Sheendara de Lara B. Sparrow

" - Et selon toi, insista Kelm, je suis l'homme venu de Nulle Part ? 
- Pourquoi pas, répondit Kelnyann. Il se passe des choses tellement bizarres à Sheendara."

(P81)
Livre reçu dans le cadre des livres voyageurs.

L'auteur


Lara B Sparrow (Sandrina Maillard) est née en 1971 en Anjou.

Passionnée de fantasy et admiratrice des grands auteurs du genre, elle a choisi de poser enfin ses propres héros, dès 2008, en créant son monde : Sheendara !

Résumé officiel

Un homme se réveille sans mémoire au milieu d’une forêt peuplée d’êtres étranges. D’où vient-il ? Qui est-il ? Il ne le sait pas. Dans un Change-Express de San Miguel, une guerrière raconte une évasion rocambolesque en vidant verre sur verre. Elle, non plus, ne sait rien de son passé… ou presque. Leurs destins vont se croiser pour leur faire vivre une véritable épopée : ils traverseront les terres de Sheendara avec pour mission de sauver les peuples pacifiques du Mal qui gangrène ce monde. Où leurs pas les mèneront ? Arriveront-ils à semer le terrible Seigneur du Chaos ?

La série 

La série se décompose en deux trilogies :

Sheendara :
1- La légende de la pierre sacrée
2- La prophétie d'Oulibanki
3- L'oracle de Xann

Les enfants de Sheendara
1- L'anneau d'Alana
2- Le bâton de Merlin
3- La sylvestrine de Timmin ( en cours de publication)

L'histoire

Un homme, sans mémoire, se retrouve dans une clairière calme, où vivent des êtres bizarres ne lui voulant aucun mal. Grâce à leur télépathie, une communication est possible, et notre héros apprend quelques notions sur ce monde, sur son arrivée et même sur son devenir...

Ailleurs, dans un autre monde, un scientifique enregistre les valeurs et quelques images de cet homme, propulsé au travers d'une porte tridimensionnelle. Il va tenter de suivre son évolution, en espérant que cette fois les capteurs restent fonctionnels... il serait dommage de perdre aussi X00032.

Mon avis

Et, par ce court résumé, vous l'aurez compris, Lara B Sparrow a choisi de marier plusieurs modes (au-delà des mondes) dans son livre. Choix audacieux ? oui, mais relevé haut la main. On surfe ici entre SF et fantasy, entre futur et monde médiéval, entre technologies de pointe et combats à l’épée... Et tout cela se mêle de façon cohérente, même si l'on peut trouver quelques facilités et raccourcis pris dans l'intrigue.

C'est un roman résolument destiné à un jeune public, bien que les adultes puissent s'y sentir vraiment à l'aise. D'ailleurs j'ai trouvé dommage que le personnage principal soit si "âgé" mais c'est un détail, et je ne sais pas ce qu'un jeune lecteur en penserait. Cet homme, puisque j'en suis à parler de lui, nous entraîne dans le monde de Sheendara qu'il découvre, et c'est à travers ses yeux, ses questionnements que nous avançons. Toutefois, l'auteure a préféré conserver pour cette partie, une narration extérieure.

X00032, rebaptisé Kelm par les êtres de ce monde, va entamer un road-movie particulier, progressant dans un univers en guerre, envahi par des forces noires : des orques ! êtres maléfiques et difficiles à tuer, ils obéissent à un méchant bonhomme... désirant bien sûr le pouvoir, la suprématie. Ce seront là les seuls mots sur lui, c’est un personnage immoral, bien construit, imbu ! bref, un vrai méchant.

Je vais plutôt m'attarder sur les orques. L'autre point de reproche de ce livre, ce sont les nombreuses références et réutilisations des autres univers, des autres livres fantasy. On retrouve ici des Elfes, des Nains, des Orques... mais aussi Merlin, Viviane... et j'en passe. Je sais qu'il est difficile de se détacher de nos lectures. J'avoue que la sauce prend, et que l'histoire se lit bien, mais j'ai été chagriné de voir tant et tant de références, alors qu'au départ, les êtres de la clairière étaient inventifs (même si on peut y voir un rappel des Ents), ou encore les Simpalada : animaux sociaux intéressants, quémandant un respect attachant et pouvant servir de monture.

Je voudrais toutefois souligner que les références sont utilisées dans une aventure nouvelle, moderne et pourtant médiévale, par certains côtés. Les personnages vivent autre chose, une prophétie certes facile, où tout s’enchaîne au bon moment  mais agréable, et très fraîche. On sent une quête de respect, de bienveillance,  une envie d’amener les lecteurs vers des idées d'échange, de partage, de communication, presque de communion. Chacun peut apporter aux autres. Chacun est utile, jusque dans la prophétie, où chaque catégorie est représentée... C'est joliment tissé, malgré les raccourcis déjà évoqués.

Et ne vous y trompez pas, l'auteur n'a pas fait un conte doux et sans âpretés : des combats, parfois assez crûment dessinés par un style simple et efficace viennent trancher dans la facilité de l’aventure. Des morts sont semés, des doutes pour les héros, et même si la fin est un tantinet manichéenne l'ensemble est convaincant en Fantasy héroïque. C'est assez vif, et l'on n'a pas le temps de s'embêter, l'action est là, présente tout au long de leur progression.

Les personnages ne m'ont pas vraiment touché. Mais là, c'est seulement lié à leur nombre important sur un nombre de pages assez réduit. Je pense qu'en lisant la suite, on doit s'attacher peu à peu à eux, car l'auteure leur a donné a chacun un rôle spécial et un caractère précis. Dans cet opus, ils sont encore uniquement esquissés.

Je ne vais volontairement pas parler de tout le côté scientifique cité plus haut, mais il est bien sûr important ! Sans lui, Kelm et ses amis en X ne seraient pas sur Sheendara. C'est la véritable trouvaille de l'histoire (même si Bottero a aussi marié présent et monde imaginaire, et Merlin),  avec des apports SF, des capteurs et toute une intrigue sous-jacente expliquant pourquoi les X000 ont été envoyés sur Sheendara.

La fin est amusante, puisqu'elle termine joliment ce premier livre en ouvrant une autre porte... un autre monde. Enfin, le temps est bien géré, avec les rapports datés du scientifique, qui montre une véritable gestion des événements.

Trois mots

Deux mots pour :  vivavité, inventivité
Un mot contre : trop de références

Au final 

Merlin, des soldats armés de pistolaser, Viviane la fée rencontrant les nains de Tolkien... Tout cela pourrait dérouter, mais l'auteur a su créer sa propre histoire en s'inspirant de ses lectures fantasy. Un monde magique en déclin, une prophétie pour sauver les hommes.

2 commentaires :

  1. Cet afflux de références fait beaucoup penser aux livres de Catherine Dufour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ! Elle écrit quoi ?

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)