Le Secret de l'épouvanteur de Joseph Delaney [série L'Epouvanteur, tome 3]


Quel secret cache le maître de Tom, l’Epouvanteur ? Découvrez-le dans ce troisième tome de la Saga de Joseph Delaney.


Éditeur : Bayard jeunesse

Nb de pages : 372

Série : L’épouvanteur
 
Traducteur : Marie-Hélène Delval.

***
  Catégorie : Fantasy jeunesse

***
Partenariat : / 

Challenge : ABC imaginaire 2016.


« L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées vers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur. Je n’avais jamais vu ça. Ça sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre » 

Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermés des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. 

Au cours de longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger...

La série — tome suivant 


L’histoire

  • Tom découvre que les sorcières ne sont pas les pires ennemies possible et que la vérité est parfois subjective. 

Mon avis

Chaque fois que j’ouvre un de ces romans estampillés jeunesse, je suis prise par la lecture et envoûtée par l’aventure de Tom et les siens. Mon regret est d’avoir tant attendu entre la lecture du tome deux et de celui-ci.

Noirceur et sentiments


Ce tome, tout aussi noir, se focalise sur les sentiments de Tom et de Gregory, son mentor. L’auteur aborde des thèmes difficiles tels que le deuil — bien que celui-ci ne soit pas vraiment détaillé —, ou encore la vérité.

C’est très intéressant de voir Tom confronté au doute. Qui dit la vérité ? Qui croire ?

L’amour et l’amitié sont aussi deux sentiments très présents. Amour filial, amour, amour fraternel... Tom voit, au fil des pages, chacune de ces facettes, même si l’amour filial a déjà été abordé dans les tomes précédents avec sa mère et la relation particulière qu’ils entretiennent tous deux.

Sorcières Lamia


Dans cet opus, Tom va découvrir une nouvelle catégorie de sorcière : les Lamia. Le bestiaire large utilisé par Delaney est basé sur des personnages mythologiques.

Effectivement les Lamia sont des personnages féminins de la mythologie grecque qui se transforme en créature monstrueuse dans des circonstances variables. Peu à peu, et surtout après l’Antiquité (avant le moyen-âge), le terme Lamia désigne une créature monstrueuse assimilée à une femme et qui s’attaque aux jeunes hommes.

On retrouve régulièrement des Lamia dans les textes SFFF, depuis Keats (1819) et Dan Simmons qui le cite dans sa série SF Hypérion, jusqu’à nos jours comme  dans Neverwhere de Neil Gaiman ou encore la série Anita Blake de Laurell K. Hamilton (je n'ai lu que le tome un, où les Lamia n'apparaissent pas)... 

Dans cette saga et notamment ce tome, Tom va apprendre que les Lamia sont des sorcières originaires de Grèce et peuvent prendre deux apparences :

  • Les sauvages sont sous la forme de reptiles avec quatre bras et de longues griffes. 
  • Les domestiques qui prennent l'apparence d'une femme ayant juste une ligne d'écailles jaunes et vertes le long de leur colonne vertébrale, unique lien avec leur véritable apparence. 
Tom va, bien sûr, rencontrer les deux sortes, mais je ne vous en dis pas plus... 


Nécromancie. 


Mais l'intrigue principale, et le travail de l'épouvanteur, va concerner essentiellement la nécromancie. L'un des personnages (chut) va interroger des personnes décédées devant Tom et le menacer de les torturer pour qu'il agisse.

Ce pouvoir obscur est souvent utilisé dans les romans de la mouvance imaginaire, car il surfe sur la mort, sur la peur des fantômes.

Ici, c'est l'aspect psychologique que l'auteur a voulu utiliser, puisque les cadavres ne sont pas mobilisés, c'est leur âme qui est torturée, bloquée par le méchant dans les limbes (aux portes de l'enfer).

L'invocation et les rituels ne sont pas très innovants, Delaney a là encore puisé dans les usages traditionnels, avec un pentacle, des bougies, du sang... un grimoire.

Mais le tout est bien lié, bien amené et donne une histoire cohérente et très vivante (oui, elle était facile)

Évolution des personnages.


J'ai, enfin, apprécié l'évolution des personnages tels que Alice et Tom et sursauté de surprise (bonne) lorsque j'ai réalisé que les trois premiers tomes traitaient de la première année de formation, et non, comme souvent dans ces romans initiatiques, d'une année chacun.

J'ajouterai que c'est un des rares romans où le "Je" ne me dérange pas. Peut-être parce que la narration est vraiment bien ficelée et le temps au passé. Bon, c'est un petit peu prévisible, mais très divertissant.


Au final

Les mots pour : style, humour, personnages, sentiments
Les mots contre : /

Style : 4/5
Intrigue : 3.5/4
Personnages  : 3.5/4
Écriture : 2 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2.5/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 2/2
Sensation générale : .2.5/3
Rythme général : 2/2
Total : 17.5/20

En bref : un très bon troisième tome avec de l'action, des sentiments, des doutes. L'apprentissage de Tom continue et il découvre que parfois, les pires ennemis sont nos proches... 

2 commentaires :

  1. J'aime beaucoup cette saga. Je n'ai lu que les 5 premiers tomes et je n'ai pas poursuivie, sans raison valable. Il faudrait bien que je m'y remette !

    RépondreSupprimer
  2. C'est effectivement un très bon tome, je ne m'en rappelle pas bien mais j'avais beaucoup aimé toute cette mythologie sur les Lamia.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)