Le fruit du dragon de Claire Ubac


"Je n'ai plus qu'à m'exécuter. J'ouvre mon couteau suisse, essuie la lame sur ma manche... De quoi faire languir mes trois spectateurs, pour une fois que c'est moi la vedette dans cette famille qui m'a louée au mois. Et chlac, j'ouvre en deux. La chair du fruit est blanche comme neige avec de minuscules pépins noir de jais."

(P72 - le fruit du dragon)




L'auteur

Claire Ubac est née en France. De formation littéraire, elle a travaillé dans l'édition et le journalisme et, a aminé des ateliers d'écriture pour un public allant de la maternelle aux adultes.

Résumé officiel

Ils vont regretter de m'avoir emmenée. Foi de Margaux. Il v a de quoi pester ! 
Depuis des mois, Margaux rêvait de ce périple en Asie avec son père. Mais pour cause de dépression paternelle, elle se retrouve à voyager seule avec ces étrangers, cette famille de location au rabais à qui elle a été confiée : il y a Ralf le père, Aline la mère possessive, et Jesse leur fille de treize ans, rebaptisée illico « Supernigaude ».
Si mal accompagnée, Margaux est bien décidée à n'apprécier sous aucun prétexte les charmes de l'Orient. Elle a beau freiner des quatre fers, les parfums de l'Asie lui chatouillent les narines et les rues vivantes et colorées lui font de l'œil. Le Vietnam l'appelle. Comment résister quand on a la curiosité chevillée au corps et le goût pour l'exploration tous azimuts. 
De virées en échappées solitaires, Margaux succombe à ce pays si étrangement familier. Elle va y découvrir sa propre histoire.

L'histoire

Margaux devait visiter le Vietnam avec son père. Mais au dernier moment, ou presque, elle se voit contrainte de partir en voyage avec une famille totalement inconnue ! La découverte est double, donc, entre l'Asie et la famille de supernunuche...

Mon avis

J'ai lu quelques articles sympathiques sur ce livre, et je me suis laissée tenter ! J'ai bien fait, car même s'il est classé en jeunesse ce bouquin, d'une grande fraîcheur est aussi un joli récit de voyage, plein de poésie, de magie orientale.

Certes, Margaux est un peu « adolescente en crise », et ne pardonne rien à sa famille d'adoption, trouvant tous les défauts possibles à super-Jesse ou à sa mère. Du coup, certains passages sont un peu caustiques, et si l'on prend du recul, on trouve cette demoiselle un peu trop sévère. Mais cela donne un charisme fou à l'histoire, au personnage de Margaux, et surtout des scènes cocasses que je vous conseille. L'autre point relatif à Margaux, ce sont ses moments où elle rêve, s'imagine héroïne d'un film. Petits moments oniriques et talentueux, donnant bien plus d'informations sur la miss, sur son évolution que de longs discours. C'est donc une réussite.

L'autre réussite est la partie sur l'Asie. Les descriptions sont douces, riches, sans être longues et ennuyeuses. Je crains toujours les longs passages décrivant tel temple, tel pont ou telle autre beauté à voir absolument dans les romans de voyages, car les auteurs parviennent rarement à faire passer leur engouement, et, souvent, les descriptions deviennent une sorte de catalogue publicitaire.

Ici, Claire Ubac glisse de rares informations sur les lieux magiques qu'elle veut nous présenter, le Vietnam restant le cadre de l'aventure humaine. Elle découvre ce pays, et se découvre à travers lui. Chaque étape de son voyage la rapproche d'elle-même. Et c'est fait avec brio.

L'autre point que je voudrais aborder, ce sont les personnages. Margaux, comme je l'ai dit, est traitée avec justesse, mais Jesse aussi ! Enfant surdouée intellectuellement, elle reste une gamine qui a grandi trop vite et est couvée par sa mère... Ses réflexions flashent comme autant de vérité, alors que ses crises enfantines ne sont que le reflet de ce comportement typique des enfants surdoués : ils ne le sont pas dans tous les domaines.

Alors bien sûr, ce livre n'est pas parfait (selon mes critères), et je ne lui octroierai pas de coup de cœur. Par moment, j'ai trouvé des petits passages sans saveur, d'autres m'ont paru un peu bâclés et surtout que la fin m'a semblé un peu raccourcit.

Détails ! L'ensemble est plus que satisfaisant et l'on plonge avec ravissement dans l'univers de Margaux, dans son discours, dans ses tracas adolescents.

Enfin, l'ambiance générale, la zénitude ressentie tout au long de la lecture sont vraiment un plus.

Trois mots

Deux mots pour : style et découverte.
Un mot contre : la fin un peu abrupte.

Au final 

Fraîche et agréable à lire, cette petite aventure sur fond d'Asie recèle de nombreuses qualités ! L'histoire est entraînante, avec un brin de réflexion. La découverte du Vietnam est traitée avec douceur, sans longues descriptions, mais une délicatesse presque asiatique. Joli moment de lecture.

Lu dans le cadre du challenge ABC 2013

6 commentaires :

  1. Moi les petits livres frais, j'aime bien ça !! Après de gros pavés, ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre sera mis en jeu dans quelques jours.... j'organise un nouveau concours et quelques livres seront mis à gagner.

      Biz

      Supprimer
  2. Je dois aussi le lire dans le cadre de ton challenge ! J'ai donc lu ton avis en diagonale mais j'ai vu que ça avait l'air très bien ! Comme j'avais déjà beaucoup aimé Le chemin de Sarasvati, je pense qu'il me plaira.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un livre qui se lit rapidement, tu verras, en nous transportant. Toi qui aime les voyages littéraire, il devrait te plaire ! Biz

      Supprimer
  3. Je viens de lire votre critique Nanet, avec ravissement. Che brava ! C'est magnifique pour une auteur de découvrir que son livre a été lu, ce qui s'appelle lu. Je souscris également à vos réserves. Tous les livres publiés ne sont pas parfaits, loin s'en faut. L'auteure ne s'en aperçoit parfois que longtemps après. Au moment où elle l'a écrit, elle n'avait pas toujours la maturité nécessaire pour faire mieux. Ce sont les lecteurs, trices, comme vous qui nous font avancer. Un grand merci ! claire ubac

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce joli petit commentaire. J'ai découvert une belle plume grâce à ce livre, j’aperçois une belle âme dans ce message ^^

      Ecrivez-nous encore de beaux moments de plaisir.

      Biz, nanet

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)