'auteur a créé une foule d'êtres, certains n'intervenant que pendant quelques lignes... les liens entre eux sont parfois complexes et il est assez difficile, au départ de se souvenir de tous ces détails. Cela s'estompe au fil des pages, fort heureusement.

Bref, tout est calculé, placé, posé. Et les chapitres nous dévoilent peu à peu les pièces d'un grand échiquier. L'auteur ne laisse rien au hasard et les "méchants" sont vraiment très bien ressentis. J'avoue que c'est un point particulièrement agréable, et, comme je l'ai dit un peu plus haut, Lannister a eu ma préférence, alors que je pressens chez lui une grande dualité. Bon ou méchant ? Pour l'instant, il est surtout intrigant... J'ai la sensation que l'auteur a su rester loin du manichéisme qui me déplaît souvent.

Pourtant, comme je l'ai dit un peu plus haut, je n'ai pas été emballée, et cela n'est pas dû à l'intrigue, que j'ai trouvé passionnante, mais à la structure de l'histoire, à la narration.

Le temps est linéaire, mais le fait de changer de "narrateur" à chaque chapitre, donne un vision globale et surtout nous entrevoyons des souvenirs de chacun, des rêves pour Bran, des évocations de faits passés bien avant, ce qui donne une grande ampleur à l'histoire.

Le donjon rouge - nov 2012

Un an s'est écoulé entre la lecture du premier et du second tome français de cette histoire. C'est très long, surtout pour un livre qui ne m'avait pas complètement convaincu, et j'ai dû relire ma propre fiche (ci-dessus) pour me remémorer les points essentiels, les personnages...

Ce n'est pas un défaut du livre mais bel et bien de la découpe ! Il n'y a aucun rappel. Même pas un résumé. L'éditeur a choisi de couper le tome anglais en deux parties, et, basta ! C'est vraiment dommage, car, si vous ne lisez pas les livres l'un après l'autre, vous risquez d'avoir la même déconvenue que la mienne : ne plus être capable de retrouver qui est qui.

Ceci dit, une fois que je me suis souvenue, je me suis heurtée à une lecture longue et désespérante. Des passages m'ont saturé, d'autres m'ont envoûté. Mais cette alternance a failli par deux fois avoir raison de mon envie, de ma curiosité. J'ai posé le livre, pendant plusieurs jours, avant de retenter ma chance. Trop de tergiversations, trop de passages inutiles, longs, même si l'écriture reste un atout majeur, presque le seul m'ayant conduit jusqu’aux derniers mots. Les deux autres points étant l'intrigue concernant Arya (trop absente), et le devenir de Jon. Les deux enfants déjà appréciés dans la première partie...

Je dois reconnaître que le charme et le courage de Daenerys ont su me convaincre  aussi. Mais comme ce deuxième tome lui est grandement consacré, il aurait été difficile de l'oublier.

Je sors de cette lecture avec la sensation d'être passée à côté de ce livre. Surement qu'une lecture plus précoce aurait apporté moins de frustration dans les premiers chapitres ! Et, il est vrai que la pause a été salutaire, puisque je suis parvenue à la fin. Je doute de reprendre cette saga, et j'ai bien peur de la faire redescendre de 8 gre-gre à 7, ce qui reste très bon.

Bilan

Deux mots pour : écriture, richesse des personnages
Un mot contre : longueurs

Au final 

Un premier livre très riche, que j'ai eu du mal à aborder, dans un premier temps... un deuxième tome tout aussi critique pour ma part... mais une très belle écriture qui a été l'un des seuls moteurs de ma lecture.


Livre 1 lu das le cadre du Challenge ABC-fantasy 2011

12 commentaires :

  1. J'ai lu en intégral donc je ne sais pas où ce tome 1 s'arrête mais il y a de sacrés surprises et beaucoup de rebondissements !
    J'ai un gros faible pour Tyrion Lannister ^^
    J'ai bien aimé la traduction et le style m'a bien plu mais il est vrai qu'avec les multiples personnages, dur de s'y retrouver. Dommage que Jean Sola (le traducteur donc !) va arrêter semble-t-il de traduire la série...

    RépondreSupprimer
  2. @ Wal : le tome 1 s'arrête lorsque Ned et ses acolytes subissent une attaque... de la part de Jaime Lannister.

    Il semblerait que les trois derniers tardent à être traduit... mais je suis très loin de les lire ! il me faut terminer d'autres séries auparavant.

    Biz

    RépondreSupprimer
  3. D'accord ! Alors lis le tome 2 !!! On ne s'ennuie pas une seconde !
    Je te comprends pour les sagas, j'en ai énormément en cours et le pire est que j'en commence de nouvelles, pas très logique ni pratique !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai l'intégrale Tome 1 dans ma PAL et je pense le lire prochainement. En tout cas ton avis donne envie de se plonger dedans. Seul hic on ne sait toujours pas quand sortira la fin de ce cycle ^^

    RépondreSupprimer
  5. ♠ Newsletter Histoires de Romans ♠

    Bonjour Bonjour,

    Bonne nouvelle, une nouvelle chronique est en ligne sur le blog : Coeur de Jade, Lame du Dragon II - de Kristoff Valla
    Je te souhaite donc une bonne découverte

    Kitsune

    RépondreSupprimer
  6. @ Wal : j'ai le tome à la maison, il me reste un livre pour terminer le challenge ABC fantasy et je vais pouvoir lire ce tome 2 ainsi que le tome 2 de la tapisserie de Fionovar...

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. à Blackwolf : il semblerait que le traducteur ait arrêté sa participation... mais d'ici que j'en sois a ce niveau ^^

    En tout cas, je te conseille ce premier tome.

    Biz

    RépondreSupprimer
  8. J'hésite à le mettre dans ma PAL, c'est dans ma bibliothèque numérique, mais voilà, je n'ai pas aimer la série donc ça n'aide pas. Je pense que je vais tout de même le lire ce tome 1 au moins pour me faire une idee,mais je fini d'abord mes autres saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le fait d'avoir vu la série, doit aider, au départ, à comprendre qui est qui. Mais ne l'ayant pas vu... je ne puis dire si l'esprit du livre a été respecté.

      En tous les cas, je te conseille de lire au moins le tome 1, ne serait-ce que pour le style de l'auteur.

      Biz

      Supprimer
  9. Ah ! Le fichu découpage, je comprends tout à fait ta frustration ^^
    Et je suis étonnée que tu vois Tyrion et les Targaryen comme "méchants". J'ai eu un autre ressenti pour ma part même si pour Viserys, je ne peux qu'être d'accord avec toi.
    En tout cas, je vois que ton impression reste bonne malgré les longueurs qui t'ont gêné. Puis si un jour tu souhaites en savoir plus sur la suite, je pourrais ye faire un petit résumé :D
    Bizzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense sincèrement que si je n'avais pas attendu autant entre les deux livres, j'aurais moins peiné. Mais je n'avais pas ce tome (trouvé en troc)...

      Oui, mon impression reste bonne grâce à la qualité d'écriture, le style de l'auteur. Sauf qu'il y a tant et tant à lire, que je vais faire l'impasse sur la suite. Du coup, je veux bien un ti-résumé ^^ (ne serait-ce que pour savoir ce que deviennent Jon et Arya)

      Je tenterai aussi de visionner la série TV. tu l'as vu ? elle est fidèle ?

      Biz

      Supprimer
  10. Je t'enverrai ça en mp alors ^^ En plusieurs fois je pense vu la quantité d'évènements.
    La série TV est fidèle pour la saison 1, un peu moins à la saison 2 (quelques petites libertés) mais elle reste de bonne qualité.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)