L'Échange de Brenna Yovanoff



Éditeur : Albin Michel — Nb de pages : 330
Série : / 
Catégorie : Fantastique — jeunesse




Brenna Yovanoff est américaine, née en ??

Jeune auteure américaine, elle écrit des nouvelles avec Maggie Stiefvater et Tessa Gratton, avec lesquelles elle constitue the Merry Sisters of Fate.

Son site


Mackie Doyle n’est pas un humain, même si tous les habitants de la petite ville de Gentry le considèrent comme un des leurs. Voilà seize ans, il a été échangé contre un bébé humain. C’est le prix à payer pour la paix avec le monde d’où il vient : un univers terrifiant où d’obscurs tunnels suintent des eaux pestilentielles, peuplé de morts-vivants et dirigé par une étrange princesse tatouée. Depuis, Mackie se bat pour survivre, malgré ses allergies mortelles au fer, au sang et aux lieux sacrés. Quand la plus jeune sœur de Tate, la fille qu’il aime, disparaît, il décide de tout faire pour la retrouver, même s’il doit affronter pour cela les plus sinistres créatures. Dans cette descente aux enfers, trouvera-t-il enfin sa véritable place ? 




Toujours en quête des lettres difficiles pour l'ABC imaginaire, je suis « tombée » sur cet Y, et j'ai décidé de tenter cet auteur, pourtant inconnu. 


Mackie est un jeune homme un peu particulier, allergique au fer, à l'inox... et au sang ! Normal, me direz-vous, lorsque, comme lui, on vient d'ailleurs et que l'on a pris la place, bien involontairement, d'un petit garçon au sein d'une famille de cette ville atypique : Gentry.


L'histoire aurait pu être fort sympathique, avec une intrigue surprenante et intéressante.

Mais l'auteure a choisi de faire toute sa narration à la première personne (ce qui n'est pas rare, de nos jours) et surtout de raconter les choses avec une sorte de langage parlé, très déroutant. J'avoue que je ne suis absolument pas fan de ce genre d'écriture assez pauvre. Sans compter qu'elle est vite démodée, puisque les langages parlés évoluent rapidement et sujette à des habitudes particulières, difficilement traduisibles d'un pays à l'autre. Pour exemple, les jeunes de nos jours emploient des termes qui me sont parfois abscons, mais qui le sont aussi pour les jeunes d'autres contrées.

Les descriptions, volontairement sombres, sont assez convaincantes. Brenna Yovanoff a choisi de surfer avec l'horreur, de faire frissonner ses lecteurs, et donne donc à imaginer des lieux macabres et souterrains, des êtres bizarres proches des zombies et autres morts-vivants. Sauf que, comme dans tout le livre, rien n'est approfondi et les descriptions, pourtant un des meilleurs points du livre, restent survolées. Dommage. Remarquez que ce livre ne serait alors pas à classer en littérature jeunesse...

C'est un peu le gros défaut du roman. Comme si Brenna avait sans cesse rajeuni son texte, l'avait édulcoré pour le rendre accessible, rendant son personnage principal un peu niais, avec des émotions d'adolescent en quête de son premier flirt. La romance prend donc une place importante. Elle ne m'a pas convaincue. Cet ado qui veut sortir avec la star du lycée, alors que finalement une autre fille l'attire plus, c'est d'un commun qui m'a fait sourire. Sans compter que, là encore, tout est survolé.

Enfin, la mythologie particulière du livre souffre du même manque de profondeur. Les deux sœurs gérant le monde du bas (je ne dévoile pas grand-chose) se chamaillent et l'on pourrait s'attendre à plus d'éclat, plus de vigueur, de violence. Rien, juste deux êtres qui se côtoient, s'envoient quelques piques, un peu d'eau et hop. Dommage. Quelques explications claires sur ces deux sœurs, sur leur passé, sur leur mode de fonctionnement, sur... tout ce qui est abordé, et survolé, aurait donné un livre extraordinaire.

L'ensemble en ressort confus, car vu depuis Mackie, qui ne comprend pas tout et s'il se pose des questions, tourne un peu en boucle sur « je suis mal aimé ».

Alors, pourquoi ai-je tout de même donné un 10 à ce roman ? Et bien, pour l'idée que je trouve intéressante et pour les émotions de Mackie. Je trouve que l'auteur a su se mettre dans la peau de ce jeune homme. Il souffre, littéralement, et subit cet état. De plus, il ne devient pas en un quart de livre, le super héros qui sauve tout, qui réussit l'exploit parfait. Non, Mackie reste lui-même, du début à la fin. Et ça, c'est pas mal fait.


Le seul personnage qui est retenu mon attention, est Tate. C'est la seule à avoir un brin de charisme, mais, elle reste très secondaire.

Les autres, que ce soit les deux sœurs, ou Mackie lui-même, sont abordés avec tant de recul, qu'il est difficile de se les approprier. Ils ne sont pas caricaturaux — sauf les morts-vivants — ils sont plats.


Tout se passe dans une petite ville industrielle, avec une église, un cimetière et une colline où se cachent les êtres d'en bas.

Le temps est assez court, une semaine environ, avec des soirées — bon sang, ils ne font sur sortir la nuit, ces jeunes —, et surtout, la fête des Morts. Pour un livre sur les morts, c'est normal. Banal, aussi.


Les mots pour : Idée

Les mots contre : Style, manque de profondeur

Notation : 10/20



Une écriture « parlée » qui rend l'appropriation difficile, d'autant que le personnage est un jeune homme mal dans sa peau. Manque de profondeur, liés à ce point, il ne raconte qu'une partie de sa vie, ses émois... et cela tourne, à 15 ans, autour des filles. Bref, pas si mal, mais un peu plat.

4 commentaires :

Goblin a dit…

Dommage, j'adorais la couverture et j'aurais également eu besoin d'un Y pour un challenge. ^^ Tant pis... Merci pour cette chronique !

Milo Dubois a dit…

Il me tentait vraiment beaucoup à l'origine, puis les avis négatifs sont arrivés !

nanet a dit…

Il y a d'autres Y, même en fantasy, bien plus convaincants... Yarbro, par exemple.

Biz

nanet a dit…

J'avoue que si j'avais lu les avis, avant de l'acheter, il ne serait pas là....

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)