L'île au Trésor de Robert Louis Stevenson

"D'ailleurs, nous n'eûmes pas le guère le temps de réfléchir. Soudain, avec un puissant cri de guerre, une nuée de pirates s'élança des bois, du côté nord, et courut droit sur l'enclos. Au même moment, une nouvelle fusillade jaillit des bois, une balle entra en sifflant par la porte et fit voler en éclat le mousquet du docteur. "
 Stevenson (chap 21)

L'auteur

Robert Louis Stevenson est né en 1850 à Edimbourg et est décédé en Polynésie le 03 décembre 1894.

Titulaire d'un diplôme de Droit, il n'exercera jamais cette profession, s'étant orienté vers les voyages et le métier de lettre... Il a, pour notre plus grand plaisir, initié un nouveau style : Le roman d'aventure dont le tout premier fut L'Île au Trésor... Mais Stevenson écrit également des romans fantastiques, tels que L' Etrange Cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde (1886). 



Le résumé officiel

Dans l'auberge tenue par ses parents, le jeune Jim Hawkins fait la connaissance fortuite d'un vieux marin moribond et pétri d'alcool sur qui pèse une terrifiante menace. Après le décès du marin et celui de son propre père, Jim découvre dans les bagages de Billy Bones une carte au trésor, promesse de fortune et d'aventures. Il partage sa découverte avec le docteur Livesey et le chevalier Trelawney, qui embarquent avec lui sur l'Hispaniola. Long John Silver, dont le perroquet ne quitte jamais l'épaule, fait également partie du voyage. Arrivés sur l'île, une bande de pirates dont John Silver se révèle être le capitaine, tente de s'emparer du trésor, multipliant contre l'équipage de Jim les attaques et les traîtrises...

Les films et autres supports
Ce livre a eu de nombreuses adaptations, je ne citerai que la première, reconnue comme la meilleure :  L'Île au trésor (Treasure Island), réalisé par Victor Fleming en 1934 avec Jackie Cooper dans le rôle de Jim. 

Des séries TV, des Bandes dessinées et même des jeux vidéos ont aussi été réalisés à partir ce cette histoire...  ainsi qu'un dessin animé (adaptation libre)  : La planète au trésor de Walt Disney Pictures, transposant l'histoire dans l'espace et le futur. 


L'histoire

Ce roman, écrit il y a maintenant pratiquement deux siècles (!) nous entraine dans l'aventure d'un jeune homme, à la recherche d'un fabuleux trésor. Je précise l'âge de ce roman, car j'ai trouvé dans ce petit livre tout ce qui fait le succès des romans jeunesse actuels ! Il y a du suspens, de l'aventure, des rebondissements, une action quasi présente, et surtout un jeune héros qui va sauver à plusieurs reprises l'équipée dans laquelle il est embarquée. Il ne manque qu'un brin de romance... mais à douze ans, on ne pense pas encore à cela. 

Jim, notre jeune protagoniste, vit sagement dans une auberge, lorsque l'aventure commence. Il est un garçon sans histoire, mais qui va se montrer fort intelligent, et courageux. Un flibustier, pathétique pirate empli d'alcool du matin au soir, sauvagement impoli et outrageusement costaud, va perturber la platitude de son existence, en mourant chez lui, lui léguant de façon opportune une carte. La Carte ! Celle de tous les pirates avec sa fameuse croix rouge et les petits traits qui  mènent jusqu'au coffre enfoui.

Alors, Jim va foncer et partir en quête de ce trésor. Pas seul. il sera vaillamment accompagné d'un chevalier désœuvré et richissime, d'un docteur à la tête bien faite et suffisamment censé pour calmer le premier homme, d'un capitaine de marine rigoureux et incroyablement sobre dans un monde noyé sous le Rhum... Mais, ils vont devoir se coltiner, sans le savoir, un équipage de Gentilshommes de fortune qui va, bien sûr, tenter une mutinerie, sous la gouverne d'un unijambiste cruel et fourbe à souhait, Silver dit Coq... 

On ne s'ennuie pas une seconde, l'histoire nous entrainant dans le sillage de Jim, même si cela peut parraitre un peu rocambolesque et surtout peu drédible par moment. Comment un jeunehomme de douze ans à peine peut-il manoeuvrer un navire ? Mais tant pis, on suit cette aventure et on espère, toujours, qu'il va y parvenir, qu'il va reussir à s'en sortir.

Je vous passe les détails, près tout, cette histoire est un peu connue... elle reste un classique du genre, qui devrait être remis à la mode, ce qui nous éviterai les pauvres lectures insipides que nous rencontrons  parfois.


Le style

Le style peut sembler un peu suranné, de nos jours, mais quel plaisir ! Les mots sont magnifiquement choisis, sans répétitions autres que volontaires, pour affirmer une idée, la soutenir. Les mots coulent et vous emportent avec un talent réel et agréable.
L'histoire est principalement racontée par Jim, au passé toutefois, puisqu'il nous la narre quelques années plus tard. Une petite partie, est ajoutée, pour clarifier la situation en son absence, et le narrateur devient alors le docteur Livesey. Ce type de narration permet d'entrer dans l'histoire et de vibrer en même temps que les personnages... mais il fait perdre un peu les sentiments des autres protagonistes. Toutefois, Stevenson y parvient, au travers des observations de Jim.

Les personnages, justement, sont attachants, car dépeint simplement, sans artifices, mais avec de nombreux détails. On les suit durant toute l'histoire, pour les principaux, pourtant l'auteur ne les présente qu'une seule fois, se contentant de donner des indications sur leur humeur par la suite. Cela permet de choisir soi-même la tête que l'on veut donner à tel ou tel homme... et c'est très fort, puisque l'imagination fait le reste.

Le temps est linéaire, et précisé simplement, lorsque c'est nécessaire. Cette histoire est un récit de voyage, Stevenson n'a pas eu recourt à des retours en arrière.

Au final

Bref, une très belle aventure, que je suis ravie d'avoir relu. J'avais peur de ne pas retrouver l'engouement de mes quinze ans... mais ce livre est magique.

5 commentaires :

  1. Il faudrait que je le relise car il avait marqué mon enfance. je l'avais aussi joué au théatre, j'étais Jim^^ J'aime la plume de Stevenson!

    RépondreSupprimer
  2. +1 pour la plume de Stevenson. Je viens d'apprendre l'existence de deux livres regroupant la correspondance de Stevenson ( Lettres du Vagabond (tome 1) et Lettres des mers du Sud (tome 2) ), j'aimerais bien les trouver et me replonger dans les écrits de cet auteur ..

    RépondreSupprimer
  3. @ lexou : 'aurais aimé voir ça ^^

    @ Greg : cela doit être intéressant, car il a beaucoup voyagé et ses textes narrent de façon romancé ce qu'il a vu !

    biz

    RépondreSupprimer
  4. je viens seulement de le lire. Ce livre fait partie des très nombreux classiques que je n'ai pas lu étant enfant et ado. Heureusement il est toujours temps de se rattraper. J'ai vraiment adoré la description des personnages et surtout Jim et Long John Silver. les autres pirates sont tellement pathétiques qu'ils en sont pitoyables. Il faudrait que je regarde l'adaptation cinéma. J'ai vu que tu conseilles celle de 1934. Apparemment il y en a eu une aussi en 1950

    RépondreSupprimer
  5. Stevenson a une très belle écriture, même si elle peut paraitre un peu surannée, à présent. Cela reste bourré d'aventure, frais et divertissant.

    Biz

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)