Néachronical de Jean Vigne [série]


Seriez-vous prêt à perdre cinq ans de sa vie, en échange de pouvoirs particuliers ? C'est ce que va devoir déterminer Néa, l'héroïne de Jean vigne dans le premier tome de la Néachronical, Memento Mori.



Éditeur: le chat noir

Nb de pages : 301

Série : Néachronical 

Catégorie : fantastique, thriller

Traducteur : /.

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre entre dans mon ABC 2016
ainsi que dans le mini challenge : mes livres dédicacés 

Après avoir fait le mur pour aller à un rendez-vous nocturne, Néa, 15 ans, se réveille à demi-embourbée dans les marais locaux. Sur le chemin du retour, l'esprit embrumé, elle tente de rassembler des souvenirs qui lui échappent. D'autant plus qu'une fois chez elle, ses parents, sous le choc, lui apprennent que son absence a en fait duré plus de cinq ans.
C'est désormais une jeune femme qui doit reprendre sa vie là où elle s'était arrêtée, c'est à dire au lycée. Seulement, le fossé avec ses camarades se creusent de jour en jour, pas seulement à cause de l'âge, mais également parce qu'une série d'événements inexplicables la rend différente du lycéen lambda. Et du genre humain…

Maintenant, Néa n'a plus qu'une idée en tête : retrouver la mémoire afin de comprendre ce qu'il lui arrive.

Ce livre est le premier tome de la trilogie Néachronical

  • Néachronical, tome 1 : Memento Mori
  • Néachronical, tome 2 : Post Mortem
  • Néachronical, tome 3 : Manus Dei



Biographie


Jean Vigne est né dans l'Allier en 1966

Après plusieurs déménagements dans l'hexagone, entre musique et dessin, il n'a jamais quitté le monde de la création. Jean Vigne va découvrir une réelle passion pour l’écriture, entre montagne et voyage, qu’il ne cesse de cultiver depuis.

Son premier livre (Pensées Noires, aux éditions Chloé des Lys) sera le début d’une longue série de romans, partagée entre suspense et anticipation.

Son site


L'histoire

  •  Néa se réveille dans une forêt, après une soirée un peu arrosée. Lorsqu'elle rentre chez elle, persuadée de recevoir une punition digne de ce nom, elle découvre que son absence à durée 5 ans. Que s'est-il passé pendant tout ce temps ? 

Mon avis


J'ai rencontré Jean Vigne lors de plusieurs salons, et je voulais ce roman depuis sa sortie. Aussi, lors d'un dernier salon commun, j'ai craqué. Mais, comme les autres, il s'est perdu dans mon affreuse et volumineuse pile à lire. L'une des solutions, c'est de l'intégrer dans un des challenges...

Comme vous le savez, si vous suivez ce blog, je n'attends jamais rien en ouvrant les livres, et, il m'arrive même de ne plus me souvenir du sujet. Je ne choisis pas forcément les livres en fonction de leur 4eme de couverture, et c'est le cas pour celui-ci. J'avoue que la couverture magnifique de Mina M a grandement joué sur mon choix, en plus de quelques avis d'amies fans, soit de l'auteur soit de la ME.

Du coup, j'ai découvert cette histoire sans aucune influence. Ce qui est des plus agréables.

Gore et humour.


Loin des sujets à la mode, cette histoire mariant une intrigue thriller à une histoire fantastique. Habituellement, ces deux univers me perturbent et je flippe, puisque j'imagine les scènes. Je fuis donc le gore. Ici, dans ce roman, et grâce à l'écriture de Jean Vigne, j'ai suivi les aventures de Néa en conservant mon sourire, malgré les événements durs et parfois crispants.

Car l'humour noir et ironique insufflé à l'histoire permet de passer sur les ignominies décrites.

Le style est frais avec une narration polyphonique, alternant entre la première personne pour Néa et des vues extérieures pour tous les autres protagonistes. Les paragraphes sont séparés par une petite étoile afin que le lecteur note la bascule. C'est efficace.

Le langage de Néa est moderne, sans tomber dans des tirades grossières. Les mots sont classiques, simples. Les phrases de longueurs adaptées à la situation sont rarement longues. Enfin, quelques jolies métaphores soulignent les idées, ajoutées à des références amusantes sur des séries, des livres...

Sujet dur.


Ce roman aborde un sujet difficile, le rapt de jeunes filles, non pas pour une rançon, mais pour être vendue en tant qu'esclave sexuelle, vierge obligatoirement. L'horreur de la situation est amenée dans ce texte, sans tabou, sans fausses idées. Jean ne cache rien de ces hommes qui choisissent de voler la vie de ces jeunes femmes, de leur violence, de leurs comportements troublants. La pédophilie est abordée par plusieurs personnages.

J'ai eu quelques frissons, j'ai eu peur d'un dérapage et de scènes abordées avec un réalisme effrayant. l'auteur a su toucher mes émotions sans développer ni  montrer. Cette subtilité est un point fort. L'imagination fait le reste.

Attention, ce n'est pas mièvre et les scènes sont là, mais le talent d'une narration décalée par l'humour déjà abordé ou par un passage au passé, facilite l'effet doux désiré par Jean vigne.

Fantastique.


La partie fantastique est novatrice et change des vampires, anges, loups-garous. L’auteur se permet quelques petites réflexions sur le sujet, qui m'ont fait sourire.

Certes, Néa détient un pouvoir surdimensionné, mais c'est aussi ce que l'on apprécie dans ce genre de livre.

Et l'acceptation de ces(ses) dons passe par une remise en question. Elle affronte sa réalité avec un regard d'adolescente, cohérent avec son âge ressenti. Car, si elle a 20 ans, elle a perdu 5 années... et reste donc bloquée sur 15.

Personnages et autres petits trucs. 


Les personnages secondaires sont charismatiques. Sur des bases caricaturales, ils évoluent grâce à quelques touches posées au fil des pages. J'ai eu un peu de mal avec les méchants, assez nombreux et que j'ai peiné à identifier. Toutefois, leur rôle est très secondaire et les nommer n'a guère d'importance.

L'histoire est découpée en plusieurs chapitres avec des marqueurs temporels évidents.

La fin laisse présager une suite un peu différente, puisque Néa connaît à présent ses pouvoirs. J'ai hâte de la lire.

Au final

Les mots pour : style, humour, thème abordé, narration en alternance.

Les mots contre : léger décrochage et petite longueur en milieu de livre.

Style : 4/5
Intrigue : 4/4
Personnages  : 2.5/4
Écriture : 2 Crédibilité : 2
P principal(aux) : 2.5/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 0.5/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général :  2/2
Total : 16/20

En bref : un thriller fantastique où l'humour permet d'aborder un sujet très dur. Un personnage principal original, une narration efficace. Une belle découverte. 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)