Le Highlander de D. Lygg


Qui sont ces gardiens de l'Ordre Sacré ? D'où viennent-t-ils ? C'est ce que narre ce premier tome de la série Les gardiens de l’ordre sacré de D. Lygg : le highlanders.


Éditeur : Editions Hélène Jacob

Nb de pages : 253

Série : Les gardiens de l’ordre sacré

Traducteur : /.
***
Catégorie : Fantasy historique

***
Partenariat : Editions Hélène Jacob

Challenge : /.


Île de Skye, Écosse, XIVe siècle.

Le jeune Alastar ne le sait pas encore, mais son destin est déjà en marche. Il fera de lui un gardien de l’Ordre Sacré du Temple : ce corps d’élite composé de redoutables guerriers et créé pour veiller sur la frontière entre les deux mondes et leurs peuples.

Mais avant de devenir un immortel, il sera un enfant pétri de rêves de gloire, un adolescent ambitieux et désireux de faire ses preuves, un jeune guerrier prometteur, mais aussi un homme que l’amour d’un être d’exception changera à jamais. Une vie faite d’honneur, d’amitié et d’amour, mais également de combats, de pertes et de sacrifices… jusqu’à sa mystérieuse résurrection.

Plongez dans le passé de l’énigmatique gardien de la trilogie « Entre II Mondes ». Et découvrez comment tout a commencé...

Livre sorti le 15 novembre 2016
Je remercie les éditions Hélène Jacob pour cette découverte. 


Biographie

D. Lygg (pseudonyme) est auteur de romans fantastique fantasy. Sa première publication, aux Éditions Hélène Jacob, date de 2013.


Son site

L’histoire

  •  Alastar, jeune écossais, va chercher la mort dans de rudes combats, après la perte de ses proches. Mais une autre destinée l’attend... 

Mon avis

Lorsque les éditions Hélène Jacob m’ont proposé la lecture de ce roman, je n’ai pas hésité un seul instant. D’autant que le résumé présente des points que j’apprécie : écosse, fanstasy...

Histoire.

Le début, plus que prometteur, m’a emporté en Écosse et j’ai suivi avec un grand bonheur les aventures des jeunes héros : Alastar, Urain, et les trois autres garçons. Leur jeunesse - à travers laquelle D Lygg narre les us des guerriers et l’apprentissage rude de ces derniers, - les combats, les imbroglios politiques, tout a su me plaire.

Et si je n’avais pas tiqué sur quelques homonymies et deux ou trois phrases chancelantes, j’aurais accordé sans problème un coup de cœur à cette première partie.

Le personnage d’Alastar et son charisme sont assez convaincants, sa destinée jusqu’à la fin de cette première partie, assez compréhensible. Enfin, le manque de manichéisme est à souligner même s’il argumente le devenir du personnage.

Highlander.


Faire d’un écossais un Higlanders immortel, c’est un petit hommage sympathique au film. D’autant que rien dans cette histoire ne rappelle l’intrigue du film et que les seuls points communs sont l’immortalité et l’Écosse et le prénom de Connor... J’oublie volontairement de citer un autre point commun, qui dévoilerait trop sur l’intrigue du livre. 

Mais c’est qui, lui ? 


C’est là que j’ai eu un peu plus de mal. Cette série est un spin off (série décalée) de la saga « Entre deux mondes ». Malheureusement, je ne l’ai pas encore lu (prévu en 2017 dans mon challenge abc imaginaire). Du coup par moment, j’ai eu la sensation d’avancer dans un univers méconnu, très riche et peut-être justement trop riche pour un néophyte.

Il manque, donc, dans ce roman, les importants rappels sur la série. Ceci dit, après avoir tâtonné pour comprendre qui est qui, qui fait quoi... j’ai accroché à l’intrigue et poursuivi la lecture sans trop de problèmes.

Elfes, nains, sorciers... 


D’autant que j’ai découvert toute une aventure mêlant des Elfes, des nains des sorciers, de la magie, des combats, de l’amour. Bref, un très bon moment de fantasy.

La construction en alternance m’a un peu perturbé, bien qu’elle soit un mode de narration assez courant en fantasy. Ce point se relie au manque ressenti et n’entre donc pas dans la notation globale.

Les gardiens de l’Ordre sacré, dont fait partie Alastar (voir résumé) ont un mode de vie que j’aurais aimé approfondir. Je pense que je vais don apprécier ma lecture de la série « Entre deux mondes ».

En bref, un livre en deux parties très distinctes et qui m’a dérouté. La première est un quasi-coup de cœur.

Au final

Les mots pour : apports historiques, personnage d’Alastar, personnage d’Urain, scènes de combat,

Les mots contre : manque de rappels relatifs à la série,

Style : 3,25/5
Intrigue : 3,5/4
Personnages  : 3/4
Écriture : 1.5 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 0.75 Action : 1
P secondaires : 1/1
Description : 1 Violence/Tendresse :1
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 14.75/20

En bref : Si la première partie est très convaincante, avec une base historique intéressante et bien intégrée au texte, la suite a grandement perdu en intérêt m'a paru confuse, avec beaucoup d'informations jetées dans le livre. Ceci dit, cela reste agréable à lire et je ferai certainement les liens lorsque je lirai la saga entre deux mondes... Le personnage principal est très bien construit. 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)