Du bleu à l'âme de L.S.Ange


Comment se reconstruire après une vie de violences ? Comment aimer à nouveau ? C’est ce que nous raconte L.S.Ange dans le roman Du bleu à l’âme. 


Éditeur : L’ivre Book

Nb de pages : e-book
Série : / 
Catégorie : Romance

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Ces épisodes m’ont été offerts par l’auteur
 et la maison d’édition L’ivre Book.
Je les remercie pour cette découverte. 


Après des années passées à encaisser les humiliations, les coups et la violence sauvage de l’homme qu’elle aimait plus que tout, Margot prend la décision de s’enfuir de chez elle. Lors de sa fuite elle va faire la connaissance du mystérieux Dylan Lorenz et va sans le savoir prendre des décisions qui changeront sa vie à tout jamais. Prise entre les secrets de cet homme et ses mensonges, Margot saura-t-elle survivre et garder le peu de dignité qu’il lui reste ? A-t-elle pris la bonne décision en lui faisant confiance ? Doit-elle laisser parler son cœur ?


L.S.Ange est née à Lyon en 1975.

L’écriture est une passion récente, pour cette passionnée de lecture. Le succès a été au rendez-vous dès son premier roman, «De toute mon âme» et confirmé avec «Quand la mort nous sépare».
.
L.S.Ange a reçu le Prix du Meilleur premier roman 2015, version numérique, attribué par la Tribune Impartiale et Critiques Littéraires franco-suisse.

Son site




Cette romance aborde des sujets durs :
  • la reconstruction d’une femme battue
  • la difficulté d’un deuil
  • jalousie et sentiments...

Episodes 1 et 2


L’entrée en matière est frappante, sans mauvais jeu de mots, puisque nous découvrons une femme battue acculée dans un placard. Après sept années de souffrances morales et physiques, elle parvient à trouver le courage suffisant pour affronter l’homme qu’elle a aimé au point se subir ces outrages. 

Narration directe


L’écriture est efficace, les paragraphes courts s’enchaînent rapidement, concentrés sur les sentiments de l’héroïne qui nous narre son histoire. Je ne suis toujours pas adepte de ce mode, mais je me suis laissée emporter. Le texte est vivant, même si je regrette quelques répétitions des idées principales, surtout dans le premier chapitre. 

Les descriptions sont simples et peu présentes. L’histoire se déroulant de nos jours, l’intrigue et les sentiments priment. 

Femme battue


Ce sujet est abordé depuis l’intérieur et donne froid dans le dos. L.S.Ange n’épargne pas son personnage, elle lui compose un passé cruel et douloureux. 

Elle montre la difficulté pour ses femmes de se sortir de ces situations dramatiques. Souvent incomprises, voire jugées, alors qu’elles ne parviennent pas à trahir leurs maris/compagnons, ces victimes finissent par se croire à l’origine des coups qui leur sont portés. 

Dans ce roman, ce chapitre est touchant, l’auteur a su trouver les mots justes pour nous amener à espérer avec l’héroïne, une sortie de cet enfer. 


Une reconstruction


La suite s’ouvre sur des chapitres plus positifs. La fuite, le train, la rencontre avec un homme qui lui propose un logement, tout cela se déroule sans anicroche et reste crédible. Sa peur de devenir une SDF la pousse à accepter une proposition que d’autres qualifieraient d’insensée. Jusque là pas de souci. 

Toutefois, j’ai trouvé la reconstruction mentale et physique de Magot un peu rapide, bien que ce ne soit pas dérangeant dans le fil de l’histoire. Ce détail est plus lié, à mon avis, au découpage du roman en épisode, ce qui implique une intrigue propre à chaque partie. 

Caractères


Si je n’ai pas succombé au charme de Dylan, que je trouve un peu trop froid même si j’apprécie le fait qu’il ne succombe pas en deux pages, j’avoue que j’ai beaucoup aimé le personnage de Margot. 

L.S.Ange a su lui donner un petit brin d’âme et dépasser la douleur qu’elle lui a imposée.  Elle se veut forte, elle est fragile. J’aime bien ces personnages ambigus, reflets de notre réalité. 

Le deuxième épisode revient sur ses troubles, ses douleurs. Elle se reconstruit peut à peu et affronte la vie, se trompe dans ses choix et doute d’elle-même. C’est bien.

Romance


La romance naît, peu à peu, entre les deux personnages. D’abord attirance physique, elle se mut en sentiments. On sent les deux protagonistes emplis de souffrance. 

Et si Margot ne tarde pas à rechercher autre chose que des jeux sexuels relativement sages, elle se heurte sans en saisir les fondements au refus d’un homme troublé par son passé. Je ne vous dévoilerai pas la teneur de ce secret, il est primordial dans l’intrigue. 

