Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier

" Ce matin là, j'ai découvert une des sept vérités fondamentales qui commandent l'univers : Le bonnet péruvien ne va à personne."
(P263)


L'auteur

Gilles Legardinier est né en 1965 en France.

Ecrivain et scénariste Français, il a débuté dès l'âge de 15 ans sur les plateaux de cinéma anglais et américain comme pyrotechnicien, avant de se tourner vers la production de films publicitaires, bandes-annonces... mais aussi vers la réécriture de scénarios en même temps que l'adaptation de romans et de livres pour la jeunesse.

Résumé officiel

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu'elle n'a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n'est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu'elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu'à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

L'histoire

Lors d'une soirée, organisée pour le divorce d'un ami, un jeune homme lui pose une question qui dans un premier temps lui semble saugrenue... mais son esprit focalise sur ces quelques mots et remonte le temps ! Quelle est la chose la plus stupide qu'elle ait fait ?

Mon avis

Tout d'abord, et c'est assez rare, un petit mot sur la couverture ! Ce chat qui semble désespéré par la "bêtise" des organisateurs de la séance photo, n'ayant rien trouvé de plus amusant que de lui coller un bonnet péruvien sur la tête... comme quoi, cela ne va réellement à personne, même pas aux chats ! Il est stoïque, vous ne trouvez pas ? en tout cas, c'est accrocheur et j'avoue qu'outre l'avis de la personne qui me l'a prêté, cette couverture a joué dans la lecture de ce livre.

D'autant que les premières pages ne m'ont pas vraiment plu ! cet air de déjà vu, avec une jeune femme qui va à une soirée et se pose des questions... tout en présentant les personnages qui gravitent dans son univers. Je n'ai poursuivi qu'après avoir ouvert le livre au hasard et lu quelques lignes, me rassurant ainsi sur le possible contenu. C'est une pratique peu orthodoxe ? c'est en tout cas ce que je fais lorsque les premières pages ne m'emballent pas. Cela a le mérite de me permettre de lire un peu plus loin, et d'évaluer le contenu, sans me dévoiler trop de l'intrigue. Et pour ce livre, cela m'a aussi permi de le poursuivre.

D'ailleurs, il aurait été dommage de m'arrêter aux premiers non émois ! La suite vaut le détour. Bon, certes, nous ne sommes pas dans un livre coup de coeur, ni dans de la grande littérature avec un écriture riche, travaillée.  Mais Gilles Legardinier nous a concoté une jolie histoire avec plusieurs petites scènettes sympathique, tentant de répondre à la fameuse question : quel est la chose la plus stupide que vous ayez fait ?

En fait, l'héroïne a surtout fait des gaffes et autres petites bêtises liées a son caractère. Rien de bien transcendant. Des petits rien... qui, c'est vrai peuvent devenir catastrophique, à outrance. Je pensais qu'elle allait nous dévoiler un truc inimaginable, genre le casse su siècle. Non, elle a surtout eu de petits accès de folie, comme toute jeune femme amoureuse d'un homme qui ne semble pas vouloir lui succomber tout en lui tournant autour.

Julie a un petit caractère sans être bornée, affable ou casse cou. Elle a de nombreux amis, est appréciée dans son boulot, même si elle pense n'avoir aucun avenir dans sa banque, et rebondit aisément vers de nouveaux horizons lorsque la vie les met devant ses pas. Bref, elle aurait plutôt le profil de la super héroïne que de l'anti-héros... et pourtant, elle se pose, comme toutes les femmes, des tonnes de questions, et se complique un tantinet l'existence. C'est là, sans aucun doute le plus bel atout de ce livre, car Gilles Legarnier a su créer une vraie femme, prête à s'inventer des complexes lorsqu'elle n'en a pas, juste pour continuer à se poser des questions. J'ai du coup sourit devant ce comportement si bien décrit, si crédible, et frissonné en réalisant que cette demoiselle, cela aurait pu être moi ! Bon, pas totalement... mais par certains côtés. Et là, vous noterez que  l'auteur a donc su rendre son personnage humain, et que l'on peut s'y identifier !

Pour la narration, c'est bien sûr Julie qui nous raconte. Ce qui accentue le pouvoir d'identification. Ce mode de narration crée un décalage, puisque nous ne savons pas ce que pensent les autres. Nous n'avons que la version de la demoiselle, avec son interprétation des mimiques de Ric, et des autres protagonistes. L'humour, s'il est souvent présent, soit par des scènes drôles, soit par de petites réflexions, n’est pourtant pas toujours là, et l'auteur a aussi créé une partie un peu plus triste dans le livre. J'ai regretté que cela ne soit pas plus développé.

L'amitié est au centre du livre. Julie est, comme je l'ai précisé, entourée d'amis. Elle en a partout, et se lir aisément. J"ai beaucoup aimé le groupe de filles célibataires et leurs petites réunions ! C'était frais et drôle, avec des anecdotes amusantes ou plus sérieuses... L'auteur a utilisé pourtant tous les rouages de base avec des personnages féminins pour le coup plus que caricaturaux. On lui pardonnera cette facilité, puisque le personnage de Julie est lui très bien amené, très crédible. Adorable dans ses relations avec la petite dame, et montrant son grand coeur lors de la jolie scène avec l'enfant pianiste (où comment vous en parler sans vous en dire trop... )

Enfin, l'intrigue m'a paru un peu faiblarde. Fort heureusement, il y a plusieurs scènettes, ce qui compense bien et donne du souffle a cette histoire qui se déroule tout de même sur quelques mois.

Trois mots

Deux mots pour : Personnage de Julie, Ambiance générale

Un mot contre : Intrigue générale

Au final 


Une lecture d'été, facile, amusante, sans prise de tête, avec pourtant une belle étude de meurs.

4 commentaires :

TheCafeBook a dit…

J'ai acheté ce livre par curiosité, sans en connaître l'intrigue et sans avoir lu la moindre critique à son propos.
Et certes, je vous rejoins sur le fait que l'histoire n'est pas révolutionnaire, mais j'ai vraiment ADORE ce petit roman. Il faut dire que ma situation actuelle me rappelait beaucoup celle de Julie (même si mon "Ric" à moi ne planifie pas de cambriolage.. à ce que je sache), j'étais donc forcément curieuse de connaître la suite des rebondissements de sa vie amoureuse, et je n'ai pas pu lâcher ce livre avant de l'avoir terminé !

J'ai écrit une review de Demain j'arrête ! sur la plateforme TheCafeBook, un "nouveau venu" sur le net, peut-être que cela vous intéresserait d'y jeter un oeil (...voire de vous créer un compte, pour nous aider à décoller!)

http://thecafebook.com/fr/demain-j-arrete-un-roman-a-lire-et-a-rire-v-110.htm

Laurie

nanet a dit…

Bonsoir, ce livre m'a attiré par sa couverture, d'abord, puis par cette plume assez surprenante, pour un homme.

Mais je suis loin du coup de coeur.

Je lirai votre article, par contre, je doute de m'inscrire sur un nouveau site, ayant déjà beaucoup de mal à être "présente" sur ceux où je suis déjà. Mais je regarderai, on ne sait jamais ^^

Biz

Frankie a dit…

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur se mettait dans la peau d'une femme, c'est assez réaliste même si parfois excessif. Plus que la romance c'est tout ce qu'il y a autour qui m'a plu, l'amitié et l'ambiance de quartier.

nanet a dit…

Effectivement, le fait que ce soit écrit par un homme m'avait bluffé, mais après tout, des femmes écrivent, et même très bien, des personnages masculins ^^

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)