Les Frères Sinclair de Maria J. Romaley [série]


Un coup de déprime peut-il se guérir à grand coup de peinture ? tout dépend de la décoratrice... c'est une des intrigues de cette jolie romance contemporaine : Thérapie Bleu Maya, premier tome de la série les Frères Sinclair de Maria J Romaley



Éditeur : Sidh Press
 – collection Romanos

Nb de pages : 176

Série : Les Frères Sinclair 

Catégorie : romance contemporaine

Traducteur : /.

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre m’a été offert par les éditions Sidh press
dans le carde d’un partenariat avec le Webzine.
Les rebelles. Je les remercie pour cette découverte charmante. 

Prenez une décoratrice hippie spécialisée en thérapie par la couleur et un kiné veuf, vivant dans un monde monochrome. Mélangez. Secouez un peu et profitez de l’explosion... de bleu maya !

Les Frères Sinclair, tome 1 : Thérapie Bleu Maya


Biographie

Maria J. Romaley (de son vrai nom Maria José Rojas Marquez Leydier) est née au Chili.

Elle se réfugie en France à l’âge de trois ans, gagne son premier concours de poésie à l’Académie de Provence à 9 ans, et écrit son premier roman à 12 ans. Encouragée par ses professeurs de français, elle participe à des concours d’écriture et elle poursuit par des études en Lettres modernes (avec un goût prononcé pour le sanskrit et la religion bouddhiste)

Son site

L’histoire

  •  Lyam est un quadragénaire veuf et taciturne. Dharma, une jeune femme pétillante de vie, va le bousculer tout en rendant son bureau bien plus convivial... 

Mon avis

J’ai dans ma pal les quatre tomes de la série L’âme de la nuit de Maria J Romaley, mais le temps me manque cruellement pour tout lire, comme de nombreux lecteurs assidus. Or, j’ai l’honneur d’interviewer Maria pour le Webzine les Rebelles et je trouvais plus sympathique de le faire en ayant lu un de ses romans et celui-ci vient de sortir (6 avril 2016). Comme j’aime bien les romances, j’ai sauté sur l’occasion.

Le mot juste.


Les premiers mots m’ont conquis avec un style adorable et d’une grande fluidité. Le vocabulaire est riche et moderne avec des termes adaptés, notamment pour les médecins et la décoration. Les phrases coulent, avec des longueurs variables selon les situations, courtes et vives pour les actions, longues et posées pour les descriptions. Bref, un très joli style, rond, chaleureux.

Mais ce qui m’a le plus marqué ce sont les dialogues de Sarah, l’une des héroïnes. Dignes du capitaine Haddock, ces  réflexions m'ont fait sourire et prouvent que l'on peut écrire sans grossièretés inutiles. Attention, ne vous y trompez pas, le livre n'est pas nunuche mais les dialogues  de cette jeune femme recèlent de jolies pépites.

Références littéraires.


L'autre très bon point, ce sont les références littéraires qui ornent le texte et le rendent très contemporain. Les séries TV, les livres de notre enfance, j'ai vraiment apprécié tout cet univers et ut la sensation de me noyer dans un monde connu, précis et partagé.

J'ai donc apprécié les petites touches rappelant Harry Potter ou Star Wars, mais Maria J Romaley a annoté quelques-unes de ses références pour ceux qui ne les reconnaîtraient pas (et c'est une grande idée).

Je vais aller voir qui est ce capitaine crochet qui semble si distrayant...

Romance contemporaine.


Cette série se classe en romance, mais n’y cherchez pas de scènes outrageusement osées. Si Maria ne se limite pas à un simple baiser, l'amour est d'abord un sentiment qu'elle met en exergue par un écrin chaleureux et une véritable intrigue.

Ainsi, les deux personnages principaux ont un charisme fort et une vie au-delà et en dehors de leur couple. Certes, on sait dès les premières pages qu'ils finiront par se sauter dessus - c'est une romance ! -, mais cela n'arrive pas à la fin du chapitre deux.

Derrière la romance, une intrigue contemporaine, que je ne dévoilerai pas, sous-tend le livre. Je noterai ici mon seul bémol (et encore, en est-il un ?) avec une intrigue un peu trop prévisible. Néanmoins, la tournure prise m'a emporté dans les pages et même si j'avais deviné qui, je n'aurais pas imaginé le déroulement concocté par Maria. Bref, comme je l'ai précisé, un micro bémol.

Marqueurs temporels et autres trucs.


J'aborderai un dernier petit point, l'histoire s'acte en plusieurs chapitres, avec une alternance narrative suivant tour à tour Lyam puis Dharma. Quelques incartades avec des petits passages sur les autres personnages donnent une saveur intéressante avec la sensation d'omniscience.

Le temps et l'espace sont clairement posés. Les personnages secondaires s'éloignent d'une première ébauche caricaturale grâce à ce jeu de narration pivotante.

Lyam.


Certes, Dharma est adorable de dynamisme. Mais la palme revient à Lyam que j'ai vraiment apprécié. Son caractère décrit avec subtilité, les rouages de ses réflexions, de sa douleur.

Le tome deux concernera certainement son frère, aperçu dans ce tome et qui a lui aussi un caractère assez... marqué. Je le lirai avec grand plaisir.

Couverture


Il est très rare que je parle de la couverture des livres, mais le hasard a voulu que je rencontre CLM qui a réalisé celle-ci. Je voulais donc lui faire un petit coucou en plus de la féliciter pour cette jolie création.

Au final

Les mots pour : Rythme, actions, style, références littéraires, dialogues de Sarah

Les mots contre : /

Style : 4.5/5
Intrigue : 4/4
Personnages  : 3.5/4
Écriture : 2.5 Crédibilité : 2
P principal(aux) : 2.5/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 2/2
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général : 2/2
Total : 18.5/20

En bref : un petit coup de cœur pour cette romance contemporaine qui allie la douceur de l'écriture a une intrigue bien menée. Des personnages attachants, de nombreuses références littéraires et des dialogues croustillants. 

2 commentaires :

  1. Tu as une façon très spéciale et détaillée de faire ta chronique. j'aime beaucoup! Bravo. C'est la première fois que j'en lis une de toi (je suis tombé dessus par ce que je lis pratiquement toutes les chroniques qui me tombe sous la main des livres de Maria Romaley) et ça me donne envie de découvrire ton avis sur dautre livres ;).
    en lisant ta chronique je voulais juste savoir ce que tu as pensé du livre. Et que vous-je?? MOI! tu m'a cité et ça me fait tellement plaisir :) Je suis contente que tu aime la couverture ^_^
    j'ai trop hate de lire le livre, étant une grande fan de l'âme de la nuit je ne doute pas que le style de l'auteur même avec ce changement de genre sera tout aussi bon et réussit.
    Je te conseille vivement de lire l'âme de la nuit. à bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Mince alors ! un petit coup de cœur pour une romance, voilà qui me semble inédit chez toi non ? Du coup, tu m'intrigues et je le note afin d'y regarder de plus près (puis une lettre R c'est toujours bon à prendre :sifflote: ;) )
    Merci pour cette chronique tentante.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)