Alvéoles d'Eric Descamps

" Milos s'était levé. Il tournait lentement autour des six caisses vides de Château Pavie 1989 qui, placées en rang comme des écolières au milieu de son appartement, faisaient office de table de salon. Il les avait appelées ses "pionnières" : le premier acte de piratage qui portait vraiment sa signature. "
(P113)
L'auteur


Eric Descamps est né en région bruxelloise en 1964.

Consultant, puis manager d'une société de services, il publie en 2009 et en 2010 ses premiers écrits sous la forme de recueils de nouvelles. C'est en cette même année décide de se consacrer à son premier roman, Alvéoles, qu'il publie en Belgique en 2011. Entrepreneur pluridisciplinaire, il fonde à cette occasion sa propre maison d'édition, Atine Nenaud.




Résumé officiel


Qui peut avoir intérêt à organiser, avec une minutie toute scientifique, le massacre des abeilles de notre vieille Europe? Pourquoi une cellule de l'OTAN spécialisée dans la lutte contre le cyber-terrorisme expérimente-t-elle un système capable de mettre à genoux l'activité économique de l'Occident? Les instigateurs de ce complot bicéphale avancent leurs pions avec une implacable patience. Qui arrêtera la machine à chaos ?

Le petit plus

J'ai eu l'occasion de poser quelques questions à Eric Descamps, et voici une petite anecdote sur ce livre :

  "L'idée d'écrire Alvéoles m'est venue en un éclair, par la lecture d'un article de presse sur la progression du frelon asiatique (Vespa Velutina) en Europe. Face aux ravages causés parmi les populations d'abeilles par ce redoutable prédateur, je me suis posé une question: et si tout ceci était voulu, à qui profiterait le crime? Je tenais l'intrigue, le mobile, le méchant... presque tout ce qui fait avant tout une "bonne histoire". Au soir du 5 janvier 2010, j'ai rédigé les premières lignes du récit sur mon ordinateur. Le reste est venu presque tout seul, en onze mois environ, avec un plaisir indescriptible."

L'histoire

Un homme, au chômage, a accepté de transporter un objet métallique en haut d'une colline, pour une société liée à Météo France. L'affaire a été conclu simplement, dans un bar, autour d'un petit verre, après une prise de contact sur le net, suite à une petite annonce dans un journal local. Elle se résume à une expédition, unique, et est rémunérée d'une pognée de billets. Rien de bien alarmant.

Au même moment, à des lieux de là, un couple prend un repas particulier dans un grand restaurant : un repas de mariage. Mais sans convives. Juste deux être tout à leur amour. Un tête à tête romantique pour savourer ce don de l'un à l'autre.

Plus loin encore, un hacker fait jouer ses doigts sur son instrument favori, et pénètre dans une enceinte normalement hyper protégée... créant en quelques clics une suite de réactions informatiques menant à l'alerte générale.

Le premier homme, rentrant chez lui, reprend le cours de sa vie et espère offrir un présent à son épouse. Ce paquet sera vite oublié...

L'histoire qui suit va mêler les vies, les destinées de ces hommes, les menant très près du point de rupture... du bug total !

Mon avis

Ayant lu quelques avis plus que favorables sur ce livre, et ayant discuté avec l'auteur, j'ai décidé de mettre pendant quelques jours en attente "mes lectures challenges" pour découvrir cette plume. Loin de la fantasy que j'affectionne, ce livre a pourtant su me plaire et a satisfait une autre de mes passions littéraire : le suspens.

Eric Descamp a choisi une narration extérieure avec plusieurs personnages phares que nous suivons tour à tour. Au départ, les premiers chapitres sont assez longs et s'attardent sur la présentation des héros du livre. Puis, le rythme s’accélère, et si les chapitres restent relativement courts, ils sont surtout découpés en paragraphes pointant sur un des protagonistes. Ainsi, nous suivons les actions menées par chacun, proches géographiquement ou pas. Cela donne une vision d'ensemble très enrichissante et efficace.

A certains moment, je me languissais d'un des personnages me demandant ce qui lui était arrivé. Il me suffisait souvent de tourner deux ou trois pages pour que survienne la réponse. Ce principe a déjà été utilisé par d'autres auteurs, mais je dois reconnaître qu'il est ici vraiment bien pensé. Cela donne du souffle, tout en gardant le suspens à son maximum. D'autant que l'auteur a concocté plusieurs intrigues. De ce fait, lorsque l'une d'elles est en phase calme, une autre devient prenante. Cette alternance évite l’écueil de certains bouquins où seules les dernières pages bougent.

