Les Chroniques des Elfes de Jean-Louis Fetjaine


Les elfes et les humains ne doivent pas se fréquenter, pour aucune raison. Les temps anciens les ont séparés. Jusqu'à ce que ce jeune homme entre dans la forêt et pousse Jean Louis Fetjaine à nous raconter les Chroniques des elfes. 


Éditeur: Pocket

Nb de pages : 278 (t1)

Série : Les Chroniques des Elfes

Catégorie : Fantasy

Traducteur : /.

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre entre dans mes challenges
ABC 2016 et ABC imaginaire 2016


Bien avant les événements de "La trilogie des elfes", les hommes ont investi leur forêt pour y construire des églises et y installer leurs villages. En ce temps-là, nains, elfes, humains et autres créatures ne se croisaient jamais. Mais lorsque l'armée des Terres noires a envoyé ses monstres assoiffés de sang sur le domaine des elfes, la guerre fut inévitable. À l'époque, Lliane était encore une jeune princesse, fille de la reine des elfes. Sa rencontre avec un jeune humain blessé et recueilli par son peuple, va bouleverser l'équilibre de leur monde fragile…


La trilogie se compose de :

  • Les Chroniques des Elfes, tome 1 : Lliane
  • Les Chroniques des Elfes, tome 2 : L'Elfe des Terres Noires
  • Les Chroniques des Elfes, tome 3 : Le sang des elfes




Jean-Louis Fetjaine, de son vrai nom Festjens, est né en 1956, en France.

Diplômé de philosophie et d'histoire médiévale. Journaliste, puis éditeur depuis 1985, il est l'auteur de nombreux ouvrages d'humour ou destinés aux enfants (Au pays des fées ou L'elfe du Père Noël entre autres…)

Avec le succès de sa « Trilogie des elfes », il s'est naturellement imposé comme l'un des principaux représentants de la fantasy en France et a remporté le Prix du meilleur roman de fantasy.

Ses écrits ont dévié par la suite vers des romans teintés d’histoire avec la Saga de Merlin, où se découvre toute une part de vérité… cachée sous un texte magnifiquement romancé, puis vers des romans sur fond historiques : Les reines Pourpres.

L'histoire

  •  Se déroulant avant La trilogie des Elfes, cette trilogie narre l'histoire de Lliane et des événements qui ont conduit à la légende d'Arthur.

Mon avis

Ce roman est le huitième livre de l'auteur que je lis et je crois que l'on peut donc me considérer comme une fan. Dès les premiers mots, j'ai sentie cette douce plume tant appréciée m’envoûter et m'emporter dans ces foret elfiques décrites avec talent.

Elfes et humains

Les deux principales races que nous suivons dans ce roman sont les elfes et les humains. Si les derniers sont normaux, les premiers sont typiques de ceux décrits en fantasy : élancés, impavides et avec une longue vie. Si leur peau blanche reste classique, leur sang bleu est assez intéressant. Et les expressions en sont changées comme lorsque Lliane bleuie.

Les humains ne croient plus en l'existence des elfes, ni en aucune autre forme d'êtres originaux. Leur foi nouvelle en un Dieu unique leur fait oublier/renier tous les rites et cultes anciens, et renoncer à la mémoire des guerres, des monstres, de tout le passé.

Rébellion et loyauté.


Mais l'histoire concoctée par J L Fetjaine va leur donner une bonne raison de revenir sur ces croyances et d'affronter une cruelle vérité : les elfes aussi froids et cruels qu'ils puissent être ne sont pas les pires. 

Et, surtout, le passé et les légendes ne doivent pas être oubliés.

Double narration.


Ce roman est composé d'un double récit. D'une part la légende des dieux et de l'autre l'histoire de Lliane, Melohas et Pellehun.

Les chapitres s'alternent et le conte prend des allures de légende d'antan, avec de belles phrases.

Un style parfait.


Car, et c'est pour cela que j'aime tant cet auteur, le style est incroyable avec des mots recherchés et adaptés à l'époque, ici médiévale. Les descriptions en sont plus probantes. Sans être longues, elle sont suffisamment importantes dans l'ensemble narratif. 

Les dialogues sont très réservés dans les parties elfiques. Plus présents chez les hommes, ils sont là encore très bien construits. Les expressions, le ton employé, tout pousse dans l'ambiance de l'époque. 

Chez les elfes, l'emploi du vieux langage - souvent sans traduction, car le texte suffit à comprendre - joue un rôle important dans cette ambiance fantasy. Le lecteur est immergé dans l'univers, les foret mystiques... 

Au final

Les mots pour : Style, personnages, ambiance, conte sur les Dieux.

Les mots contre : une petite sensation de longueur aux deux tiers.

Style : 4.5/5
Intrigue : 3.5/4
Personnages  : 3.5/4
Écriture : 2.5 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2.5/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 17/20

En bref : Un livre passionnant et superbement écrit, et qui amène parfaitement les personnages de Lliane et les autres protagonistes de la trilogie des elfes. Action, réflexion, et description, tout entraîne dans un univers fantasy savoureux. 

2 commentaires :

Mypianocanta a dit…

Ahlalala ! il faut que je lise Fetjaine, depuis tout ce temps que je le vois passez entre autres ici. A chaque fois, tu me donnes un peu plus envie :)
D'après toi, par lequel faudrait-il mieux commencer ? celui-ci, la trilogie ou Merlin ?
Bises !

nanet a dit…

Les séries Merlin et celle-ci ne sont pas vraiment liées, tu peux donc lire l'une ou l'autre sans préséance. Toutefois, comme tu aimes l'Histoire, je pencherai pour Merlin, qui apporte des "vérités" sur les faits historiques, tels que les modes de vies médiévaux...
Bisouilles.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)