Les Chroniques des Féals de Mathieu Gaborit

Entre un dragon et un phénix, qui choisiriez-vous ? Januel, le jeune héros n'a pas vraiment eu cette possibilité de choisir : il a été formé pour guider et faire renaître les Phénix... mais, si tout était si simple, Mathieu Gaborit n'aurait pas écrit cette saga fantasy : les chroniques de Féals.


Éditeur: Braguelone

Nb de pages : 602
Série : / 
Catégorie : Fantasy

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre entre dans le Challenge ABC 2015 imaginaire 

Il est un endroit légendaire, au cœur de l'Empire de Grif', dont on ne parle qu'à voix basse : la Tour Ecarlate. Un donjon de pierre rouge entouré de crainte et de mystère. Cette tour est la demeure des phéniciers. Ces mages, depuis la nuit des temps, gardent un terrible secret qui s'avérera vital dans la guerre qui s'annonce. Januel est l'un d'eux. Il a été choisi pour faire renaître le phénix de l'empereur, afin de sceller l'alliance des royaumes contre leur ennemi surgi du domaine des morts : la Charogne. Mais c'est un drame qui attend le jeune homme et qui le jette sur les routes, seul face à son destin...

La trilogie se compose des tomes suivants :
  • Les Chroniques des Féals, tome 1 : Coeur de Phénix [Lu]
  • Les Chroniques des Féals, tome 2 : Le fiel 
  • Les Chroniques des Féals, tome 3 : Le Roi des Cendres





Mathieu Gaborit, né en 1972 en France.

Ecrivain de romans de fantasy et de science-fiction, il est aussi créateur de jeux de rôle, notamment de Agone, adapté de l'un de ces romans ou Les Chroniques de Féals (éditions sans détour).





Le premier roman suit Januel, un jeune orphelin recueilli par les phéniciers, ordre qui s'occupe des Phénix qu'ils font renaître de leurs cendres. Il est envoyé, alors qu'il pensait qu'un ami en était plus digne, dans l'Empire des Griffons pour y dompter un Phénix des Origines.

Mais la Charogne, le domaine des morts-vivants, prépare une invasion. Issue du Fiel (lors d'épiques combats, malheureusement non contés) des dix grandes créatures, les Féals - Aspics, Basilics, Caladres, Chimères, Dragons, Griffons, Licornes, Pégases, Tarasques et Phénix -, les charognards veulent conquérir le M'Ondes et y imposer la mort.


Après un démarrage des plus classiques où l'auteur pose quelques bases de son intrigue et rend son personnage principal orphelin (classique, ah, je l'ai déjà dit) nous retrouvons le héros en compagnie d'un ami dans une tour des Phéniciers. chois pour une mission auprès de l'Empereur, Januel va perturber l'ordre établi par les différents clans et se retrouver embrigadé dans une aventure périlleuse.

Classique en fantasy


Ce livre avait tout pour me plaire et, si je ne suis pas ressortie de ma lecture avec l'envie immédiate de poursuivre, j'ai trouvé de très bons passages parmi les longueurs du récit. Le livre fait des vagues et oscille entre de très jolis combats et des parties politiques un peu lourdes. Beaucoup de non-dits, aussi, mais à force d'abuser des secrets Mathieu Gaborit a fini par me perdre.

J'avoue que je ne suis pas forcément dans ma meilleure période de lecture et ce livre, au demeurant fort simple en écriture, aurait dû me satisfaire. J'ai buté trop souvent, soupiré de nombreuses fois et j'ai vraiment peiné à terminer les 210 pages de la première partie (je possède l'intégrale) : cœurs de Phénix.

Je ne pourrais dire ce qui m'a manqué, tout est clair, simple. Peut-être un petit truc en plus, un personnage moins lice ?

Ecriture et narration

Ou bien, une écriture moins classique, avec plus de prise de risque ? Car, ici, le mots coulent avec une grande fluidité mais l'auteur n'a pas de "grande écriture" qui transcende le texte. Les mots, les descriptions sont simples et sans accrocs. Pas de jeu sur la composition des phrases, pas de jeu de mots amusants, quelques rares néologismes, pas de métaphores succulentes. Bref, une écriture sobre qui, alliée à une histoire classique, ne m'a pas envoûtée.

Attention, c'est bien écrit. C'est juste plat.

Alors, oui, la simplicité marche habituellement, et je dis souvent que c'est un atout. Mais comme le personnage de Januel est fade (malgré ses secrets et les talents qu'il démontre), que les parties politiques sont un peu lourdes (beaucoup de sous entendus, en plus) les quelques scènes de pep's avec Scende (la dragèenne) ne suffisent pas à rendre le livre piquant.

Personnages

Comme vous l'aurez compris, je n'ai pas accroché avec le personnage principal Januel.

Je lui ai préféré Scende. Je ne vous la présente pas, car elle est un des point phare de l'intrigue, et vous en parler dévoilerait des éléments essentiels.

Les autres personnages secondaires sont assez bien décrits, on capte rapidement leur caractère et fonctionnement. Toutefois, certains sont très caricaturaux (le grand maître aveugle mais qui voit tout... ).

Jolie idée, par contre - même si elle aussi a déjà été utilisée -, que de donner aux prêtre de chaque Féals des modifications corporelles : tête et cou d'aigle pour les Griffons...


Au final, je sors de cette lecture avec un avis mitigé même si je n'ai rien de spécial à lui reprocher, mis à part un manque d'inventivité ou un personnage principal moins fade. Toutefois, je lira la suite, que je vis d'ailleurs intégrer à mon challenge de l'an prochain.


Les mots pour : Féals et Charognard, ordres des états, Personnage de Scende
Les mots contre : longueurs et non-dits, redondance, style un peu plat

Notation :
Style : 2/5
Intrigue : 2.5/4
Personnages  : 2.5/4
Écriture : 1 Crédibilité : 1
P principal(aux) : 1.5/3
Narration : 0.5 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 0.5 Violence/Tendresse : 0.5
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 1.5/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 11.5/20
Un premier tome de saga qui pose une partie des bases en laissant de nombreuses questions sans réponses, un personnage principal un peu fade, supplanté par des personnages secondaires, mais de bonnes scènes et une idée générale intéressante. 

1 commentaires :

  1. Comme je te l'expliquais sur ton suivi LA, je suis assez déçue de cet auteur, il a de très beaux univers en tête, mais après il faut une histoire et des personnages qui tiennent la barre ! Après deux essais, je ne renouvellerai pas ..

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)