Mais je constate que je n'ai pas encore parlé, justement, de ces personnages que j'ai trouvé attachants. Si la palme va à la petite Valérie, adorable de sagesse malgré son jeune âge, et qui apporte la petite touche fantastique de l'histoire, j'avoue que les autres m'ont aussi interpellés, et entraînés dans leurs destins.

Tout d'abord ce couple touchant de romantisme, Justine et Mimmo. Jeunes mariés en partance pour une lune de miel... arrêtés en plein vols par une horde d'insectes volants. L'auteur a su insuffler énormément d'amour dans ce livre et ce couple est l'une des portes d'entrée de ce sentiment merveilleux. Ce couple chaleureux nous offre de doux ébats (ce qui place ce livre hors de portée des très jeunes lecteurs) et surtout une passion amoureuse digne des grandes histoires.

Pourtant Mimmo saura quitter sa belle pour répondre aux besoins de l'action, de l'enquête qu'il mène. Son expérience d'ancien flic lui permettra une rapidité dans les prises de décision... mais je ne vous en dévoilerai pas plus. J'ai beaucoup aimé cet homme, sa force, ses choix et l'axe qu'il tente de conserver, une fois une décision prise. Épicurien, il est pourtant capable d'une grande retenue. Sa colère est une force qui le pousse, qui soutient son organisme dans les moments difficiles. Et il en aura !

Ce ne sont là que deux des personnages, et je pourrais consacrer aux autres autant de mots. Mais je préfère vous les laisser découvrir. Il serait vraiment dommage d'étioler le mystère.

Un petit mot sur l'intrigue ? l'auteur nous embarque dans deux mondes apparemment très éloignés, qu'il relie grâce à son intrigue (ne comptez pas sur moi pour vous l’expliquer) : L'informatique et les pirates d'un côté et la disparition des abeilles de l'autre.

Le premier de ces deux sujets est développé tout au long du livre avec une énorme quantité de mots techniques, d'explications ce qui m'a un peu décontenancé. C'est le seul petit bémol du livre à mon gout, et encore. Les termes sont explicités simplement, permettant aux néophytes de bien saisir toute l'explication, mais c'est leur quantité qui m'a un peu saturée. Pourtant leur présence est nécessaire pour comprendre une des clés du mystère... Certains sont allergiques au piqûres d'abeilles, moi c'est aux sigles !

L'autre point est tellement ancré dans l'actualité, qu'il en devient troublant. Les abeilles font partie de notre univers et sans elles, la pollinisation serait en péril !  L'auteur a su tirer de cette évidence une intrigue très crédible et porteuse de frissons. A nouveau, et grâce à un voccabulaire simple, bien que précis, il nous entraîne au coeur d'un univers biologique et écologique. Cette fois, les termes ne m'ont pas bloqué, et j'ai adoré toute cette histoire.

D'autant que ces passages techniques se marient avec l'action, la romance... et quelques passages se déroulant dans un univers qui m'a fait sourire, puisque Eric Descamps a choisi d'évoquer l'hôpital, les soins continus... Bon, certes, du coup, là, je n'étais pas perdu par les mots ! Je dois reconnaître que l'on sent un énorme travail de recherche pour utiliser les mots justes sans que cela face "posé là". Ainsi les termes médicaux sont utilisés à bon escient, ce qui rend le livre incroyablement vrai, et du coup, encore plus angoissant.

Je terminerai ma présentation en évoquant la durée relativement courte de l'ensemble. L'auteur a choisi un rythme d'action soutenu qui donne une aventure rondement menée, où mes héros ont bien du mal à souffler. C'est vif, sans toutefois perdre en réalisme. Effectivement, dans le fil de l'action, on n'imagine pas l'un des héros prendre quelques jours de repos avant d'entamer la deuxième phase ...

Quelques mots

Trois mots pour :  Vitalité, Personnages, Style

Un mot contre : Langage informatique un peu trop développé.

Au final 


Un vrai bon Thriller écologique avec un suspens bien senti et des personnages touchants. Bravo !



2 commentaires :

  1. Merci pour cet enthousiaste billet! Je suis content d'avoir pu t'emmener faire un (rapide) tour hors de la Fantasy, et que tu y aies trouvé tant de plaisir!
    Amitiés,
    Éric

    RépondreSupprimer
  2. Réponse #3 : Tu as lu 36 livres depuis le début de l'année.

    Sur ce, je te souhaite une bonne semaine ! :)

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)