Birdman de Mo Hayder

" La crosse de la tronçonneuse portative avait créé un hématome sous-dural à l’arrière du crâne de R. Du sang s''y infiltrait très lentement et provoquait des périodes d'inconscience et une vive douleur si elle baissait le menton. Mais ses pensées n'en étaient pas affectées. Dès qu'elle rouvrit les yeux, elle sut exactement ce qui se passait."
(P460)



L'auteur

Mo Hayder est née à Londres en 1962.

Après une vie mouvementée, elle a décidé d'écrire, pour notre plus grand plaisir. Ces romans noirs et torturés sont malheureusement inspirés par les expériences traumatisantes dont ont été victimes plusieurs de ses proches .



Résumé officiel


Greenwich, dans la banlieue de Londres. Cinq cadavres de femmes sont découverts dans un terrain vague, non loin du Dôme du Millénaire. Toutes ont été effroyablement mutilées, selon un étrange rituel... L'autopsie révèle une signature commune a ces cinq meurtres, et un premier profil de l'assassin : un maniaque sexuel de la pire espèce, aussitôt surnommé Birdman pour une raison des plus sinistres.

Tout dévoué à sa tâche et endurci, malgré sa jeunesse, par l'expérience et les drames de sa vie personnelle, l'inspecteur Jack Caffery, chargé de l'enquête, sait que le temps lui est compté pour mettre un terme à cette série de meurtres sadiques. Car l'assassin frappera encore, il le sait. La course contre la montre est engagée... "

L'histoire

L'inspecteur Jack Caffery, nouvellement promu dans une nouvelle unité, se voit confié une affaire de meurtre déjà bizarre, lorsque les premières recherches démontrent que la victime est la dernière en date d'une série !

Le meurtrier choisi, apparemment des femmes "qui ne manqueront" à personne... prostituées, souvent, droguées pour la majorité d'entre elles, le lien semblerait être un sordide pub, dans GreenWish.

L'histoire se complexifie au fil des pages, surtout lorsqu'un autre inspecteur est convaincu d'avoir trouvé le coupable ! laissant ainsi tout le temps au véritable assassin de perpétuer ses horribles crimes.

Mon avis

Ecrit de façon très simple, cette histoire est pourtant savamment menée. Les mots coulent et l'auteur nous entraîne dans  plusieurs univers, avec des personnages complexes et variés.

En fait, il n'y a pas une mais deux intrigues. une intrigue policière que l'on pourrait qualifier de thriller, avec ces meurtres en séries, et l'enquête qui en découle. Et une enquête plus personnelle, lié au personnage de Jack. Mêler les deux, c'est donner une existence forte au policier, une âme, des ombres...

C'est bien fait, car on s'attache rapidement à ce personnage torturé. Jack a un passé lourd, très lourd même, qui détermine son comportement, ses réactions. Sa relation avec sa petite amie est basée sur un mensonge, mais la peur s'être seul à nouveau lui fait accepter d'elle de nombreux choix pour lui même. Elle envahit son espace, impose ses volontés et tente de le rendre tel qu'elle l'imagine. Elle se cache derrière ses troubles, et voudrait qu'il tourne enfin la page dans le livre de sa vie.

J'ai beaucoup aimé toutes ces scènes où ces deux être se déchirent, au lieu de s'aimer. L'auteur ne joue pas dans le mélodramatique, n'ajoute pas de scènes à l'eau de rose. C'est une fin d'histoire, avec la tristesse, les cris, les pleurs. Mais rien de plus. Et cela fonctionne. On comprends le comportement de chacun dans cette situation, et l'on n'excuse ni l'un, ni l'autre.

Car Jack n'est pas tout blanc, si j'ose dire. Sa vie l'a bouleversé, traumatisé. Et les relations qu'il vit à l'âge adulte sont parsemé des doutes, des sombres idées de sa jeunesse. il a vécu des moments difficiles, subit des commentaires, et des non-dits (c'est pire) de la part de ses propres parents, et a construit un caractère sur tout cela. Il aurait pu basculer... dans une douce folie. Son esprit a créé des barrières, des protections et son comportement peut paraître un peu morbide. Mais que j'aime ce genre de personnage ni blanc, ni noir.

Pour revenir sur l'intrigue principale du livre, notre inspecteur va devoir avancer pas à pas en ayant quelques petits éléments perturbateurs. Premièrement, un autre inspecteur, venant à la rescousse de leur équipe, est persuadé d'avoir trouvé le coupable dès le premier regard... l'auteur joue là sur un principe assez courant : elle rend Jack sympathique, en lui ôtant le fait de croire dans les évidences et surtout de respecter les gens quelques soient leur couleur de peau, leurs habitudes de vies ! l'autre inspecteur devient le "méchant"... bête et inutile, fier. La comparaison est vite faite, et Jack remporte la palme.

Le deuxième point perturbateur, et bien... je ne vous le dévoilerai pas ! ce serait vraiment dommage. Après tout, le but de ces chroniques est aussi de vous titiller, surtout lorsque les livres sont bons.

Ce que par contre, je peux ajouter, c'est que l'auteur se joue de nous. Elle nous fait découvrir des éléments, peu à peu. Après avoir consacré plusieurs chapitres sur l'inspecteur Jack, elle nous offre le point de vu de l'assassin... C'est déroutant. Frustrant. Mais vraiment bien pensé. Nous plongeons avec lui...

Par la suite l'alternance des chapitres, passe à une alternance de paragraphe (juste une petite note sur l'édition, qui a oublié parfois de mettre les espaces entre les paragraphes ce qui rend la lecture un peu ardue !) donnant plus de rythme au livre, et montrant les scènes depuis plusieurs points de vues. Comme une caméra qui tournerait autour des acteurs ! c'est efficace, on lit plus vite, on entre dans l'action. Ce stratagème est à nouveau abandonné lorsque l'action retombe.

Je noterai juste un petit bémol pour les scènes très violentes montrées par l'auteure. Cela fait un peu voyeurs,  un peu surfait. Comme s'il fallait absolument en rajouter dans l'horreur.

Bref, une construction du texte savamment dosée, un style épuré sans tomber dans le naïf, puisque des termes précis sont utilisés suivant les thèmes abordés (quelques évocations sur la peinture, par exemple), une intrigue volontairement complexe avec un vrai suspens. Un très bon livre !

Trois mots

Trois mots pour :  Personnage charismatique, intrigue bien construite

Trois mots contre : violence de certaines scènes


Au final 

Un bon policier, à la limite du Thriller par certaines scènes.


Lu dans le cadre du challenge ABC.

1 commentaires :

  1. Ton billet me donne vraiment envie de découvrir cette écrivaine! =)

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)