Les mondes d'Ewilan de Pierre Bottero

"Elle ouvre les yeux.
Echange fugace.
Echange parfait.
Maximillien se noie dans le violet de son regard et en ressort grandi."
(T1, P91)



L'auteur
Pierre Bottero est né en 1964 à Barcelonnette (France) et est décédé en 2009.

Il a débuté comme illustrateur avant de se lancer dans l'écriture... choisissant les mondes fantastiques, avec la magie, et des mondes différents ! 

Il nous laisse une épopée composée de neuf livres, sur un monde merveilleux et imaginaire, ainsi que d'autres séries. 



Résumé officiel

La forêt des captifs

La raison d'Ewilan vacilla. Qui avait révélé son Don à l'Institution ?

La série

Comme pour la Quête d'Ewilan, les mondes d'Ewilan comporte trois ouvrages qui peuvent se lire indépendamment de la Quête, mais je vous le déconseille.

  1. La Forêt des captifs
  2. L'Œil d'Otolep
  3. Les Tentacules du mal


L'histoire

La forêt des captifs

Retrouver tout le petit monde d'Ewilan a été une grande joie. Dès les premiers mots, Salim seul dans une forêt sombre et apparemment dangereuse, je me suis sentie happée par l'aventure qui attendait nos héros. Les mots de P Bottero m'ont entrainé au cours des trois cent et quelques pages de ce nouvel opus. Je craignais que cette suite soit moins envoutante que la première série, la Quête d''Ewilan, mais j'en ressors conquise. Je dirais même que j'ai préféré la maturité et l'histoire narrée ici.


Salim, donc se retrouve seul dans une forêt et nous comprenons par un système de chapitres intercalés que l'histoire a démarré trois semaines auparavant, lorsque Ewilan et lui-même sont venus faire un petit tour dans notre monde, laissant Gwendalavir au calme qui y règne depuis que les Ts’liches et Elea Ril' Morienval ont été battus. Leur escapade ne s'est pas vraiment déroulé comme ils le prévoyaient, et la belle Ewilan se retrouve captive dans cette forêt et plus précisément dans un bâtiment isolé entouré de barbelés. EL pire étant qu'elle ne peut accéder au dessin ni communiquer avec le jeune homme. Situation bien inquiétante, donc  !

Au milieu de tout cela, l'auteur s'amuse à intercaler quelques petites nouvelles qui au départ semblent posées là sans raison. Des meurtres. Froids, sanguinaires... et bizarrement répétitifs. Un serial Killer frappe et nous devinons sans vouloir y croire le type d'assassin que Bottero nous a envoyé par un pas de côté ! L'inspecteur Françina lui, ne sait plus où chercher et les indices sont bien maigres : les restes des victimes. J'ai beaucoup aimé cette réutilisation de l'inspecteur... elle donne une véritable image de continuité à l'ensemble.

Il se passe à la fois beaucoup de choses dans ce livre et à la fois peu. C'est bien, c'est vif, mais on accède aussi à de plus longs moment de calme avec les pensées de Salim. J'avais apprécié ce personnage dans les premiers livres. Ici, il prend plus de place et devient vraiment complet. Bottero a su lui garder son caractère et le magnifier.

Un petit bémol concernant Ellana, que j'aurais aimé voir un peu plus et pas uniquement comme une femme à la plastique envoutante. Certes, elle est l'héroïne d'une autres série que je lirai sous peu...

Enfin le petit garçon (Illian) est vraiment touchant. Son pouvoir immense mais ne concernant qu'une seule des tris entité à montré à Ewilan une étendue des possibilités qu'elle ne tardera sûrement pas à utiliser... du moins, c'est le sentiment que j'en ai. Les deux livres suivant me contrediront peut-être. Par contre comme dans la quête, je reproche une grande facilité avec les héros de Gwendalavir qui arrivent au bon moment... C'est ce qui rend ce livre si gentillet.

Je terminerai par la méchante. Je ne l'ai pas trouvé si mauvaise que ça, même si je l'ai détesté. Bottero semble vouloir ménager sa monture. Ce qui est sympathique pour nous... puisque au fil des livres notre haine grandit !


Alors, carton plein pour ce bouquin : 

L'Œil d'Otolep

Dès la fin du premier tome, je trouvais trop simple le retour d'Ewilan et Salim. Je m'attendais à un renversement de situation das le second, une prise de pouvoir d'Elea... ou un truc du genre. Je n'étais pas bien loin, pour mon plus grand plaisir !

