Terre de pierre de Hiromu Arakawa et Makoto Inoue


Roman tiré de la saga manga Fullmetal alchemist, ce premier tome nous entraîne dans une quête de la pierre philosophale.


Éditeur : Éditions Fleuve Noir

Nb de pages : 217

Série : Fullmetal Alchemist (roman) tome 1  

Traducteur : /.

***
Catégorie : Jeunesse fantasy

***
Partenariat : / 

Challenge : ABC imaginaire.


En voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric ont utilisé une technique interdite relevant du domaine de l'alchimie : la transmutation humaine. Seulement, l'expérience a mal tourné : Edward a perdu un bras et une jambe et Alphonse son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d'une armure. Devenu alchimiste d'Etat, Edward, surnommé "Fullmetal Alchemist", se lance, avec l'aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, leur seule chance de retrouver leur état initial.
La quête des frères Elric les amène à l'ancienne cité minière de Xenotime : autrefois florissante grâce à ses gisements d'or, la ville meurt peu à peu depuis l'épuisement des filons. Les espoirs de la population reposent désormais sur un dénommé Mugwar, qui travaille à l'élaboration de la pierre philosophale avec l'aide de deux célèbres alchimistes... les frères Elric ! 


La série comporte 6 romans en plus de nombreux mangas

L'histoire

  •  Deux jeunes alchimistes arrivent dans une ville minière et découvrent que deux jeunes garçons ont pris leur identité... 

Mon avis

Le speech m'attirait et comme j'avais ce livre "à portée de main", j'ai chois de le lire pour la lettre I (toujours compliquée) de mon ABC imaginaire.

Pfff... 

Oui, bon, j'aurais pu choisir un titre un peu plus évocateur, sauf que je ne suis pas inspirée. J'ai terminé e livre depuis une bonne semaine et chaque jour, je me dis : écrit l'article.

Que dire ?

L'intrigue est sympathique, dynamique avec une alternance entre les combats et les parties de présentation. Le rythme est donc soutenu. Les pages se tournent aisément et l'on comprend facilement les explications sur l'alchimie, sur la pierre philosophale, sur le liquide...

Style déroutant


Mais, avec un niveau d'écriture digne d'un élève d’élémentaire, ne pas comprendre aurait été étonnant ! Je suis dure, certes. Mais ce livre m'a paru tellement basique, avec des phrases d'une inutilité flagrante et des expressions typiques de l'oralité que j'ai soupiré d'amertume en pensant aux efforts des auteurs que je connais et qui ne sont pas publiés. C'est frustrant.

Je sais que je dois rester intègre, partiale, objective, mais par moment, je craque. Les dialogues, dans un manga, avec les images autour, seraient acceptables. Là, ils sont juste insuffisants.


Découverte d'un univers. 



D'autant qu'il m’a manqué de nombreuses informations, une fois le livre posé et que j'ai dû recourir aux explications d'une personne calée sur cet univers. J'ai aussi visionné le premier épisode de l'animé pour capter l'essentiel de l'accident survenu aux deux héros.

Or, c'est ce que l'on attend d'un premier tome : saisir l'univers, les rouages entre les personnages...


Relation entre frères. 

Le point positif (oui, tout de même) est la jolie relation qui unit les deux frères Elric (et les deux autres aussi). Les plus sages ne sont pas les plus âgés. J'ai trouvé cette réflexion intéressante.


Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas adoré ce livre ! Mais comme plusieurs personnes m'ont garanti que la suite était bien meilleure, je tenterai éventuellement. D'autant que cela se lit en une petite journée. 

Au final

Les mots pour : intrigue

Les mots contre : style, dialogues

(explication de la grille de notation)
Style : 2.25/5
Intrigue : 2.75/4
Personnages  : 2/4
Écriture : 1 Crédibilité : 1
P principal(aux) : 1.5/3
Narration : 0.5 Action : 1
P secondaires : 0.5/1
Description : 0.75 Violence/Tendresse :0.75
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 12/20

En bref : Pas du tout convaincue par le livre ! Un style pauvre, des personnages qui hurlent toutes les deux pages ou se battent pour des broutilles ? L'intrigue est intéressante, mais la narration... 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)