La Chronique des enchanteurs de Kami Garcia et Margareth Stohl


"Agacé, Macon a plissé les paupières. La star de cinéma avait cédé la place à un personnage beaucoup plus ténébreux.J'aurais aimé m'enfuir en courant, mais j'étais pétrifié, comme hypnotisé"
Kami Garcia & Margaret Stohl


Les auteurs.

Kami Garcia est née au States. Diplômée en science de l'éducation, elle a enseigné avant d'écrire et de peindre. Elle aime le Sud des états unis, et les romans fantasy et jeunesse... si possible se passant dans cette région. Pas étonnant donc qu'un de ses auteurs préféré soit Anne Rice !

Margareth Stohl & Kami Garcia

Margareth Stohl est née au States. Elle a fait des études dans les grandes écoles Américaines avant de se consacrer à la création de Jeux Vidéos. Elle se tourne finalement vers l'écriture avec son amie, Kami.

Résumé officiel

16 lunes

J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse.

Si j'avais su qu'en même temps que cette fille, dont j'allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés. Et cette fois, j'allais devoir la sauver...

L'amour sera-t-il plus fort que le destin ? 


La série

16 lunes, 17 lunes... et 18 lunes (à venir). Chaque livre reprenant une année de la vie de Léna... mais narré par Ethan.

L'histoire.
 16 lunes

Ne cherchez pas ce qu'il pourrait y avoir dans cette histoire. C'est nouveau, bien pensé et surtout ne peut être comparé à aucun autre livre sorti récemment... ce qui est très agréable.
Ethan, un jeune homme de seize ans, rêve de choses bien étranges. Sa vie dans une petite ville du Sud, ayant oublié d'évoluer depuis la guerre de sécession, est une suite de lassitude et de sensations bizarres. Il ne se sent pas chez lui. Il se sent différent de tous ces gens qui l'entourent... Certes, à son âge, c'est un peu normal.

Mais, lui, l'est vraiment. Car, ces rêves se trouvent tout d'un coup confrontés à une drôle de situation. La fille qu'il y croise est la nouvelle venue dans la ville. Et quelle nouvelle ! Là ou les filles pulpeuses, blondes et très portées sur les concepts niais font la loi, elle est l'archétype même de l'intelligence, de la beauté noire et fatale. Sans compter sa façon de s'habiller... et la voiture (un corbillard) dans lequel elle ose venir au lycée.

Là, j'ai craint le pire... mais, non, c'était bien pensé. Parce que justement, les deux auteurs ont amené un fraicheur incroyable dans cette histoire. Elle ont distillé le décor au fil des pensées et visions de Ethan, ce jeune adolescent un peu mal dans sa peau (et il est aisé de le comprendre lorsque sa vie s'étale). Elles ont raconté ce Sud, avec son passé, ces personnages qui refusent de le voir évoluer, et qui du coup son un peu réac... Elles ont joué sur le temps, sur le passé, le présent de très jolie façon avec des apports historiques mêlés finement à l'histoire.

Puis, doucement, l'intrigue prend place. Douce et sombre. Les fils se nouent et on croit avoir trouvé. Sauf que la suite vous balade vers d'autres vérités. Sauf que tout s'écroule au fur et à mesure et que les sentiments d'Ethan bousculent les convictions.

Je ne vais pas vous dévoiler les talents des personnages, ni qui en détient ! Qui est le gentil, qui est le méchant, car, ce serait vraiment dommage.

J'ai beaucoup aimé, aussi quelques petites touches qui m'ont fait penser à une série que j'aime beaucoup, et qui est d'ailleurs citée dans le livre. Par exemple : Maraudeur (P 302) et le nom de la maman de Ethan : Lila Evers (Lily Evans la mère de Harry Potter) C'est subtil, mais je ne sais pas si c'est dû à la traduction où si cela se retrouve dans l'original en Anglais.

L'histoire est novatrice. Les personnages complets et pourtant il leur reste encore pas mal de chose à faire, voir... dans la suite. Pas de Manichéisme à la fin ! et ça j'adore.

Alors, certes, c'est tout de même gentillet. Peut-être un peu trop doucereux.

17 lunes

Retrouver ces personages, presque un an après a été un plaisir. Ethan, amoureux. Lena puissante. Link est ses blagues à deux balles...

Les deux auteures nous ont concocté pour cette suite, plusieurs évènements assez marquants avec en prime abord, une arrivée de taille : Olivia, dite Liv. J'ai beaucoup aimé cette demoiselle, au caractère bien trempé. Venant d'outre Atlantique, elle amène une autre vision sur Gatlin, sur le sud de la Caroline en général... mais elle apporte surtout à Ethan les connaissances du monde particulier de Lena ! Trublion érudit à la jolie frimousse, elle sera toutefois la cause d'une des belles colères de la miss enchanteresse...

