Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder [série] : Les héritiers


Une vie liée au passé, sombre, d'un village, à cause d'un Fé. Voilà ce que devra affronter Peter, le jeune héros des Outrepasseurs, la série jeunesse fantasy de Cindy Van Wilder.


Éditeur : Gulf stream éditions

Nb de pages : 347

Série : Les Outrepasseurs 

Catégorie : Fantasy jeunesse

Traducteur : /.

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre m’a été prêté par une amie que je remercie.
Le hasard des salons a fait que j’ai rencontré Cindy la semaine suivante...  



–Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.


– Nous ?


– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »


Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…


Cette série est une trilogie :

  • Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiers
  • Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges
  • Les Outrepasseurs, tome 3 : Le libérateur



Biographie

Cindy Van Wilder est née en 1983 en Belgique.

Elle adore jouer avec les mots, et lorsqu’elle n’écrit pas, elle traduit.

Elle a découvert et aimé l’imaginaire dès qu’elle a vu le premier volet du « Seigneur des Anneaux ». Sa vie n’est plus tout à fait la même depuis…

son site

L’histoire

  •  Suite à l’attaque de deux gros chiens, Peter découvre une réalité bien différente de celle vécue depuis son enfance. Sa mère, stricte et froide, cache un lourd secret. Et la soirée qui l’entraîne au fin fond de l’histoire va s’avérer... humide. 

Mon avis

J’ai, comme beaucoup, entendu parlé de ce roman et de la série depuis sa sortie et je repoussais la lecture, pour diverses raisons, la première étant que je ne voulais pas en entamer une nouvelle, avant d’avoir terminée celles en cours. Mais, le livre est arrivé dans mes mains, et dans les jours qui ont suivi, j’ai appris la présence de Cindy au superbe salon de Grésimaginaire.

Jeunesse Fantasy.

L’autre raison qui me faisait retarder cette lecture est le classement du roman en jeunesse fantasy. J’avoue que je recherche des textes plus matures, actuellement. Les jeunes héros avec leurs attitudes pleines de rébellion, de questionnements sur leur devenir, bref d’ado, me laissent de plus en plus pantoise.

Et, l’histoire de Peter qui, d’un coup, découvre tout un monde caché, alors qu’il rêve de sport et de filles, a flirté avec ce sentiment, au cours des premières pages. Pourtant, le style très fluide de Cindy Van Wilder porte et amène le lecteur en douceur vers les pages suivantes.

Plongée dans les souvenirs.


Cette lecture a su m’entraîner dans un univers assez adulte, finalement. Car, après une première partie concentrée sur Peter, l’intrigue nous emmène vers le passé et le vécu de héros plus mûrs.

L’alternance passé/présent, par un artifice très éprouvant pour les jeunes protagonistes, permet de s’immerger dans l’univers riche de l’auteure et de voir les événements qui ont constitué le présent.

La plongée dans l’histoire du village de Maupertuis* (voir citation) avec les vies chamboulées par un Fé qui, amouraché d’un jeune humain, va maudire les hommes et leurs familles, m’a vraiment plu. J’ai lu avec avidité ces passages.

Un texte argumenté.


Au-delà de sa narration, mariant descriptions riches et références comme celle de Maupertuis*, l’auteure a su tirer un bénéfice des contes et légendes (Roman de Renart, etc), et réécrire sa propre histoire.
*Le menhir de Maupertuis à Lhomme : Rendez-vous des fées à minuit, pendant Carême, les hommes capturés y étaient torturés à mort et disparaissaient [source]
Ainsi, les éléments traditionnels, géographiques (Béziers, par exemple pour les Albigeois) et historiques (inquisition, grande Histoire derrière la petite) viennent soutenir la fantasy. Je dis souvent que pour fonctionner, une histoire fantasque doit s’appuyer sr du concret. C’est le cas ici et c’est très agréable.

Pour terminer cette partie, je citerai les mots anciens utilisés et expliqués par des notes de bas de page, qui ancrent le tout dans l’époque choisie.

Bref, il est rare que j’accorde 4 points en intrigue, ils sont ici mérités.


Foison de personnages. 

Et ce sera mon seul bémol. J’avoue que je me suis un peu perdue dans tous ces personnages, même si un arbre généalogique, situé en fin de roman (et que j’ai vu en fin de lecture...) peut guider et donner les clés de lecture.

Pourtant les protagonistes de l’histoire sont bien individualisés avec de caractères propres et chacun devient tour à tour héros d’une saynète, grâce à la narration extérieure et l’effet caméra qui tourne autour d’eux et bascule sur chacun afin d’obtenir une vision omnisciente des scènes. 

Au final

Les mots pour : Style, apports Historiques et références aux légendes, passages à Maupertuis.

Les mots contre : foison de personnages

Style : 4/5
Intrigue : 4/4
Personnages  : 3/4
Écriture : 2 Crédibilité : 2
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général : 2/2
Total : 17/20

En bref : un premier tome riche qui pose les bases d'une intrigue intéressante. De bonnes références Historiques et une réutilisation des légendes intelligente. Une écriture fluide et pourtant pleine de descriptions. Un presque coup de coeur. 

6 commentaires :

Licorne a dit…

J'ai beaucoup aimé ce premier tome, j'ai été très étonné de la différence de style entre la première partie plus jeunesse, et la deuxième que j'ai trouvé très dense et bien construite, plus historique ...un bon compromis !

Unchocolatdansmonroman a dit…

je suis comme toi et me méfie des récits jeunesse, pourtant j'ai eu de belles surprises de ce côté là. J'ai repéré celui-ci en me demandant à partir de quel âge on pouvait le lire(une idée ?). Peut-être l'emprunterai-je ;)

nanet a dit…

Je pense que c'est accessible dès 10 ans, pour les parties jeunesses, mais je dirais 12 pour les autres parties, un peu plus soutenues.

poutoux

nanet a dit…

C'est grâce à cette différence que j'ai apprécié cette lecture ^^ .

Bises

Vashta Nerada a dit…

Bonjour!

Dans le deuxième volume, l'intrigue se deroule à l'époque contemporaine ! Selon moi, le 2eme volume est meilleure que le premier.
Je lis actuellement le tome 3.

Bonne journée

nanet a dit…

Le tome 2 m'attend, mais j'ai pas mal de lectures avant... j'essaierai de le caler bientôt.
Bises

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)