Une aventure de Maître Li et Boeuf Numéro Dix de Barry Hughart [série]


« Le surnaturel peut-être agaçant jusqu'à ce que l'on découvre la clé qui le transforme en science. »
(P208)
Ce livre ma été offert par les Editions Folio SF, en partenariat avec le site Livr@ddict.
Je les remercie pur cette fabuleuse découverte. 

L'auteur

Barry Hughart est né en 1934 dans l’Illinois.

Auteur américain de Fantasy, il se passionne pour la culture et la mythologie chinoise et créée les Aventures de Maître Li et Bœuf numéro Dix, une série se déroulant selon son auteur dans « Une Chine Ancienne qui ne fut jamais ».

(désolée pour la qualité de la photo)

Résumé officiel du premier tome

Pour lutter contre une épidémie pour le moins singulière — puisqu'elle sait compter et ne touche que les enfants de son village — Boeuf Numéro Dix se rend à Pékin le jour de son dix-neuvième anniversaire. Là, il rencontre un vieil alcoolique, un sage qui bien des années auparavant fut célèbre sous le nom de Maître Li. De retour au village de Kou-Fou, tous deux découvrent sans mal que Fang le prêteur sur gages et Ma le Grigou ont empoisonné les enfants par erreur. Les deux coupables ont pris la fuite, mais il reste à guérir les enfants... Ainsi, commence la première enquête de Bœuf Numéro Dix et Maître Li, dans une Chine qui ne fut jamais, où la recherche de la Grande Racine de Pouvoir les conduira à briser la terrible malédiction qui pèse sur la princesse aux oiseaux...

La série

La série devait comporter 7 tomes, mais trois ont été écrits, suite à des déboires entre l'auteur et les maisons d'édition. 
  • La Magnificence des oiseaux 
  • La Légende de la pierre 
  • Huit honorables magiciens 

L'histoire

Deux hommes que tout oppose, l'un étant un vieil homme très intelligent, mais assez porté sur la boisson, l'autre un grand costaud naïf, se voient embarqués dans une drôle d'aventure, épique et parfois fantasque, à la recherche d'une médication pour un groupe d'enfants.

Mon avis

Lorsque j'ai lu le résumé présentant ce livre, sur le site Livr@ddict, je l'ai trouvé aguicheur et un brin amusant. Ramettes l'ayant lu peu de temps auparavant, et l'ayant trouvé fort sympathique, je me suis proposé pour ce partenariat. Et, en le posant, ce jour, je me dis que c'est sûrement un des meilleurs partenariats qui m'ont été proposés ! Car, voici l'un des rares coups de cœur de cette année 2013.

L'histoire se déroule en Chine. Ô, pas la Chine que nous connaissons, mais une Chine pleine de frasques, de magie... Nous nageons en pleine uchronie. Une chine issue du nom d'un de ses rois/empereurs, le grand Ch'in. Une chine où ne dépareillerait pas les Ninjas des films actuels, avec leurs sauts majestueux et leurs virevoltes au-dessus des toits de palais ornés de mille diamants. Bref, c'est une belle contrée, ampli de poésie, d'arbres aux fleurs blanches odorantes, d'oiseaux enchanteurs, de princesses belles comme des déesses... et d'un vieux sage un peu trop porté sur la boisson, mais d'une intelligence rare, le seul être capable de dénouer les fils d'une enquête tristement importante, puisque la vie d'enfants est en jeu.

Bœuf numéro dix, ainsi nommé puisqu'il est le dixième enfant et détient une force phénoménale, part à la recherche d'un détective capable d'expliquer comment un empoisonnement « a appris à compter », et n'a atteint que les enfants de huit à douze ans. Après plusieurs refus, en ville, il va rencontrer Li Kao, un très vieil homme, étonnamment intelligent, et doté d'un léger problème de personnalité. Ce dernier répondra rapidement à la question posée, mais mettra un peu plus de temps pour trouver le remède à cet empoisonnement redoutable.

Le Ginseng est réputé pour son pouvoir d'aide
à la mémorisation, mais surtout pour booster le tonus musculaire. 
Et quel remède : le ginseng. Pas d'artifice, pas de création ou autre néologisme, juste un véritable produit élevé au rang divin en Chine. L'auteur reprend ici quelques principes fondamentaux de la médecine chinoise, il les exploite en les présentant délicatement, et donne à cette plante la force, la puissance, bref, un hommage véritable. Enfin, il joue de sa forme, que beaucoup rapprochent à celle d'un homme avec une tête, un corps, des bras et des jambes.

Les deux comparses vont parcourir la chine de long en large et leur quête va les mener sur la route d'autres histoires, rencontrant maints protagonistes, tous plus succulents les uns que les autres. Car les personnages de Barry Hughart sont extraordinaires. Drôles ou agaçants, terribles ou naïfs, radins ou savants, c'est toute une panoplie de caractère que nous offre l'auteur, sans chercher à approfondir, mettant en exergue les points principaux des caractères qui l’intéresse dans cette histoire, pour notre plus grand plaisir, et surtout, pour nous faire sourire. Il utilise d'ailleurs, toujours pour nous amener au rire, le principe de la redondance. Ainsi, les personnages réapparaissent (effet boomerang) souvent au moment où les héros sont en difficultés, et l'effet comique de répétition prend toute sa force. J'ai ri en voyant revenir Chen le Ladre, que Li Kao avait abusé quelques chapitres auparavant... Pourtant cet humour n'a rien de potache et serait plutôt noir par moment, un peu pince sans rire, ce qui ne peut que me ravir.

L'intrigue est relativement simple, mais les nombreux paliers utilisés par l'auteur la rendent presque complexe. C'est brillant, car, à la fin, tout se dévoile et je suis restée ébahie par cette construction. Chaque élément présenté prend sa place, chaque protagoniste rencontré devient primordial.

Je terminerai par la douce écriture de l'auteur, pleine de poésie, d'amour. Les descriptions sont majestueuses et mènent au rêve. L'amour de la Chine transparaît dans cet écrit, et Barry Hugart nous donne même sa propre version de la création de la grande muraille, ancrant son texte dans du possible, du réel, rendant ainsi son histoire crédible. C'est un des fondements de la littérature fantasy : rester crédible, amener au rêve, à la magie, et cet ouvrage le fait à merveille. Il se sert de la grande Histoire, la remanie et nous offre un texte riche et somptueux.

Bilan en quelques mots

Les mots pour : écriture, Chine, personnages, aventure, Histoire
Les mots contre : aucun

Au final 

La magnifique lecture d'un livre charmant, magique, et fantasque, où les oiseaux sont de bien rares protagonistes, mais si troublant de poésie... Adorable, drôle : À lire absolument.

4 commentaires :

  1. Un roman magique et enchanteur que j'ai tout autant adoré que toi. J'ai hâte de lire les tomes suivants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu un véritable coup de coeur, et j'ai même du mal à lire Sanderson, à présent, alors que c'est un de mes auteurs préférés !

      Bonne journée, biz, nanet

      Supprimer
  2. Merci pour cette découverte Nanet ! J'ai beaucoup aimé ce duo improbable vivant des aventures dans un cadre mythique et onirique. L'écriture est très belle, ce qui ne gâche rien ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je suis contente ! J'aime faire découvrir de belles lectures. Biz

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)