Tu n'es pas seul(e) à être seul(e) de Stéphanie Janicot


Seize nouvelles pour un mot : la solitude. C'est ce que nous propose Stéphanie Janicot dans ce charmant recueil Tu n'es pas seul(e) à être seul(e).


Éditeur: Le livre de Poche

Nb de pages : 150
Série : / 
Catégorie : nouvelles - contemporaine

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre entre dans mon challenge ABC 2015


La solitude est partout, dans la promiscuité d'une loge de concierge, dans le cœur d'une adolescente ingrate ou d'une jeune femme branchée, dans l'exaspération d'un couple marié depuis trop longtemps, dans les yeux d'un bébé qui attend sa mère... partout. Et l'on voudrait nous faire croire que ces instruments (téléphone portable, télévision, Internet...) destinés à nous relier au monde peuvent y changer quelque chose. Mais c'est tout le contraire. 
La preuve en 16 nouvelles légères et graves, 16 scènes prises sur le vif, dans un immeuble où chacun se croise sans vraiment se voir.





Stéphanie Janicot est à née à Rennes en 1967.

Ecrivaine, elle est aussi journaliste et dirige les pages littéraires du magazine Muze. Son premier roman, Les Matriochkas, a obtenu de nombreux prix : Goya du premier roman, Prix Palissy, Prix René Fallet, Prix du premier roman de l'Université d'Artois.




Ce n'est pas une mais seize nouvelles que nous propose l'auteur en abordant tour à tour :

  • La solitude volontaire
  • La solitude subite
  • La solitude recherchée lorsque l'on vit dans une famille un peu envahissante
  • La solitude face à des sentiments inavouables
  • La solitude... 

L'avantage avec les nouvelles, c'est que l'on peut poser le livre et le reprendre plus tard. L'inconvénient avec de recueil, c'est que je l'ai trouvé si sympathique et les nouvelles si différentes, tout en retraçant la vie d'un immeuble, que je l'ai lu d'une traite.

Une écriture souple

Le style de l'auteur est assez classique, sans grande prise de risque, et agréable à lire. Les phrases sont courtes avec de temps en temps des commentaires entre parenthèse qui précise un détail ou, plus fréquemment, les pensées du personnage.

Certaines nouvelles sont essentiellement constituées de narration, d'autres entrecoupées de dialogue - oui, on peut être seul et discuter ! - L'une d'entre elles est composée de courts paragraphes avec un sous-titre... cette alternance dans la forme donne un rythme de lecture soutenu. Leur taille aussi varie, de quatre pages à vingt-cinq (environ).

Des descriptions ? 

C'est un peu ce qui m'a manqué, mais :

  • le format ne permet pas non plus de s'étendre en de long passage descriptif, 
  • les histoires se passent dans Paris, de nos jours (sauf une) 

Des multitudes de solitudes

Le livre se concentre sur les personnages et présente chacun dans sa solitude. Ce sont donc 16 solitudes différentes que nous rencontrons. De la concierge qui étouffe et recherche un peu de solitude pour souffler a la petite dame qui n'imagine pas vivre une minute sans sa TV. 

Chaque vie ainsi raconté est, finalement, assez banale, mais c'est l'ensemble de ces textes qui en fait un recueil intéressant. Le cumul montre bien qu'il y a des tas de gens seuls... puisque dans un seul immeuble de trois étage, Stéphanie Janicot en a trouvé une dizaine.

Des personnages 


Il me serait difficile de parler des personnages sans dévoiler les nouvelles. Je dirais qu'ils représentent la population d'un immeuble bourgeois d'aujourd'hui, concierge compris. Les snobs qui vous toisent par devant et vous jalousent par derrière, les faux riches, les vrais pauvres... les calmes et les fêtards.

C'est diversifié.

Par contre, j'ai trouvé que quelques personnages étaient à la limite de la caricature. Difficile sur un format court de développer un caractère. Alors que d'autres, comme la concierge, sont détaillés - c'est la nouvelle la plus longue.



Les mots pour : variété des nouvelles, style, rythme

Les mots contre : quelques personnages étaient à la limite de la caricature,

Notation :

Style (sur 5) 3 Intrigue (/4) 3.5 Personnages principaux (/3) 2
Style 2 Crédibilité 2 Personnages secondaires (/1) 0.5
Narration 1 Action 0,5
Description / Violence/tendresse 1 Temps et espace (/2) 1
Sensation générale (/3) 2 Rythme général (/2) 1.5 Total (/20) 13.5



Un recueil qui se lit vite, de part sa diversité et le style fort agréable de l'auteur. La solitude y est traité avec justesse. 

1 commentaires :

  1. Je n'aime pas trop les recueils de nouvelles habituellement mais là, j'aurais bien envie de sortir de ma zone de confort pour tenter cette lecture. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)