L'ombre douce de Hoai Huong Nguyen


Mêlant petite et grande histoire, L'Ombre douce de Hoai Huong Nguyen nous entraîne de Hanoï à Diên Biên Phu, en 1953.


Éditeur: Le livre de Poche

Nb de pages : 192
Série : / 
Catégorie : Contemporain

Traducteur : /


Pourquoi ce livre ? 

Ce livre fait partie de la sélection du
Prix des lecteurs 2015 du livre de Poche





1954, la guerre d'Indochine touche à sa fin. Dans un hôpital militaire français de Hanoï, Mai, une jeune Annamite qui aide les équipes médicales, croise le regard de Yann, un soldat breton blessé à la poitrine. C'est le coup de foudre. La fougue, la candeur, la jeunesse leur font croire qu'ils pourront vivre librement leur passion. Mais le père de Mai, juge influent, l'a promise à un autre. Elle s'insurge, elle est bannie de la famille... A peine marié, Yann doit rejoindre les bataillons de la cuvette de Diên Biên Phu. Pluie, bombardements, boue, corps-à-corps : c'est l'apocalypse. Après la défaite, Yann n'est que l'un des milliers de prisonniers condamnés aux marches infernales vers les camps d'internement. Mai est prête à tout pour le tirer de l'abîme.




Hoai Huong Nguyen est née en 1976, en France.


Détentrice d’un doctorat de Lettres modernes portant sur « L’eau dans la poésie de Paul Claudel et celle de poètes chinois et japonais », elle a déjà publié deux recueils de poésie. Elle est également traductrice de poésie vietnamienne.





Ce court roman raconte l'amour éperdu d'un jeune breton et d'une vietnamienne lors de la guerre d’Indochine. Il aborde plusieurs sujets :
  • la guerre et ses horribles morts (inutiles ?)
  • les traditions vietnamiennes
  • la corruption
  • l'amour 

L'écriture est particulière et très belle. L'auteure a su insuffler à son texte ses origines et cela donne un style très agréable avec des phrases courtes, poétiques (dans le sens où le texte est empli de magie orientale) et des mots simples. La narration est extérieure et Hoai Huong Nguyen alterne entre les deux protagonistes, ce qui donne du rythme au livre.

Des descriptions majestueuses


Mais, outre l'Histoire dont je reparlerai plus loin, ce qui fait la beauté de ce roman, ce sont les descriptions. Elles sont très visuelles et emportent le lecteur dans le lieu décrit, que ce soit la Bretagne et l'île de Yann, ou lors de la description des camps et des attaques.

L'auteure a su montrer la beauté et l'horreur, l'amour, la vie et la mort. Les traditions de ce pays, avec la promesse de mariage de la jeune Mai à un riche et vieux notable par son père. Les habitudes de Yann sur sa petite île bretonne. Et tout cela dans un tout petit livre de 192 pages...

De l'amour...


Hoai Huong Nguyen a écrit une belle histoire d'amour entre eux personnes que rien ne destinait à se rencontrer ni s'aimer mais qui vont laisser parler leur coeur avant de réellement pouvoir communiquer... cet un amour indéfectible qui les unit et les poussera, après quelques mois à se marier alors que Yann doit partir à Diên Biên Phu.

Leur relation est dépeinte avec douceur mais l'auteur ne cherche pas à faire dans le romantisme. Elle pose les faits, évoque cet amour avec un brin de tendresse, expose les événements marquant leur couple et ce bel amour, et constante que la séparation - Yann étant reparti en zone de combat - ne détruit pas ce sentiment puissant qui les unis malgré les longs silences : les lettres se sont perdues et ils resteront sans nouvelles durant six mois, Yann étant en zone de conflit, donc susceptible d'être mort !

...à la guerre

Mis à part les cours et les films, cette bataille reste pour moi un moment assez peu connu.
"La bataille de Diên Biên Phu est un moment clé de la guerre d'Indochine qui se déroula du 20 novembre 1953 au 7 mai 1954 et qui opposa, au Tonkin, les forces de l'Union française aux forces du Việt Minh, dans le nord du Viet Nam actuel." [source : Larousse]
La rencontrer dans ce livre m'a rappelé la grande violence des actes commis, les combats larvés, les attaques kamikazes, les premiers gaz.

L'auteure ne nous épargne pas. Elle raconte ces faits sans excès, toutefois, sans surenchère, mais elle les étale devant nos yeux, afin que nous conservions cette guerre en mémoire. Mon seul bémol concernera ce passage que j'ai trouvé un peu lent, avec quelques longueurs.

 

Les deux personnages principaux, Yann et Mai, sont vraiment croqués avec talent. Leur caractère apparaît au fil des pages, entre souvenirs et rencontres entre eux. On finit par les connaître, les apprécier.

Les rares personnages secondaires sont décrits simplement. Le père de Mai, sobre et strict, est facile à juger, de prime abord, mais répond à des traditions.


Les mots pour : Style, romance, rappel du conflit.

Les mots contre : /

Notation :
Style : 4,5/5
Intrigue : 2,5/4
Personnage principal : 3/3
Écriture : 2Crédibilité : 1
Personnages secondaires : 0,5/1
Narration : 1Action : 0,5
Temps et espaces : 1,5/2
Description : 1,5Violence/Tendresse :1
Coup de coeur : non
Sensation générale : 2,5/3
Rythme général : 1,5/2
Total : 16/20


Un livre très agréable à lire, alliant une magnifique histoire d'amour à l'histoire de l'Indochine et du conflit de Diên Biên Phu


1 commentaires :

  1. En voilà un qui devrait me plaire. Je note et surligne :P

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)