L'appel du coucou de Robert Galbraith


« [...] tandis que Strike pensait aux reporters qui avaient quitté les lieux avant que Lula Landry ne tombe de son balcon. A combien, se demanda-t-il, mi-rêveur mi-dégoûté, se serait négocié un cliché de la chute mortelle de la superstar des podiums ? Assez cher, sans doute, pour permettre à son auteur de prendre sa retraite. »
(P55)



L'auteur

Robert Galbraith est un pseudonyme de JK Rowling, auteur de la série Harry Potter et Une place à prendre.

Voici ce qu'elle répond à la question : pourquoi un pseudo ?

« As for the pseudonym, I was yearning to go back to the beginning of a writing career in this new genre, to work without hype or expectation and to receive totally unvarnished feedback. It was a fantastic experience and I only wish it could have gone on a little longer. »

Le site officiel 

Résumé officiel

Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike. 
Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l'armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l'Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula. 
De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

L'histoire

Un détective atypique, à la limite de l'antihéros, part en quête de vérité, sur un suicide hyper médiatisé.

Mon avis

Lorsqu'un auteur, dont vous êtes fan, sort un livre, même en se cachant sous un pseudo, que faites-vous ? Et bien, perso, je cours l'acheter, presque sans en lire le sujet... En quelques clics, pourtant, j'ai appris que ce livre était une « réussite », un coup de maître ! Ce qui m'a beaucoup amusé, car le précédent livre de J K Rowling avait été grandement calomnié, les journalistes attendant, apparemment, une sorte de suite à HP. Ils n'avaient pas dû lire le dernier tome.

Lorsque j'ai reçu le livre, j'ai hésité longuement à plonger immédiatement dans les pages, mais des impératifs de blogueuse m'ont obligé à patienter, et, du coup, à savourer.

Strike, le détective, héros de ce bouquin, est un homme blessé, tant physiquement que psychologiquement ! Son affaire est en quasi-faillite, sa vie privée en ruine, sa santé bien amochée... aussi lorsqu'un client se présente, avec une affaire de prime abord sans grand intérêt, puisque classée comme suicide, il accepte pour survivre. Or cet homme, sous ces faux airs d'ours mal léché, est un brillant enquêteur, très rigoureux dans ses recherches et classements.

Aussi, lorsqu'il voit débarquer dans sa vie professionnelle une jeune femme au physique agréable — mais, fort heureusement, arborant une belle bague de fiançailles — et surtout hyper compétente, il prend à cœur de résoudre cette sombre affaire, de découvrir si, comme le croit le frère de la jeune et jolie mannequin, elle a été poussée de son appartement.

Le talent de l'auteur se retrouve là ! dans la narration de cette histoire, sa façon de découper ce livre, d'amener les détails, les petits indices, de monter le tout pour nous conduire à la vérité.

Comme toujours les personnages sont hautement charismatiques, et, derrière les premières présentations griffées en quelques lignes, de nombreux et savoureux détails viennent agrémenter l'histoire. Le passé de Strike, la vie de Robin, tout se mêle, s’emmêle et nous entraîne. Le rythme, toutefois, reste assez lent, et, si je suis sûre que cela sera un point négatif relevé dans d'autres chroniques, j'avoue que c'est quelque chose qui m'a plu. J'aime pourtant les livres qui bougent. Un je ne sais quoi m'a attiré au cœur des lignes, et cette intrigue, savamment concoctée, n'aurait pu être traitée avec un rythme plus vif.

Le fait que la majorité du texte relate les pensées des personnages est une des raisons de cette sensation. Peu à peu, Strike et Robin sont devenus des êtres à part entière, des amis qui me racontaient leur histoire, alors que l'ensemble est narré à la troisième personne. Je me suis attachée à eux, à leurs doutes.

Bien sûr, je tairais l'intrigue. J'ajouterai juste que l'auteur pose les pièces de son puzzle une à une, donnant maintes fausses pistes, et révélant les véritables informations au fil des pages avec suffisamment de talent pour que la fin soit une découverte. Alors, certes, pas de révolution dans le genre polar, ou dans la construction, puisque tout se dévoile dans les derniers chapitres. Mais une finesse d'écriture, une maîtrise des personnages, qui font de cette enquête un bon moment de lecture.

Je finirai par un petit mot sur les médias, acteurs de cette intrigue, que l'auteur pointe du doigt. J'ai beaucoup aimé les petites piques lancées sur les paparazzi, sur les articles dithyrambiques ou assassins...

Bilan en quelques mots

Les mots pour : style, intrigue, personnages
Les mots contre : rien

Au final 

Toujours autant de plaisir en lisant cette plume ! Héros atypique, enquête menée avec talent, et ces petits riens qui comblent les attentes, donnent de fausses idées, des pistes savoureuses et démontées en quelques mots, juste à la fin, quand tout prend sa place. Joli moment de lecture.

7 commentaires :

  1. Très belle chronique! Comme dans HP (difficile de ne pas faire le parallèle!), JK Rowling a cette particularité qu'elle maîtrise parfaitement: distiller des petits indices à première vue simple, mais qui ont leur importance au moment voulu. J'ai adoré!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. C'est un bon polar, quelque soit l'auteur :-) mais je suis bien contente que J K Rowling ait choisi de changer d'orientation... Elle m'a bien baladé avec cette intrigue. Biz

      Supprimer
  2. Il me tarde de me procurer ce livre. Après avoir adoré Une place à prendre, j'ai super hâte de lire celui-ci ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne rate jamais un livre de JK Rowling. J'avais beaucoup aimé "une place à prendre" qui avait été totalement cassé par les journalistes. Quand j'ai su qu'elle avait écrit sous pseudonyme, je me suis dit qu'il fallait absolument que je le lise. Je crois que je vais me le faire offrir pour Noël :)

    RépondreSupprimer
  4. je ne savais pas du tout que c'était cette auteure là (en vrai) qui avait écrit ce livre. Bon en plus s'il est bon, je vais peut être me pencher dessus. Le résumé ne me tentait pas plus que ça mais bon je me faisais un fausse idée vu ce que tu dis

    RépondreSupprimer
  5. Tout comme pour Une place à prendre, je n'avais vu que des avis négatifs jusqu'à ce que je tombe ici et que tu me donnes envie de lire ces deux livres dont les résumés ne m'inspirent pas du tout. Une place à prendre a finalement été un superbe coup de coeur, j'ai aimé le style, la mesquinerie, les personnages bien fouillés tous plus vils les uns que les autres, mais tristes aussi. Je serais clairement passée à côté sans toi, ce serait bête de laisser passer celui-ci aussi. Donc j'espère le lire un de ces quatre et être agréablement surprise ou + ! Biz Nanet

    RépondreSupprimer
  6. Je le lirai prochainement... Il me fait très envie ! Ta chronique apporte de l'eau à mon moulin.!

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)