Egon de Callie J. Deroy


Lire une romance, c'est espérer un bel amour entre deux personnes. Ici, c'est une véritable passion que nous offre Callie J Deroy dans Egon !


Éditeur : L'ivre-Book

Nb de pages : Epug
Série : / 
Catégorie : Romance - Fantastique

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre ma été envoyé par les Editions L'ivre-Book
que je remercie pour ce tout nouveau partenariat.

 

Que s'est-il passé le mardi 25 février 2014 ? 
Personne n'a rien remarqué, et pourtant, ce jour-là quelque chose a changé. Qui est cet homme triste à fendre le cœur que l'on amène aux Papillons blancs ce soir-là ? Stella, employée dans ce foyer d'accueil depuis trois ans, n'en a pas la moindre idée. Pourtant, elle se sent vite attirée et prête à prendre tous les risques pour lui, même si elle devine que sous le chagrin qu'il porte en permanence se cache un lourd secret. 
Qui est Egon ? Que dissimule-t-il ?




Julie Deroy alias Callie J. Deroy est née en 1983 en France.

Romancière, auteure de livres de bit-lit et de romance, elle a effectué des études supérieures en stylisme et en psychologie avant de se lancer dans l’écriture..

Sa page FB




Romance, ce livre raconte la vie de Stella et sa rencontre avec Egon. On y trouve :
  • de l'amour (avec quelques scènes érotiques)
  • un peu de jalousie
  • des notions de respect fort sympathique
  • un brin de fantastique (chut ... )
  • une réalité sociale déconcertante

Lorsque Ls-Ange m'a proposé ce roman, j'en avais déjà lu le résumé. Le petit côté mystérieux et le fait qu'il soit classé en fantastique ne pouvait que m'attirer.

Le seul souci, mais qui n'a rien à voir avec le livre, c'est que je n'ai plus de liseuse. Et, franchement, les Epugs sur la tablette, c'est un peu fatiguant pour les yeux. Surtout lorsque le livre est bon, et que l'on a envie de poursuivre la lecture malgré de petits picotement dans les yeux.

Un style souple

Car, ce roman est vraiment très facile à lire, avec une écriture fluide, posée, un vocabulaire simple à recherché. Quelques phrases spontanées de type parlé donnent une fraîcheur à l'ensemble du texte. Les dialogues sont vivants. Peu de métaphores et quelques touches d'humour, et une vraie identité stylistique.

Les phrases assez courtes rythment bien l'histoire. Elles s'allongent avec les réflexions de Stella, qui est le personnage principal depuis lequel nous accédons à la première partie du livre. Ecrit à la troisième personne (merci !) et au passé (re-merci) le livre la suit dans ses actes et pensées ce qui permet d'augmenter le suspens, les questions, concernant Egon.

Un changement de mode narratif !  

Mais, pourquoi changer en plein milieu du roman ? Tout simplement pour donner la parole à Egon. A un moment de l'histoire, Callie J Deroy a du basculer vers lui afin de nous apporter des réponses.

Ce changement ne perturbe pas la lecture, j'aurais juste apprécié le rencontrer un peu plus tôt dans le roman, notamment pour savoir ce qu'Egon pense au fil du temps, au lieu d'obtenir toutes ces infos à la fin. D'autant que cela n'aurait pas entaché l'intrigue le concernant. D'un autre côté, cela laisse le mystère un peu plus longtemps.

Trois intrigues

Ce livre est composé de trois intrigues principales :
  • La romance
  • Egon
  • une intrigue que l'on nommera Secrète 
Ces intrigues se suivent avec quelques amorces de l'une dans l'autre. Et c'est ce qui m'a le plus dérangé dans cette lecture (autant dire, donc, pas grand chose). Une fois la romance consommée - jolis passages, très doux ou un brin osés - nous accédons à la réponse de l'intrigue Secrète, puis, enfin, le cas d'Egon est dévoilé. C'est donc une succession chronologique, avec un intérêt en dent de scie.

D'autant que quelques scènes sont un peu prévisibles.

Fort heureusement, Callie J deroy a su créer un véritable univers autour de sa romance, avec une construction solide de son personnage principal et surtout de son job. Grace aux sympathiques apports comme le nom d'Egon venu d'Egon Schiele [peintre, poète et dessinateur autrichien - 1890 / 1918 ] ou encore le poème de Victor Hugo [présent à la fin de l'Epug], grâce aux petits enchâssements, comme les petits moments avec Chris, jeune homme dont s'occupe Stella, le livre est étoffé.

Sans oublier qu'il se passe toujours quelque chose.

Une fin dynamique

Quant à la fin, ne comptez pas sur moi pour vous en dire plus !

L'auteur a échafaudé une intrigue fantastique assez déroutante, avec de l'action, un combat... et beaucoup d'introspection. La souffrance morale est bien traitée.

Les descriptions, déjà agréables tout au long du livre, prennent toute leur valeur avec quelques passages troublants. (Je vous frustre, non ? )


Stella est un personnage très approfondi, complexe et touchante. On sent le poids des années de sentiments d'infériorité, que lui insuffle Callie J Deroy. C'est une jeune femme intéressante et qui porte en elle des qualités fabuleuses. Bref, elle est adorable.

Egon est à découvrir...

Les personnages secondaires sont, tour à tour, caricaturaux - les deux copines de Charlotte - pour les besoins de l'intrigue, ou un peu plus détaillés.


L'histoire démarre donc mardi 25 février et se poursuit sur quelques mois. La majeure partie se déroule à Paris, dans l'appartement de Stella ou aux Papillons blancs, son lieu de travail.


Les mots pour : Style, personnage de Stella, valeurs morales transmises.
Les mots contre : intrigues enchaînées chronologiquement.

Notation :

Style (sur 5) 4 Intrigue (/4) 3 Personnages principaux (/3) 2
Style 2 Crédibilité 1,5 Personnages secondaires (/1) 1
Narration 1 Action 0,5
Description 1 Violence/tendresse 1 Temps et espace (/2) 1,5
Sensation générale (/3) 2 Rythme général (/2) 1,5 Total (/20) 15



Une fort jolie romance, avec un brin de fantastique... une écriture sobre et agréable, quelques scènes croustillantes, et un ancrage dans la réalité bien pensé. Bref, un bon moment de lecture.

4 commentaires :

  1. Hum... Je ne suis pas spécialement attirée par ce livre, mais pourquoi pas ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un bien joli texte, après, faut aimer les romances...

      Supprimer
  2. Sylvie Bar27 mai, 2015

    Ah ! Donc tu as eu l'occasion de le découvrir en AP depuis le temps qu'on en parle sur FB. Peut-être que je craquerais aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Egon inaugure un nouveau partenariat avec L'ivre-Book. Je suis bien contente d'avoir commencé par ce très bon roman.

      Supprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)