Coeur de Lièvre de John Updike

" La seule façon d'aller quelque part, c'est de décider où l'on va et d'y aller."
(P44)




L'auteur


John Hoyer Updike est né en 1932 et est mort en 2009.

Ecrivain américain, auteurs de 26 romans, de centaines de nouvelles, de poésie et d'essais critiques sur l'art et la littérature. Il dépeint l'Amérique des petites villes, protestante et bourgeoise, et accorde une importance récurrente aux thèmes universels du sexe, de la foi, de la mort, et à leurs entrelacements. Son œuvre prolifique et variée, quoique souvent considérée comme inégale, vaut à John Updike d'être considéré comme l'un des écrivains américains les plus importants du XXe siècle.

Résumé officiel
Rabbit Angstrom, partagé entre les impossibles contradictions de l’Amérique, choisit la fuite loin de sa ferme de Pennsylvanie, de cette vie quotidienne aveugle, dominée par la matière. Mais parce qu’il y a en lui un appel désespéré vers la vie intérieure, sa course en zigzag est bien plus qu’une tentative pour s’évader d’un monde invivable. Cœur de lièvre fut le roman de la consécration pour John Updike, plaçant son auteur dans la grande tradition du roman américain.
La série 

Ce livre est le premier tome d'une tétralogie (4 livres) intitulée Rabit. Les tomes suivants se nomment : Rabit rattrapé, Rabit est riche et Rabit en paix. A n,oter que les deux derniers ont obtenus le prix Pulitzer.

L'histoire

Ce livre narre le départ d'un homme. Sa vie est une succession d’échec : Il enchaîne de petits jobs sans intérêts... son mariage bat de l'aile, sa femme est une ivrogne qui port son deuxième enfant.  Ses parents sont de pauvres gens, ses beau-parents aussi... seul son fils pourrait le retenir dans cette vie de misère, mais, il est finalement plus heureux avec ses parents, qu'avec son épouse !


Un soir, après une journée de boulot, il part. il doit aller récupèrer son gosse, mais le voyant heureux, il n'ose pas le déranger. Même ses parents ont l'air bien, vus depuis la fenêtre de a cuisine. plus sereins que lors de son enfance... sa femme a encore râlé. Et aller chercher sa voiture chez ses beau-parents ne l'enchante guère.

C'est donc sans préméditation qu'il part. il monte dans la voiture et roule. Il s'aperçoit rapidement qu'il a quitté la ville. Mais il roule et ses pensées roulent aussi, passant d'une idée à un souvenir.



N'ayant pas lu la suite... je peux difficilement en parler... 

Mon avis

Cet article sera très court ! je n'ai pas pu entrer dans l'histoire, et j'ai donc abandonné au bout de 56 pages.

J'avoue que j'ai posé le livre en soupirant. Une fois, deux fois... j'ai tenté de m'accrocher, d'entrer dans les songes de Harry. Sauf qu'il existe des tas de livres à lire, et que j'ai décidé de ne pas tergiverser ! soit j'entre dans l'histoire avant les fameux 15%, soit j'abandonne... après une semaine à reprendre ce livre, je l'ai abandonné.

Je passe sûrement à côté d'une analyse de l’Amérique. Mais c'est vraiment l'histoire qui ne m'a pas passionné, car le style de l'auteur est juste, agréable. Pas suffisamment pour me pousser vers la suite.

Trois mots

Aucun mot pour :

Trois mots contre : longueurs, lenteur, manque d'intérêt


Au final 


Bof...

Lu dans le cadre du challenge ABC, lettre U

1 commentaires :

  1. Rah je déteste quand ça m'arrive ! Ça me frustre à chaque fois...

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)