The Debt Collector, book 1 : delirium de Susan Kaye Quinn




Éditeur : Editions CreateSpace - Nb de pages : Environ 48  pour Delirium (ePug)
Série : Debt Collector
Catégorie : SF



Susan Quinn est née en 1940, dans l'Ohio.

Écrivaine primée de livres et d'articles journalistique, elle est diplômée de l'université d'Oberlin. Elle a aussi publié sous le pseudonyme Susan Jacob.

Son site 


Quelle est la valeur de votre vie sur le marché libre ? Un collecteur de dettes peut vous dire précisément. 

Lirium joue le rôle de la faucheuse bien, avec son trench-coat noir, bottes, et les marques noires sur son âme que chaque collecteur de la dette porte. Il est juste là pour sa coupe, les dix pour cent de l'énergie de vie, il recueille avant qu'il transfère sur les hauts potentiels, les gens qui vont faire du monde un meilleur endroit avec leur cerveau, leur travail et leur vie. Ce succès de l'énergie de la vie, une bouteille de vodka, et une visite de l'un des travailleurs du sexe de Madame Anastazja le garder en vie, stable, et surtout sain d'esprit... jusqu'à ce qu'il perçoit de nouveau. Mais lorsque son rituel de récupération est perturbé par une travailleuse du sexe qui n'est pas ce qu'elle semble, il doit choisir entre faire un coup illégal pour une fille dont l'histoire a plus de trous que son âme ou face à la bouteille seul — un trou noir, il est pas sûr qu'il sera en mesure de sortir de nouveau.



The debt collector est une série de courts textes, neuf pour la première saison, 


Le trailer de la série. 





Cherchant un auteur en Q, pour mon ABC imaginaire, je suis tombée sur ce court texte, en anglais, proposé gratuitement en ePug, sur différents sites, afin de promouvoir la série. 


Lirium — diminutif de Délirium — est un collecteur de force de vie, en paiement des dettes. Drôle de métier, où il donne la mort à certains pour donner un peu de force à d'autres personnes, déjà riches, bien sûr... n'en conservant que 10 % pour lui-même. Mal vu, craint ou parfois envié pour ces fameux 10 %, les collecteurs vivent avec ces morts sur la conscience et abusent de mille vices : alcool, drogue ou prostituées... et c'est l'une d'elles qui va chambouler sa petite vie morose.


Ce tout petit texte m'a vraiment plu ! Il comporte tout ce que j'apprécie, de façon générale dans les nouvelles : concision avec, pourtant, une véritable histoire du début à la fin de la nouvelle !

Tout d'abord, le texte est écrit à la première personne. Lirium nous raconte sa vie. Nous ne savons pas grand-chose de lui, si ce n'est son métier : il est collecteur de dettes. Pour ce faire, il touche des personnes et prend le reste de leur souffle de vie. Métier assez sombre, mal vu, on comprend pourquoi. De ces souffles de vie, il ne conserve qu'une infime partie, le reste est redistribué à des personnes choisies par le gouvernement. Sa vie est assez répétitive et d'un triste incroyable. Du coup, il boit et sort avec des Call-girls, puisqu'il lui est assez difficile d'entretenir une relation suivie avec une femme.

Et c'est une réussite que ce texte, justement, parce qu'en 48 pages, l'auteure a pu faire ressentir les sentiments noirs de cet homme, sa vie rude, et le choix qu'il fait, lorsqu'il rencontre Elena. Alors, bien sûr, avec cette taille, le texte laisse des questions en suspens. Mais, il est l'un des neuf de la série, et je suppose que les autres apportent d'autres éléments, et quelques réponses.

L'auteure a choisi la neutralité et ne juge pas. Les actes sont évoqués, les personnages montrés sans moralité, à travers leurs actes. Elle dépeint une société différente de la nôtre, et pourtant si proche. Car cet homme qui collecte les âmes de ses concitoyens, au risque de devenir accro au souffle ingéré, pourrait être un de nos assureurs ou banquiers... qui à trop jouer sur les places boursières, perdent un peu le sens des réalités, et notre argent.

L'ambiance et l'humour instillé au texte, avec une sorte de décalage entre le personnage, ses pensées, et les dialogues, donne un ton sympathique au texte.

Je ne vais pas vous en parler beaucoup plus, je vais juste vous conseiller de lire ce court premier texte, qui de surcroît se trouve gratuitement sur de nombreuses plateformes. Bon, en anglais (facile), mais on ne peut pas tout avoir.



Deux personnages principaux, dans ce court texte : Lirium et Elena. Lui a vingt ans, elle ne doit pas en avoir beaucoup moins. Il est sombre, vit seul, abuse d'alcool et de Call-girl. D'elle on ne sait rien, sauf qu'elle a une sœur mourante, et qu'elle a choisi de devenir Call-girl afin de rencontrer un Debt Collector. Drôle de choix ? À vous de lire et de comprendre pourquoi.


Ce texte se situe dans le futur d'un monde similaire au nôtre, ou peut-être le nôtre ? Le temps n'est pas évoqué précisément. Toutefois, l'histoire se déroule sur quelques heures, quelques jours.


Les mots pour : ambiance, idée SF, personnage de Lirium,

Les mots contre : trop court !

Notation : 18/20



Très bon premier chapitre, avec une plume simple, mais efficace, une histoire savamment racontée.

2 commentaires :

  1. J'ai lu tous les épisodes l'année dernière pour l'ABC imaginaire et je suis bien contente d'avoir tenté le coup. J'ai particulièrement accroché à l'ambiance originale et au héros désabusé. Quant au format en épisode, il donne un tour très dynamique à cette première saison je trouve, chaque "chapitre" donnant envie d'enchaîner sur le suivant. Et oui, l'univers comme le personnage sont bien développés au fur et à mesure des autres épisodes alors que l'histoire, elle, prend des tours souvent inattendus. Tu comptes continuer ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense lire les autres chapitres, il me faut juste les acheter... mais mon budget livre est un peu limité ce mois-ci, donc...

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)