La Reine des Neiges de Cindy Van Wilder [série]


Accepter sa condition est parfois difficile. C'est ce que narre (entre autre) Cindy Van Wilder dans ce deuxième tome de la série les Outrepasseurs : la reine des neiges.


Éditeur :  Editions Gulf Stream

Nb de pages : 368

Série : Les Outrepasseurs 

Traducteur : /.

***
Catégorie : Fantasy jeunesse

***
Partenariat : / 

Challenge : /.



Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…



L’histoire

  •  Peter, un an après avoir découvert le monde secret des Outrepasseur, remet en cause la suprématie de Noble, son chef.  

Mon avis

Moins d’un an entre deux tomes, c’est assez exceptionnel sur le blog et dans mes habitudes. Mais, cela se justifie par ce mois spécial, et la couverture du livre évoque la neige, le froid, et ces enluminures argentées qui poussent à imaginer, sans trop de problèmes en cette période, les fêtes.

Reine des neiges


La reine des neiges de ce roman n’a pas grand-chose à voir avec celle du film de Disney, même si ces deux femmes usent de la glace pour rafraîchir l’atmosphère.

Cindy Van Wilder nous a concocté un personnage calculateur et froid, qui n’hésitera pas à sacrifier les siens afin de vaincre ses adversaires. On découvre sa force, sa puissance et sa détermination. Ses actes, cruels à souhait, correspondent bien à l’image que l’on peut se faire d’elle.

Toute la partie la concernant m’a vraiment enchanté. Je regrette que le livre ne se consacre pas plus à cette fée troublante.


Longueurs et répétitions.


Car ce livre s’axe sur trois personnages : Peter, le chasseur et la reine des neiges.

Mais, ces parties sont inégales et une grande majorité du roman se concentre sur le jeune Outrepasseur et ses pensées, ses envies inassouvies, ses remords... Or, ces passages se répètent, au fil des pages, et m’ont un peu saturé.

On comprend bien les doutes de Peter et son désir de redevenir un simple mortel ; son refus de céder à l’appel de son corps (et cœur) pour la belle demoiselle qui lui est destinée ; sa résolution et sa quête, lorsque le hasard met sur sa route une solution.

Néanmoins, chaque élément est répété, revu, redit.

Comme le début est lent, et m’a paru long, l’ensemble ne m’a pas permis de vraiment plonger dans l’intrigue. J’ai eu la sensation d’une lecture en oscillation, des passages superbes, d’autres, presque inutiles (à mon goût !).

Fluidité et descriptions.


Fort heureusement, la plume fluide et les très belles descriptions de l’auteure m’ont conduit au bout de cette aventure. Peu de rebondissements totalement imprévisibles, mais une jolie surprise ont rendu au roman, au moment ou je m’essoufflais, un regain d’intérêt.

De plus, les scènes ne sont pas dénuées de rythme et quelques combats rendent à l’intrigue un joli attrait. S’ajoutent les conflits internes entre Peter et son hôte, quelques points de connaissance sur les fonds, comme l’histoire des Outrepasseurs.

Les impostes amènent de nombreuses informations sur ces personnages, le fonctionnement de leur groupuscule secret, leurs finances... bref, dépeignent tout un univers riche et fondamental pour la compréhension de l’histoire.

Trois méchants pour un roman. 


Enfin, la suprématie de Noble et son caractère le rendent antipathique. Il devient, peu à peu, le troisième méchant du livre, après la reine des neiges (mais est-elle méchante ?) et le chasseur. Mais, comme évoqué plus haut, le livre se concentre sur Peter, et donc sur Noble, au détriment des deux autres « méchants ».

Ceci dit, c’est un type détestable, et ça, c’est une belle réussite.


Je lirai sûrement la suite et fin de cette série, même si j’ai globalement trouvé ce livre moins intéressant que le premier tome : Les héritiers.

Au final

Les mots pour : style, idée, personnage de Noble

Les mots contre : longueurs et répétitions

Style : 3,5/5
Intrigue : 3,25/4
Personnages  : 2.75/4
Écriture : 1.5 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 0.75/1
Description : 1 Violence/Tendresse : .75
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 14.5/20

En bref : un deuxième tome qui regorge de renseignements sur le monde des Outrepasseurs, mais qui n'a pas su totalement le convaincre, par un début lent et de trop nombreuses répétitions , notamment sur le ressenti du personnage de Peter. 

1 commentaires :

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)