Ciel rouge le soir de Cathy Borie

" Claire : Je sais. Mais je ne brise pas, tu sais. Je m'envole. Je vais... marcher sur les nuages... Et c'est grâce à toi : j'étais seule depuis longtemps en réalité, et ta présence m'en a fait prendre conscience, m'a fait retrouver l'existence de quelques chose que j'avais oublié, la communion qu'il peut y avoir entre deux personnes, cette sorte de partage inconditionnel  dire les même choses au même moment, avoir envie des même choses... "
(P92)

Livre lu dans le cadre de l'association Des Crayons & Des Plumes
Je remercie Cathy Borie pour cette lecture fort agréable ! 


L'auteur

Cathy Borie est née en 1955 en France.

Enseignante dans une première vie, elle n'a cependant jamais cessé d'écrire, et s'adonne depuis une dizaine d'années exclusivement à cette passion. Écrivaine publique et auteure, elle a publié deux recueils de nouvelles puis deux romans. Ciel rouge le soir est sa première pièce de théâtre. Auteure de contes pour enfants pour le site pataglou.com, elle anime également des ateliers d'écriture.

Résumé officiel

La conscience commune de la sollicitude de chacun rapproche parfois certains êtres plus que ne le ferait un amour intense et partagé. Une femme mûre, mariée, rencontre un homme, jeune. Elle en tombe amoureuse. Mais aucune relation n'est possible entre eux pour diverses raisons, et ce sont ces multiples obstacles qui la font s’interroger sur sa vie, sur ce qu'elle est, et sur le sens qu'elle veut donner aux années qui lui restent. Ciel rouge le soir est l'histoire de cette rencontre, de ses emportements, de ses hésitations, et des décisions que l'on prend pour échapper à l'usure du temps.

Le petit plus

Cette pièce est liée au livre : Triptyque de Cathy Borie. 


« Une illusion amoureuse est plus utile à l'homme qu'une vérité sèche. » Cette phrase de l’écrivain et conteur Henri Gougaud pourrait tout à la fois illustrer et résumer l’histoire de Cécile. Une femme tombe amoureuse. Sous forme de triptyque – un journal, un acte de pièce de théâtre, un récit – nous tentons d’approcher cette image floue, que nous croyons saisir, avant qu’elle ne s’efface complètement.


L'histoire

Claire rencontre Jo ! Une douce complicité naît entre eux, entre amitié et attirance... mais, Claire à 50 ans, est mariée, et Jo est un des amis de sa fille. Entre doute et remise en question, cette histoire nous bascule dans la crise de conscience d'une femme...

Mon avis

Mon article du jour, va vous présenter une pièce de théâtre ! C'est vraiment un art que je ne maîtrise pas, mais je ne peux pas vraiment composer ma chronique comme celles habituelles puisqu'il y a, de par la forme choisie par l'auteur, peu de descriptions, bien que l'on trouve quelques didascalies (une indication concernant la mise en scène).

Je vais d'ailleurs commencer par ce point. L'ensemble de la pièce se déroule dans un salon, que j'imagine assez moderne, sans trop de signes extérieurs de richesse. J'imagine, oui, car Cathy Borie n'a pas précisé, détaillé, elle a juste notifié : cossu. C'est suffisant. On sait, au fil des pages, et des indications que la cuisine est attenante, ainsi que la salle à manger... mais tout cela n'a guère d'importance, tout se passe dans le salon.

Le jeu des personnages est précisé (didascalies internes) en début de scène, et parfois juste après le nom de la personne qui va parler. Tous ces éléments amènent le jeu, le visuel, très important pour situer et comprendre les échanges.  On sait si le personnage rit, bougonne, marmonne, se déplace, fait la tête... bref, en quelques mots on saisit la volonté de l'auteur, mieux qu'au travers de longues descriptions. Je me suis prise au jeu, changeant presque de voix dans ma tête lors de la lecture, jouant les mots tel qu'indiqués par Cathy ! C'est vraiment sympathique comme lecture.

D'autant qu'il y a une alternance entre de répliques courtes, avec des enchaînements rapides, puis quelques tirades surtout vers la fin de la pièce, lorsque les personnages expliquent leurs positions. Le langage est assez soutenu. Bien que moderne, l'auteure ne bascule pas dans un langage de rue, et garde une structure classique. Cela donne un vrai texte, posé, complet et qui donne aux réflexions de Claire, le personnage principal beaucoup de poids.

La pièce se découpe en trois actes, mais, je ne vais pas préciser cette découpe, car, en le faisant je dévoilerai l'intrigue... je me contenterai de dire que le deuxième est un tantinet plus long, alors que le dénouement (troisième) est essentiellement composé des fameuses tirades sus-citées. Les scènes reprennent le format traditionnel : on change de scène lorsqu’un ou plusieurs personnages entrent ou sortent.

Enfin, j'ai parlé de réflexion. Le personnage principal, Claire, est a un tournant de sa vie. La pièce raconte ce virage, ces changements, et présente les interactions avec d'autres protagonistes, acteurs eux aussi de ce changement. Son mari, sa fille et surtout sa meilleure amie, a qui elle va confier ses doutes, ses envies. La confidente, qui tente de comprendre, sans juger...

J'ai trouvé ces personnages très complets, alors qu'ils n'existent qu'au travers de leurs paroles ou des rares indications de jeu (didascalies). La pièce est très vivante, et je suis sortie de la conquise. L'étude est bien menée, on se sent assez proche des explications de Claire, même si l'on comprends les réactions des autres protagonistes. C'est très agréable (je me répète... )

Trois mots

Trois mots pour :  Rythme, intrigue, jeu.

Aucun mot contre.

Au final 


Lisant peu de théâtre, j'étais un peu inquiète, mais j'ai été conquise par la douceur des mots de Cathy Borie.  Le sujet est amené avec justesse et douceur. 

2 commentaires :

  1. Merci Anna de cette critique, c'est ma première pièce de théâtre et ce défi que je me suis lancé semble à peu près réussi : cela dit, je ne serai vraiment rassurée que lorsque la pièce sera jouée, car c'est bien le but au fond. Je ne manquerai pas de te prévenir si c'est le cas ! Merci encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir est pour moi ! ta pièce est sympathique, et m'a donné envie d'en relire... ou d'en revoir !

      Biz

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)