Une vie de pintade à Paris de L Demay et L Watrin

"Une p'tite salade, avec un p'tit verre de vin. C'est fou comme tout est toujours petit dans notre monde. A Paris, c'est la dictature de la demi-portion, le despotisme du lilliputien.
L Demay & L Watrin (p322)

Les auteurs

Layla Demay est née à Paris en 1971.

Diplômée de Lettres Modernes de l’Université Paris IV-Sorbonne, et de l'Institut Français de Presse, (Université Paris II), elle exerce comme journaliste, auteure et réalisatrice.


Laure watrin est née à Nancy en 1971.

Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et du Centre de Formation des Journalistes, elle est, aussi, journaliste et auteure.

Elles ont écrit ensemble plusieurs ouvrages dérivant du même titre : Une vie de pintade  et vous pouvez les découvrir sur leur site : Les pintades...
 
Le résumé officiel


La réputation des Parisiennes n’est plus à faire. Partout dans le monde, on les dit élégantes, sophistiquées, gourmandes, séductrices nées, dépensant la moitié de leur salaire en lingerie et l’autre moitié en crèmes et en parfums.

Après avoir exploré pas mal de basses-cours au cours de leurs migrations dans les grandes villes du monde, Layla Demay et Laure Watrin ont eu envie de s’attaquer à ces Pintades de choix qui vivent en bord de Seine. 

De Belleville à Passy, du Marais au canal Saint-Martin, de Convention à la rue Lepic, qui sont-elles vraiment ? Bobos, bourgeoises, gouailleuses, frondeuses, débrouillardes, héritières des vieilles familles, provinciales « montées » à Paris et plus parisiennes que les parigotes de souche, immigrées, comment vivent-elles dans une ville qu’elles seules ont le droit de dénigrer ?  

Cet ouvrage est à la fois une étude de moeurs, une série de portraits piquants, et un guide pratique pour survivre dans une ville dont on n’a pas forcément tous les codes, même quand on y habite !

Illustration du livre : Une vie de Pintade à Paris.

Le Recueil d'histoires

Il n'y a pas a proprement parler d'histoire, puisque ce livre est un recueil. Ce sont donc des textes courts abordant la vie des Parisienne selon différents axes : leur nourriture, leurs habitudes de sortie... leurs enfants et l'éducation de ces derniers entre square et école privée. 

Mais qu'est-ce qu'une pintade ? je vous laisse en lire la définition donnée par les auteures...  

"Les Pintades, ce sont les femmes modernes qui revendiquent à la fois leur indépendance et le droit à la futilité. Ce n’est pas parce qu’elles font des études (parfois poussées), qu’elles ont des jobs (de plus en plus à responsabilité), et/ou qu’elles élèvent des mômes, qu’elles vont se priver de la joie (parfaitement inutile mais tellement jouissive) de disserter sur la couleur de vernis qui leur va le mieux. Ce qui n’en fait pas pour autant des bimbos !
 
La Pintade est une femme active, urbaine, engagée, parfois branchée mais pas toujours, qui ne renonce pas à son plaisir, qu’il soit charnel ou spirituel… Être pintade, c’est être sérieuse sans trop se prendre au sérieux. Oui, il y a une dimension d’autodérision assumée dans ce surnom, « Pintade » !"

Comme vous pouvez donc le constater, les Pintades, c'est vous, c'est moi... Bon, c'est vrai que se aire traiter de Pintade, au premier abord peut déstabiliser, mais je me suis reconnue dans certains passages (je ne dévoilerai pas lesquels) même si je suis très loin des affres parisiens.
Ce livre ce veut une étude de mœurs, mais sous forme ludique, avec quelques clins d'œil, des portraits frais et parfois touchants. Le sous titre : Portrait piquant des Parisiennes, donnerait à penser que ce livre les agresse, les montre sous un mauvais jour. Que nenni. Comme je le redirai plus loin, on sent le respect de ces deux jeunes femmes dans le regard qu'elles portent à leurs Pintades.

J'ai parfois sourit en lisant, notamment lors du chapitre sur les fringues (Voilà pourquoi je ne fais jamais les soldes, le premier jour). A d'autres moments, le livre pousse l'analyse assez loin, et j'ai découvert un mode de vie Parisien fort intéressant. On sent ici le travail des journalistes, maquillé sous une tonne de bonne humeur et cet air de ne pas y toucher.

Certes, ce livre ne sera pas mon livre de chevet, bien que j'y ai glané deux ou trois adresses...

Car, oui, en plus de nous présenter les Parisiennes et leurs us particulier, ce petit bouquin, nous révèle (chut) les bonnes adresses de ces dames. De quoi trouver le p'tit top qui va bien... ou manger un p'tit encas accompagné d'un p'tit verre.


La mise en forme


Les paragraphes se suivent en abordant des thèmes communs, dans des chapitres précis. Chaque paragraphe est présenté par un titre accrocheur et parfois rigolo, en rouge sur fond blanc, alors que l'ensemble du texte est noir. De plus, des croquis, comme celui présenté un peu plus haut, séparent les sujets abordés.

Les chapitres sont eux, introduits par un dessin humoristique (suivant votre humour) et une phrase amusante... une citation, bref, un bon mot.


Titre d'un des chapitres du livre : Une vie de Pintade à Paris.


Le style

J'avoue que le ton employé par les deux auteures m'a amusé par sa fraicheur, et son rythme. Les paragraphes courts mais concis, permettent une découverte des mœurs en douceur. Loin d'une étude barbante, ce livre se veut rester ludique, et le pari est gagné.

Les rares personnages présentés le sont au cours de portraits. ni attachants, ni racoleurs, ce sont de petits éclairages sur des moments de vie, des personnes illustrant les propos des auteurs, sur le sujet en cours. C'est bien vue, avec beaucoup de respect et une touche d'humour, toujours bien venue.

Le temps n'existe pas dans ce bouquin, sauf peut-être dans la vrai vie, et il se peut que quelques unes des adresses fournies ne soient plus de saison...


Au final




  J'ai apprécié cette lecture, fraiche et dynamique. Je ne lis que rarement ce genre de livres... mais j'y ai pris plaisir.

5 commentaires :

Liyah a dit…

J'aimerai beaucoup lire Les pintades en Iran pour ma part !

nanet a dit…

Je sais qu'elles ont fait celui à Beyrouth, ais je ne sais pas si elles en ont fait un sur l'Iran ?

En tout cas, c'est frais et ludique, tout en apportant une mine de petites infos.

Biz

Alix a dit…

Cela m'a l'air très frais, pimpant, mais peut-être plus profond que cela ne le laisse penser au premier abord ?
Contrairement à toi, moi je fais toujours les soldes le premier jour !

nanet a dit…

C'est effectivement assez creusé sous l'apparence de Chick-lit et de petit livre facile. Une mine d'info, un ton agréable...

Biz

silvi a dit…

il semble que ces livres des pintades soient intéressants et bien faits, ludiques et plein de découvertes

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)