Pourquoi faisons-nous des choses stupides ou irrationnelles ? de Sylvain Delouvée



Ce livre m'a été offert par les éditions Dunoddans le cadre d'un partenariat avec le site Babelio
Je les remercie pour cette découverte. 

L'auteur

Sylvain Delouvée est né en France en (?)

Maître de conférences en psychologie sociale à l'université Rennes 2, il est rédacteur en chef de la revue Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale et directeur de publication du site psychologie-sociale.org.

Il est également le co-auteur de "Stéréotypes, préjugés et discrimination" (2008), "Psychologie sociale. Textes fondamentaux anglais et américains " (2010) et l'auteur du "Manuel visuel de psychologie sociale" (2010).

Résumé officiel


Il vous est déjà certainement arrivé de vous trouver dans une situation où vous ne savez pas comment agir et vous comporter. Sans repère autour de vous ou sans connaissance préalable de la situation à laquelle vous êtes confrontée, qu’allez-vous faire ? Vous allez regarder à votre droite, puis à votre gauche et vous allez tout simplement prendre exemple sur les autres en ayant une idée simple en tête : si je ne sais pas quoi faire, les autres, eux, doivent savoir... Seulement voilà, les autres vont faire la même chose que vous ! Vous les regardez : ils vous observent. Vous vous trouvez alors dans une situation d’ignorance collective où chacun observe autrui pour savoir comment agir ou se comporter.


Dans cet ouvrage, le duo détonnant et complice, psychologue et illustrateur, offre une approche humoristique d’une vingtaine d’expériences parmi les plus connues en matière de psychologie sociale. Pour nous faire comprendre nos réactions bien souvent irrationnelles !

Un livre efficace où humour et science se rencontrent pour bousculer nos idées reçues sur le comportement humain !


Les dessins 

Les dessins qui ornent ce livre sont de Nicolas Vaidis, dit Margot.
Il a créé de sympathiques personnages (Kouik et Kouikette) qui racontent au fil du livre une histoire... et surtout nous montre des comportements parfois amusants, parfois un peu plus douteux, bien qu'en disant cela, j'entre dans une des comportements démontré : le jugement en fonction de mes propres valeurs.
Illustrations des propos de l'auteur, ces scénettes ont pour but d'alléger le texte, de le rendre plus accessible. C'est réussi, l'ensemble des deux est amusant, gai, et c'st toujours un plaisir d'apprendre en souriant.

L'histoire, ou plutôt le sujet

Si l'on trouve plusieurs histoires dans ce livre, ce sont que des exemples argumentant le sujet, lui donnant corps. L'auteur a choisi pour nous plusieurs expériences sociales, datant des années 1950 pour la plus part afin de nous présenter ces comportements que nous qualifions de stupides et irrationnels.

Le livre se découpe en dix chapitres (je vous fais grâce du sommaire) pour dix comportements stupides. Mais au fil des mots de l'auteur, il apparaît évident que ces comportement ne sont pas si stupides, mais seulement humains ! Des réactions 'naturelles' crées par notre environnement, nos valeurs, nos peurs... Ainsi, même si nous nous croyons 'unique', nous réagissons à peu près tous de la même manière, ce qui est un tantinet effrayant.

L'expérience qui m'a le plus marquée dans ce livre, est celle des jeunes adolescents dans un camp, que l'on a séparé en deux groupes (Chapitre 5 : T'es un gros nul - Les effets de la catégorisation sociale) Au bout que quelques jours, les Crotales et et les Aigles (noms des groupes) forment deux entités soudées (cohésion du groupe) alors que ces jeunes ne se connaissaient pas à l’arrivée venant de plusieurs horizons. Mais le plus effarant est que les deux groupes se "détestent". Les moniteurs du camp ont tout fait pour cela, dans le but de comprendre comment désamorcer cette haine.

C'est troublant de voir ces jeunes foncer, s'agresser... et surtout effarant de constater que notre société, notre civilisation reproduit sans cesse ce genre de comportement. Nous n'aimons pas les autres parce que nous imaginons des tonnes de choses sur eux (Juifs, Arméniens et tous les autres). Les guerres en sont une des plus évidentes facettes, mais les catégorisations sociales en sont une autre. Combien de femmes n'ont pas obtenu un poste clé dans une société à cause de leur sexe ? Combien d'immigrés ?

Bref, cette expérience est vraiment celle qui m'a le plus touché, peut-être parce qu'elle renvoie un respect si souvent bafoué.

Je n'ai pas vraiment la compétence pour analyser les expériences présentées, mais j'avoue que j'ai apprécié d lire ce bouquin, de tendre vers une compréhension des choses stupides que nous faisons...

Le style, ou plutôt la forme

Comme indiqué ci-dessus, je ne suis pas apte à analyser les propos de l'auteur. Je peux toutefois en traduire la forme.

L'auteur se base sur des expériences sociales qu'il site, après une petite mise en scène, pour nous expliquer de façon très simple, ce qu'elles ont amené à la psychologie et à l'étude des comportements. Il argumente, créé pour nous des scénettes, donne des exemples, mais l'ensemble reste d'une grande simplicité. 

Toutefois, cette vulgarisation ne va pas jusqu'à oublier les termes spécifiques, qui ne sont pas expliqués. Si vous ne savez pas ce qu'est l'Apathie, il vous faudra prendre un dico (Apathie : terme médical désignant un état de fatigue physique ou intellectuelle profond) Je pense donc que ce livre n'est pas accessible à tous les lecteurs. 

A la fin de chaque chapitre, une page est consacrée à un exemple sur le sujet étudié. C'est court, agrémenté là aussi d'une illustration et cela permet de voir que les comportements étudiés dans les années 1950 n'ont pas vraiment changé depuis.

Au final 


Une lecture agréable, des dessins sympathiques et ludiques, bref, un livre de psychologie qui se veut amusant. Et apprendre en s'amusant est toujours un véritable plaisir.  

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)