Secrets de Gérard-Jean Muller


« J'avais perdu la notion du temps qui passe, n'ayant pas à le mesurer. Le quotidien n'existait plus puisque je n'avais pas à m'en préoccuper. Tout était organisé, jusqu'à l'heure du repas du bord qui était rappelée par annonce dans les petits haut-parleurs. . »
(P55)



L'auteur

Gérard-Jean Muller est né en 1942 à Marrakech.

Après des études de médecine, il invente SOS médecin en 1970 à Nice puis les premiers services d'urgences en cliniques privées en 1985 après avoir animé la fédération SOS France et d'autres types d'associations, comme SOS drogue qu'il aide à accéder à l'international. Mais c'est sur le terrain qu'il respire le mieux. il fera dix as de secours en montagne. 

Résumé officiel

Un secret est un savoir qui se trouve caché, parfois inaccessible. Il est synonyme de mystère, et s'entoure d'une aura souvent irrationnelle. Le secret peut être de famille, militaire ou d'état qui se mêle parfois aux secrets amoureux et d'autres encore, plus anodins. Le secret s'identifie parfois à une cabale, une entente secrète. Que dire du pouvoir scientifique qui use de ces termes dès lors que l'on porte atteinte à sa volonté de domination... Le secret s'implique dans l'imaginaire, la connaissance et l'initiation. Mais le plus grand des secrets est celui auquel on n'aura pas pensé, pour n'avoir pu seulement l'imaginer. Il cache la connaissance de la cause première, de la nature de la matière et celle de notre essence. Pourquoi nous serait-il interdit d'accéder à la vérité ? Le mot secret désignait autrefois un compartiment caché dans un meuble ou une boîte...

L'histoire

Entre autobiographie et roman contemporain, ce livre dévoile l'histoire d'un jeune médecin, lors de son service militaire et d'un secret conservé pendant quarante ans.

Mon avis

Ce livre m'a été proposé dans le cadre des livres voyageurs. Je trouvais la quatrième de couverture aguichante, avec ce secret...

Dans les premières pages, l'écriture particulière de l'auteur m'a envoûté, j'ai trouvé ces efforts de styles intéressants, ces petites phrases saupoudrées d'humour étaient vraiment adorables, emportant les yeux vers une lecture que j'imaginais fraîche et reposante. Mais, les pages se tournant, la fraîcheur de cette écriture n'a pas su conserver en moi l’intérêt du début et bien vite l'intrigue m'a fatigué. Pourtant, je trouvais l'idée de mêler le passé relevé dans un carnet de souvenir et le présent novateur.

Revenons à l'intrigue. Le héros, sorte de mélange entre l'auteur lui-même et un personnage fictif, doit effectuer son service militaire, après ses études de médecine. Peu porté sur le sport, il va subir un entraînement particulier, avec de longues heures de marches en montagne. Ce sont là des points qui me font rapprocher le vécu de l'auteur de celui du héros, on retrouve beaucoup de similitudes... mais après tout, pourquoi pas ! Surtout que c'est assez crédible. Rapidement, les rapports de ce jeune médecin avec ses supérieurs militaires vont le conduire sur un navire, où le pacha s'avérera particulièrement efficace et très secret. Il s'en suivra une sorte de mise à l'épreuve, que notre héros réussira... puis, comme s'il avait gagné le pompon (sur un navire ^^) le jeune médecin se verra affecté au service d'un autre gradé, à terre, dans une sorte de château, où il n'aura comme charge de travail que les visites médicales des autres employés (tous militaires) et de divertir la femme du patron...

C'est là que j'ai décroché.

Autant les premiers souvenirs étaient intrigants et laissaient imaginer un lourd secret militaire à taire, avec un acte réfutable... autant le doux délire presque mystique qui suit m'a laissé un sentiment bizarre.

Loin de juger les croyances de chacun, j'avoue que je n'ai pas du tout été happée par ce raisonnement mêlant savoir psychologique et réflexions sur les capacités mentales d'un homme apparemment choisi pour cela.

Je ne dis pas que le livre n'est pas bon ! Au contraire, il comporte des passages fort instructifs, et cette plume atypique m'a touchée. Sans oublier les nombreuses références musicales, ou encore littéraires qui ouvrent le roman sur le monde, lui donnent une valeur de réalité, et surtout de temporalité, puisque les événements historiques sont ramenés au présent de l'intrigue. C'est juste que je suis très loin de ce qu'avance l'auteur, et que certains passages m'ont pesé. Sans compter que le secret m'a paru bien fade...

Au final, je ne sais que dire de ce roman. C'est particulier, c'est bien écrit, même si personnellement je n'ai pas accroché.

Bilan en quelques mots

Les mots pour : Style, recherches.
Les mots contre : intrigue

Au final 

Sentiments mitigés pour cette lecture, avec une écriture stylée, bourrée de références tant scientifiques que musicales ou littéraires, mais une intrigue qui n'a pas su m'emporter.

2 commentaires :

  1. La notion de secret est indissociable de tout ce qui est militaire. La marine nationale n'y échappe pas. L'expérimentation et l'utilisation du paranormal dans les méthodes de communication et de recherche relevait d'autant plus du secret qu'il s'agissait de méthodes se rapportant à l'irrationnel, au "magique" ce qui ne faisait pas très sérieux et risquait d'autant plus de ridiculiser l'armée en cas d'échec. Ces recherches ont bien eu lieu. Leurs résultats sont bien tenus secrets....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions, Gérard-Jean. Pour ma part, le secret est bien mince, mais, effectivement la susceptibilité militaire et la peur du ridicule explique bien ce secret :-).

      Biz et merci de ta visite.

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)