Ce livre démarre très fort, et j'ai beaucoup apprécié l'alternance des chapitres nous basculant un coup sur Salim et Ellana, un coup sur Ewilan et ses collègues de formation. L'apprentissage des deux jeunes héros. Bien sûr, j'ai crissé des dents devant les sentiments naissant de la miss pour le jeune Alvarien doué lui aussi pour les créations et destiné à devenir une des nouvelles sentinelles. Liven est bien amené, bien saisi par l'auteur, et son rôle est primordial, puisqu'il écarte Ewilan de l'attention qu'elle aurait dû porter à ses troubles physiques. Pourtant, je n'ai jamais douté de l'amour existant entre Salim et elle ! J'avais l'intime conviction que cette amourette n'était là que pour faire comprendre à Ewilan quelque chose.

D'ailleurs ce livre est plein d'Amour. On y découvre trois couples et leurs fonctionnements particuliers. Ewilan et Salim, qui grandissent ensemble et apprennent que regarder n'est pas forcément consommer... Ellana et Edwin qui parviennent à se retrouver et s'aimer mal gré les barrières dues à leurs emplois respectifs.. Et, enfin un couple énigmatique, charismatique et très touchant avec le retour de Chiam vite et sa belle Erylis.

Mais l'amour est aussi présent sous d'autres formes. Je ne reviens pas sur Liven qui nous montre un amour à sens unique, nous voyons aussi Illian et un amour fraternel puissant, Le maitre Elis qui nous apprend que l'amour est aveugle et bien sûr toutes les amitiés que l'auteur déploie autour de son histoire.

Outre ces petites histoires de cœur, il y a tout de même une intrigue. Ewilan et les autres dessinateurs sont confrontés à une méduse qui envahit peu à peu les spires ! Sorte de grosse tache noire, donnant des frissons et une sensation de frayeur à ceux qui s'en approchent. Je n dévoilerai rien de plus, je vous laisse lire la suite.

Je terminerai cette courte présentation par un élément qui m'a marqué encore plus dans ce livre, c'est la simplicité. J'avais deviné depuis les premiers signes le mal qui régnait, les tenants et aboutissant de l'histoire, les méchants... mais c'est tellement agréable à lire, tellement frais que cela n'est même plus un défaut. C'est juste sympa et je lirai de dernier tome de cette saga avec le même engouement.

Livre lu dans le cadre d'une Lc sur livr@ddict avec : Morgouille, Azilys, Melcouette, Sollyne


Les Tentacules du mal

Lorsque le tome deux se termine, reste une incertitude. Ewilan est a nouveau apte à dessiner, elle est la seule à pouvoir entre dans l'imagination, grâce aux soins prodigués magiquement (vous ne croyez tout de même pas que je vais tout dévoiler...) mais va devoir traverser une mer, un désert et affronter ces Valinguites qui semblent un tantinet revêches ! De plus, elle a juste omis de transmettre un petit détail à ces amis et surtout à Edwin : Elle aurait dû rentrer à Al-jeit et le laisser poursuivre seul...

Nous voilà donc embarqués sur un navire avec Salim et Bjorg qui peinent à garder leur pitance au fin fond de leur estomac, puis, dans un désert peuplé de bêtes sauvages et affamées. Une belle rencontre avec les fils du vent qui fait reposer un peu la trame vive et soutenue de ce dernier livre, juste avant de rentrer dans l'aréne, sans jeu de mot.

Dans l'ensemble j'ai trouvé ce livre bien plus accompli que les cinq précédent. Il termine royalement la série, avec des personnages qui ont gagné en maturité pour les plus jeunes et en charisme pour les autres. Bottero a campé leurs traits dès les présentations et a su donner un véritable rôle à chacun, au fil des pages, combats et petites querelles ou autres chamailleries qui lient un groupe. Du coup, il est relativement impossible de ne pas gémir de frustration lorsque l'un d'eux s'écorche, ou pire...

Je ne vous dévoilerai pas l'intrigue générale, ni la façon dont ils vont tenter de se sortir de cette épineuse situation. Je dirais juste que j'ai trouvé la fin bien pensée et pour une fois pas trop gentille avec les héros.