Car, oui, dans ce livre, Lena s'adonne au côté obscur de la force ! Elle sombre dans une dépression noire et dangereuse. Ethan, malgré tout son amour, perd un peu la foi, et craint de perdre la belle. Les scènes s'enchainent, les auteures nous perdent dans les étroits tunnels d'un amour malmené et notre descente dans les ténèbres est parsemée d'infime touches de surprises. A chaque nouvelle page, un évènement nouveau vient contrecarrer les idées que vous auriez pu vous faire... C'est très fort ! et les souvenirs, les visions d'Ethan sont  parsemées avec brio, permettant aux lecteurs de souffler un peu.

Les liens existant entre Lila et Macon sont enfin expliqué, et donnent la sensation que les deux familles se sont croisées au fil des siècles, quasiment mêlées. Leurs destins sont liés, et l'amour de Lena et Ethan prend un air de famille amusant, et troublant.


Comme dans le premier opus, on ne retrouve pas ce manichéisme qui me fait souvent frémir. Pas de tout blanc. Pas de tout noir... j'aurais du dire, pas de tout vert, pas de tout doré ! ici encore, le bien ne gagne pas vraiment sur le mal, qui n'est pas uniquement interprété par des méchants pas beaux. Tout est imbriqué et les sentiments violents des uns percutent la douceur trompeuse des autres.

Je voudrais revenir sur un personnage que j'ai beaucoup aimé dans le premier tome et qui prend encore plus de place dans le deux : Amma. Cette femme est une des clés de cette histoire et détient un savoir puissant tout en restant une cuisinière hors pair. Elle protège Ethan (et une grande partie de la ville) sans toutefois se départir de ses recettes savoureuses. J'adore.

Comme j'adore aussi les trois tantines... et leur douce folie !

La fin est passionnante, et je l'ai dévorée avec l'envie de ne pas parvenir au dénouement. je voyais les pages s'amenuiser et je désespérais de devoir poser ce livre, ces personnages, cet univers. Certes, une suite nous attends dans quelques mois...


Le style.

L'écriture est soignée, douce, et ce sont les sentiments de Ethan qui sont suivis. Le vocabulaire est recherché tout en restant sobre. Les phrases sont simples, alternant en longueur. Parfois l'intrusion d'un seul mot, d'une idée qui renforce la phrase précédente...

J'ai apprécié les dialogues, mais il est vrai que cette écriture à deux permet une grande réactivité sur ce point. Cela se sent dans les livres, on a l'impression que les auteurs ont joué les scènes... c'est vraiment très frais, vif parfois ironique et incisif. Surement la meilleure partie du livre.

Les personnages sont bien décrits et attachants. J'ai adoré Amma et Macon ! J'ai eu la sensation de les voir évoluer au travers des yeux d'Ethan. Liv dans le deuxième tome est passionnante. Link est le fou-fou de service mais qui assure quand il faut. Bref, une bonne répartition des rôles avec des personnages qui gagnent en puissance au fil des mots, et qui deviennent tangibles.

Et, les deux auteurs nous abreuvent de surnoms qu'elles usent tant pour aérer leur écriture évitant ainsi les nombreuses redites, d'autant que ces personnages apparaissent régulièrement.c'est très agréable, et puis cela donne la sensation d'être plus proche d'eux.

Un bémol, toutefois pour le premier opus, le manque de vivacité. Comme je le disais, ce sont les sentiments d'Ethan, sa vision des choses. Son devenir, son ressenti. Du coup, il manque un peu d'action, de pep's.

Ce sentiment s'aténue dans le tome deux, qui pourtant par moment est encore plus noir, plus axé sur la douleur morale d'Ethan, sans toutefois tomber dans une description dépressive. C'est fin, joli. Je dirai que ce deuxième livre est un brin meilleur que le premier.

Au final.

Une bonne série de livres, frais, gais tout en étant troublants.

Joli travail d'écriture, à découvrir pour oublier tous les livres sans saveurs sortis dans les derniers mois en Urban Fantasy !

6 commentaires :

Mylène (Mycoton32) a dit…

J'adore!! Mes coups de cœurs de l'année, j'attends la suite avec impatience!

Radicale a dit…

Moi aussi j'ai bien envie de retrouver les personnages et surtout l'ambiance, le premier m'avait bien plu ! Merci pour ton billet !

laeti a dit…

Ces deux livres me tentent vraiment! Merci pour cette découverte :)

nanet a dit…

@ Mylène, je crois que je vais noter la date de sortie sur les tablettes : Link en ....... je veux voir ça !

nanet a dit…

@ Radicale, c'est un très bon deuxième livre ce qui rare, souvent ils sont moins bons.
Biz

nanet a dit…

@ Laeti : bonne découverte, Lena et Ethan sont vraiment de supers personnages.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)