La grève des femmes formidables d'Alex Riva


Et si les femmes se mettaient en grève, une semaine ? Si elles laissaient les autres dans la panade, pour leur démontrer combien elles sont formidables ? C'est ce sujet qu'aborde Alex Riva dans son premier roman : la grève des  femmes formidables. 


Éditeur: Denoël

Nb de pages : 268

Série : / 

Catégorie : contemporain

Traducteur : /.

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre m'a été offert par les éditions Denoël
que je remercie.

Chères femmes formidables, (et chers messieurs curieux…),

Si vous vous dites souvent que :

Vous êtes fatiguée de tout gérer, pour tout le monde, tout le temps,
Vous répétez à vos enfants chaque jour la même chose sans effet,
Vous vous retenez de donner votre démission à chaque crise de votre patron,
Vous aimeriez bien avoir une vingt-cinquième heure juste pour vous,…
Alors il est temps de venir découvrir mes aventures et celles de mes amies Alice, Andréa et Chloé. Elles vous rappelleront sûrement des moments que vous avez déjà vécus, des rires, des larmes, des colères, des moments de blues… Bref, tous les instants de la vie d’une femme formidable parce que, vous aussi, vous en êtes une !

Si vous prenez autant de plaisir à lire notre histoire que nous en avons eu à la vivre, c’est que j’ai bien fait de vous écrire.

Emma




Alexandra Ryckelynck)Biographie


Alex Riva (Alexandra Ryckelynck) est née en 1973 à Tours.

Elle travaille à son compte dans le domaine de la communication et enseigne parallèlement dans plusieurs écoles à Paris et en Province.

La Grève des femmes formidables est son premier roman.


L'histoire

  •  Quatre femmes aux vies surbookées vont partir une semaine en vacances sur une île, laissant aux autres, maris, enfants, patrons, le loisir de s'organiser en leur absence et prendre conscience de leurs qualités oubliées. 

Mon avis

Typiquement chick-lit sur la forme, ce roman recèle pourtant quelques réflexions sur la vie d'hyper actives des femmes d'aujourd'hui, qui allient job et enfants et se laissent peu à peu entraîner dans une boucle infernale où elles ne sont que l'ombre d'elles-mêmes.

Un style frais.

Le style d'Alex Riva n'a rien de novateur, mais est très agréable. J'ai un peu tiqué, au départ sur l’enchaînement d'idées. Le livre est construit comme un carnet intime où Emma, l’héroïne principale, raconte. Le fait que ce livre soit à la première personne - encore un - joue effectivement sur mon affect.

Mais, passé les premiers chapitres, je me suis laissée emporter par l'histoire teintée d'humour créé par l'auteure. Après une présentation des quatre femmes de cette aventure, Emma conte le voyage.

Ce qui m'a dérouté, c'est qu'elle garde cette narration pour les parties où Emma n'est pas là, notamment chez ceux qui restent ! Certes, du coup, pas de "je", mais le ton reste le même, comme si ce personnage avait recueilli les informations et les transcrivait... C'est un des écueils de ce type de narration et ce livre ne déroge pas à la règle.

Club de vacances 

L'idée de passer une semaine dans un club de vacances et de nommer cela grève des femmes formidables est plus que sympathique.

Tous frais payés, elles vont s'adonner à différents sports - gym, ski nautique, art du cirque... - et consommer une grande quantité de boissons alcoolisées. Une certaine idée du repos et du bonheur. Mais, lire, toutes les pages, qu'elles se rendaient au bar, qu'elles prenaient un verre, qu'elles buvaient un coup, c'est légèrement redondant. Hip !

Les descriptions de lieux sont peu détaillées. Le temps est clairement établi avec de nombreux marqueurs temporels.


Réflexions et fond.


Heureusement, le livre contient, derrière cette façade de club amusant, quelques réflexions sur les femmes et leurs vies trop emplies de devoirs. Entre celle qui succombe à un planning de mère surchargée et celle qui suit douloureusement un programme de stimulation ovarienne, de nombreux sujets sont abordés. Un peu survolés, le but du livre n'étant pas une étude de mœurs. L'ensemble est très frais, et l'auteur n'apporte pas de solution clé en main, elle pousse ces femmes - et nous à travers elles - à se poser les bonnes questions et prendre du recul sur leur vie.

Par contre, elle tacle les hommes, ceux qui sont restés. Enfin, surtout l'un d'eux. Et, à aucun moment, ce dernier ne pourra justifier son comportement, alors que tous l’incriminent, enfant compris. Ce manque d'équilibre m'a un peu chagriné, même si l’homme en question semble peu à l'écouter des siens.

Personnages et caricatures.

Si les quatre héroïnes sont bien croquées, quelques personnages souffrent d'un excès de caricature, depuis les Couguars jusqu'au grand ami homosexuel...

Le constat principal, toutefois, est qu'à la fin de ce roman, je suis incapable de décrire les quatre femmes de l'histoire !  Blonde, brune, en tous cas elles sont presque parfaites physiquement, et c'est là un des reproches que j'adresserai à l'auteure : où est donc la mixité, la réalité avec des femmes un peu trop rondes selon les critères des revues qu'elles consultent justement ?

Ces deux points me font attribuer une note assez basse au critère personnage.

Au final

Les mots pour : Idée générale, quelques réflexions intéressantes

Les mots contre : personnages caricaturaux, manque de mixité : femmes parfaites.

Style : 2.75/5
Intrigue : 2.75/4
Personnages  : 2/4
Écriture : 1.5 Crédibilité : 1
P principal(aux) : 1.5/3
Narration : 0.75 Action : 0.75
P secondaires : 0.5/1
Description : 0.5 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 1.5./2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 2/2
Total : 13/20

En bref : Un roman charmant, à lire en vacances pour se détendre. 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)