Juste un dernier mot concernant les personnages laissés sur le côté, P Bottero leur rend un dernier hommage dans un petit rassemblement de chapitres à la fin, que j'ai trouvé très émouvant, notamment l'évocation d'Erylis et de Chiam vite.

Livre lu dans le cadre d'une Lc sur livr@ddict avec : Morgouille, Azilys, Melcouette, Sollyne

Le style

J'ai trouvé ce livre un peu plus fin, un peu plus réfléchi que les trois premiers tomes (la Quête. Bottero garde un talent que je qualifierai de simple, avec peu de longues phrases, quelque métaphores mais surtout un art du dialogue mêlant informations et petites phrases amusantes destiné à dédramatiser les situation. cela apporte beaucoup de fraicheur et un humour certain.

Le tome deux reprend un élément que j'avais aimé dans la première série, l'auteur nous donne des petites informations au début de chaque chapitre,, sous forme de citations. Cela place l'histoire et apporte de nombreux éléments de compréhension, comme par exemple les N'ralaï qui ne sont du coup quasiment pas abordé dans le texte global...

Enfin, dès le milieu du tome deux et tout le long du trois, nous suivons la progression d'un homme, dans de minuscules chapitres intercalés entre ceux narrant les aventures d'Ewilan et ses amis. Cela donne un peu de suspens à cette histoire, même si j'ai personnellement rapidement deviné de qui il s'agissait...  


Les personnages sont ici aussi très attachants. Maximillien est adorable et m'a rappelé ces hommes rencontrés dans mon enfance, à la fois bourru et au cœur gros... Salim est vraiment un personnage que j'aime de plus en plus. J'ai adoré Erylis. Illian est de plus en plus attrayant, et révèle peu à peu un caractère d'enfant gâté qui me fait sourire. On sent toutefois chez lui une grande détresse, une souffrance cachée et très bien maitrisée apr l'auteur.

Le temps est bien maitrisé, et nous avançons dans l'histoire pas à pas avec eux. Pas de flash-back. Dans le deuxième tome, l'alternance des chapitres dans la première partie est agréable et donne du pep's à l'histoire, créant un manque et une envie de lire la suite. Dans le dernier, la troisième partie, comme je l'ai évoqué plus haut est consacré au bilan, aux petites nouvelles. C'est une partie très courte, mais essentielle, qui termine réellement le récit des aventures d'Ewilan.

Au final 



Trois tomes fort sympathiques, avec une montée en puissance. Le manichéisme reproché dans la première série tend à s'amenuiser, pour notre plus grand plaisir !Les personnages ont évolués, leurs relation se sont développées...

25 commentaires :

  1. Je retrouve toutes mes pensées dans ton paragraphe sur Illian ! J'ajouterais que je serais déçue, je pense, s'il n'avait pas la place qu'il mérite dans les prochains tomes... :D

    RépondreSupprimer
  2. Je ne lis pas ton billet en entier car je ne suis pas aussi avancée que toi dans la série.
    Dis, tu ne m'as pas envoyé tes coordonnées pour Le koala tueur...

    RépondreSupprimer
  3. Illian aura une place de choix :) J'l'aime bien cette petite tête de mule :)
    J'aime beaucoup ton article Nanet :) J'espère que les suivant te feront passer d'aussi bons moments

    RépondreSupprimer
  4. @ Morgouille : merci ! C'est une série franchement sympa. J'avance dans le deuxième tome, et c'est agréable comme tout. Je voudrai à la fois l'avoir terminé et à la fois, en garder à lire !

    RépondreSupprimer
  5. @ Véro : j'avais oublié ^^ c'est réparé.

    RépondreSupprimer
  6. @ Sollyne : Merci.

    Pour Illiam, je le retrouve effectivement, mais plus j'avance, plus j'ai envie de savoir ! Par contre, je trouve son comportement un peu trop enfantin pour l'âge annoncé. Il réagit comme un gosse de 5 à 6 ans. Mais une info-réaction dans le milieu du livre me laisse imaginer qu'il est sans parent ? Cela expliquerait cela... la suite dès demain, puisque ce livre est à mon boulot !

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai encore jamais rien lu de cet auteur (malheur à moi...!), mais j'ai quelques-uns de ses livres sur ma LAL, au moins...

    RépondreSupprimer
  8. @ Lau : je te conseille de commencer par la Quête ! C'est vraiment sympa à découvrir, tu vas, je l'espère, adorer.