Les éléments de base des romances sont là, entre attirance et jalousie, tendresse et quiproquos. 

La fin du deuxième épisode est frustrante pour les lecteurs, une réussite.


-*--*--*--*--*--*-

Épisodes 3 et 4


Les épisodes 3 et 4 m'ont été confié depuis fort longtemps, et si je les ai lus dans la foulée des premiers, mes impératifs personnels sont seuls responsables de cet article tardif (en bref, mon roman est terminé ^^). Même après tant de temps, j'en garde un souvenir très vif, ce qui est toujours un signe positif chez moi.

Les personnages


Margot poursuit sa reconstruction et j'ai trouvé que le caractère et la souffrance de cette jeune femme étaient particulièrement bien sentis. La rapidité de reconstruction évoquée dans le premier épisode, est revue ici et donne un charisme véritable au personnage, une profondeur appréciable.

Un nouveau personnage apparaît, mais je ne vous dévoilerai rien à son sujet !

Spin off


Je vais plutôt vous parler d’Éva. Ce roman est  un spin off du premier livre de Ls-ange : De toute mon âme, et nous retrouvons donc les héros en protagonistes secondaires.

Cette pratique de plus en plus courante a pour effet de lier les histoires entre elles et d'apporter de nouvelles informations sur les personnages du premier, ici quelque temps plus tard.

La découverte d’Éva, puisque je n'ai pas lu le premier livre, a été des plus sympathique. L'auteur lui a donné un caractère calme et une sagesse des plus remarquables, en plus de la gentillesse dont elle fait preuve à un moment particulièrement difficile de la vie de Margot.

Intrigues enchâssées et découpages


Les intrigues amenées lors des deux premiers épisodes sont suivies, avec des touches et parsemées d'échappées romantiques. L'impact du découpage en épisode est évident, mais donne un souffle intéressant au roman, qui rebondit ainsi dans chaque partie.

C'est un art particulier de la maîtrise de ce découpage, et, si je trouve que la fin du 3e épisode aurait due être plus tournée vers du suspense, celles des 2e et 4e sont excellentes.

Au final, ces deux nouveaux épisodes m'ont bien plu et l'histoire dépasse le cadre d'une romance érotique pour offrir une véritable intrigue.

-*--*--*--*--*--*-

Épisodes 5 et 6


Quand un auteur devient sadique avec ses personnages et ses lecteurs, que faire ? Car, dans ces épisodes, Ls-ange maltraite Margot et nous laisse, à la fin de chacun, déroutés et envieux de la suite.

L'intrigue


Au-delà de l'intrigue amoureuse, avec une belle montée de la jalousie, nous sommes confrontés dans ces épisodes à une résurgence des soucis évoqués dans les épisodes précédents et relatifs au passé des deux héros Margot et Dylan.  

La jeune femme se retrouve dans une situation périlleuse et finira dans un hôpital. (quoi ? vous en voulez plus ? lisez !)

L'accent est mis sur le mensonge et ses conséquences. Bien traité, l'épisode 6 reprend aussi les sentiments de Margot et ce qu'elle pense d'elle-même, avec tout ce pan très noir, très dépressif qui revient. 

Charisme


Si le personnage de Margot a pris beaucoup de charisme, je suis un peu désarçonnée par Marc qui manque un peu de "chien". La situation entraîne cet effet puisque le trio amoureux et l'ensemble de l'histoire tourne autour du couple Dylan/Margot, mais j'avoue avoir un petit faible pour les gentils et, donc, pour cet homme charmant. C'est mon côté midinette qui ressort. 

De plus, Dylan - un brin redondant dans ses réactions - ne parvient pas à ce décider (et j'aime les gens qui sont stables), jusqu'à la toute fin du sixième épisode. C'est très bien amené et cela nous promet une suite des plus palpitantes, surtout que je reste persuadée que Victoria n'est pas "toute blanche"... 




Les mots pour : Intrigue concernant Dylan, début, style entraînant, bon découpage des épisodes

Les mots contre : redondances de certaines idées (premiers épisodes), reconstruction un peu rapide de Margot (épisode 1)

Notation :
Style : 3.5/5
Intrigue : 3/4
Personnage principal : 2.5/3
Écriture : 2 Crédibilité : 1
Personnages secondaires : 0.5/1
Narration : 1 Action : 0.5
Temps et espaces : 1.5/2
Description : 0.5 Violence/Tendresse : 1
Coup de cœur : ...
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 15/20

Une histoire sympathique avec un joli rebondissement à la fin du deuxième épisode. Une écriture fraîche et entraînante. Loin d’une romance à l’eau de rose, cette histoire m’a bien plu.  

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)