Sinièn, déesse de la vie de Valérie simon


Yanis grandit et peu à peu se confronte au monde. après la mort elle découvre la vie dns ce deuxième tome de la série Arkem de Valérie Simon : Sinièn, déesse de la vie


Éditeur : Éditions du Riez

Nb de pages : 313

Série :  Arkem 
Traducteur : /.

***

  Catégorie : Fantasy

***
Partenariat : les éditions du Riez, 

Challenge : /.


Dans sa fuite éperdue devant les forces du mal, elle ne sait qui croire ou qui suivre. Derrière elle, le Shegir répand son haleine putride, écrase tout de sa masse hideuse et la traque sans répit. Devant elle, il n’y a rien, que la promesse de sa perte et de celle de la pierre d’Arkem. Alors celle qui n’est pas la déesse de la mort, qui est devenue Sinièn, ne peut que fuir, fuir les ténèbres, fuir la réalité, fuir ceux qui lui veulent du bien : Kéo Seaghan, Mage de Lannilis, son chevalier servant et son persécuteur ; Héran le Prince loup-garou, si beau et si animal ; les magiciennes d’Oonagh et leur rejet des hommes ; le peuple des Elfes dont elle parle la langue sans jamais l’avoir apprise ; la reine des licornes qu’elle reconnaît sans jamais l’avoir rencontrée. 

La série - le premier tome 



Mon avis

C'est avec un grand plaisir que j'ai entamé la lecture de ce deuxième tome. Comme le premier a été lu en avril, j'avais en tête tous les éléments et noms des personnages, ce qui aide vraiment dans les séries.  

Attention si vous n'avez pas lu le tome 1, ne lisez pas la suite. 

Road-book.

Ce roman est un road-Book sur son intégralité, puisque les deux personnages principaux se déplacent d'abord du temple de Maelduin où a été élevée Yanis vers Lannilis, l'île des mages où a été élevé Kéo Seaghan, puis ils repartent à l'aventure, mais ça, je ne vous en parlerai pas.

Lors de leur premier déplacement, ils rencontrent et vivent quelques aventures. Ce mélange de déplacement, d'aventures et de questionnements donne une première partie dense et très agréable. On y trouve tout ce que l'on aime en fantasy, de l'humour, des combats épiques qui permettent aussi à Yanis de mesurer ses pouvoirs et de se découvrir, un amour naissant et inavoué. 

Carte d'Arkem.

La carte du monde d'Arkrem
en noir et blanc faite en 1998
par Valérie SIMON

Les kilomètres avalés ne sont pas détaillés, on apprend que c'est loin, là-bas, au-delà de... et j'avoue que j'aurais aimé une carte pour me situer. Elle existe ! Valérie Simon la détient même en version imprimée et vous l'offrira sur les salons pour l'achat des romans et vous pouvez la trouver en grand sur son blog. 

Mais, comme j'ai la version numérique, grâce aux éditions du riez et du Webzine les rebelles, point de carte et je n'ai pas pu véritablement me repérer, jusqu'à ce que j'effectue une petite recherche... et enregistre ce document.   

Du matin au soir.


Chaque chapitre débute au matin et se termine avec l'instant où nos deux héros se couchent. Ce découpage chronologique est amusant. Non seulement il permet de se situer dans les jours et l'avancée de l'intrigue, mais il donne la sensation d'avancer, d'avoir passé une journée intense. Enfin, il montre que les héros aussi dorment, ce qui leur confère une crédibilité. 

Alors, ce découpage n'est pas systématique, ce qui le rendrait lassant. Valérie Simon a su ménager ses lecteurs et innover, avec des passages se déroulant sur de plus longues périodes. 

Évolution des personnages.  


Je terminerai sur les deux personnages principaux qui évoluent l'un par l'autre. Si Yanis apprend plus que ne le fait Kéo, déjà mage averti, ce dernier mesure peu à peu tout ce que la fréquentation de cette jeune femme lui apporte. De plus il se retrouvera confronté à son passé et à son avenir.

L'acceptation par Yanis de son rôle, l'ouverture sur l'aventure du troisième tome, avec une épopée que l'on sent magique, au vu de l'équipée formée, me poussent à envisager la lecture plus rapidement que prévu.

Au final

Les mots pour : Style, évolution des personnages, Licorne

Les mots contre : road-book

Style : 4/5
Intrigue : 3.25/4
Personnages  : 3/4
Écriture : 2Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1Action : .75
P secondaires : 1/1
Description : 1Violence/Tendresse : 1
Temps et espaces : 1.75/2
Sensation générale : 2.5/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 16/20

En bref : un deuxième tome plus vif avec des aventures et quelques combats sympathiques, des rencontres magiques et une ouverture sur une épopée. 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)