    Biz

    RépondreSupprimer
  9. Je plussoie totalement pour le côté très très prévisible des événements dans ce deuxième tome ! Et je trouve ça incroyable de ne pas en avoir été gênée ! C'est mon tome préféré pour l'instant... :)

    RépondreSupprimer
  10. @ Morgouille : C'est ce qui m'a touché, ce côté prévisible... j'avançais dans l'histoire et je me disais c'est évident elle a ça (pas de spoil ^^) mais j'ai continué à lire pour savoir à quel moment ils comprendraient. Affolant de simplicité et pourtant si bien fait ! Comme le "traitre" j'ai compris rapidement mais... arf, je suis comme toi, conquise.

    RépondreSupprimer
  11. @ Morgouille : C'est ce qui m'a touché, ce côté prévisible... j'avançais dans l'histoire et je me disais c'est évident elle a ça (pas de spoil ^^) mais j'ai continué à lire pour savoir à quel moment ils comprendraient. Affolant de simplicité et pourtant si bien fait ! Comme le "traitre" j'ai compris rapidement mais... arf, je suis comme toi, conquise.

    RépondreSupprimer
  12. Il faudrait que j'en lise au moins un de lui pour me faire mon idée! Avec tous ces avis positifs! ;)

    RépondreSupprimer
  13. @ Laeti : C'est une évidence... cet homme écrit simplement mais efficacement ! (enfin, écrivait...)

    RépondreSupprimer
  14. ah oui ! j'ai bien aimé que l'auteur mettent un peu les personnages en "danger" sentimentalement ! C'est nouveau ! au début je me suis dit "mais c'est quoi ce bronx" et finalement cela amène de nouveaux échanges, réflexions et dialogues très sympa !

    RépondreSupprimer
  15. @ Azilys : merci d'être passé.

    Le danger sentimental donne aussi un autre aspect : ils grandissent, ils vont éprouver des doutes. Jusqu'à présent, c'est leur union qui les a aussi poussé à un si tendre et bel amour. Maintenant, ils vont devoir le confronter aux autres possibilités !

    Biz

    RépondreSupprimer
  16. Oui, une très belle série !

    RépondreSupprimer
  17. C'est très très sympa. Merci d'être passé.
    Biz

    RépondreSupprimer
  18. C'est vrai que l'amour et de nouvelles situations émotionnelles sont bien présentes dans ces volumes! Malgré la simplicité de l'histoire et un suspens que j'ai trouvé un peu gâché par les petites notes de début de chapitre, j'ai passé moi aussi un excellent moment. Illian m'enchante toujours autant dans le volume 2 et l'envie de se jeter sur le 3 est là :D

    RépondreSupprimer
  19. @ Sollyne : j'ai à partir du milieu, lu les notes à la fin des chapitres, et non au début, ce qui m'a permis de garder un eu de suspens...

    J'ai commencé le 3 ce matin ^^

    Biz

    RépondreSupprimer
  20. Départ de ma lecture en escargot mais franchissement de la ligne d'arrivée en Formule 1. J'ai de nouveau adoré être en compagnie d'Ewilan et sa troupe :-)

    RépondreSupprimer
  21. @ Jenta : le tout est d'arriver et surtout d'apprécier ce que l'on lit ^^ Bisous.

    RépondreSupprimer
  22. Une superbe série, avec une histoire très originale, des personnages drôles pour certains et attachants, qu'on prend plaisir à voir évoluer!!
    Et en plus, je dirais que c'est très accessible!

    Bref, rien à dire de négatif à son sujet, même si j'avoue avoir une préférence pour le Pacte des Marchombres

    RépondreSupprimer
  23. @ Ahérée : C'est vrai que cette série aussi est belle. Je n'ai pas terminé le pacte, je ne peux comparer qu'avec le 1° tome ! Toutefois, j'ai adoré, alors que dans cette série, j'ai trouvé qq petits points qui m'ont chagriné (facilité, notamment)

    Je suis en tous cas devenue fan de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  24. Mon préféré :)
    Ewilan à beaucoup changé depuis "D'un monde à l'autre" et tant mieux !

    RépondreSupprimer
  25. @ Luna : je suppose que tu veux parler du premier tome de cette série ? C'est vrai qu'Ewilan a muri.. Elle a souffert, et la voir renaitre, reprendre des forces est bien agréable.

    Biz

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)