Les Haut-Conteurs de Olivier Peru et Patrick Mc Spare [série]

Les auteurs

Olivier Peru est un auteur français, né en 1977 à Montpellier.
 
Auteur aux multiples facettes, il explore en mots ou en images l'art de conter des histoires. Illustrateur, scénariste et dessinateur de BD, il signe plusieurs séries aux éditions Soleil, Shaman, Lancelot, Zombies, In Nomine, la Guerre des Orcs et il coécrit la série de romans Les Haut-Conteurs chez Scrineo Jeunesse.

En parallèle, il travaille aussi comme scénariste, storyboarder et designer au cinéma et à la télévision.



Patrick Mc Spare est né en ?

Il est scénariste-dessinateur de BD et illustrateur pour diverses publications jeunesse (Strange Captain Swing, Pif Gadget, Spécial Zembla, Mustang, Rodéo, Kiwi, Power Mania).

.
Résumé officiel
 

1190, Tewkesburry, royaume d'Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d'aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l'auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l'ennui, semble bien décidé à lui gâcher l'existence.
La venue d'un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d'histoire et d'énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s'y cachent. Il ne craint pas les croques-cadavres et s'enfonce seul dans les ténèbres après nuit... mais un matin, il ne revient pas.
L'histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C'est ce que va tâcher de découvrir Roland... et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

La série

La série comporte actuellement trois ouvrages :
  • La voix des rois
  • Roi Vampire
  • Coeur de lune
A venir : Treize Damnés.

L'histoire

Comme souvent, je suis offusquée par le résumé qui dévoile beaucoup trop de choses... mais cela semble être devenu une habitude des éditeurs !

Un jeune garçon, Roland, fils d'aubergiste dans une région isolée d'Angleterre rêve d'aventure, de voyages... alors que sa vie est tracée : en tant qu'ainée, il doit reprendre un jour l'auberge de son père à Tewkesburry. Dans ce petit village, il ne se passe pas grand chose, la majorité du temps. Mais dernièrement, un événement a ramené de nombreux clients : Un Haut-Conteur s'est installé là.

Ces hommes parcourent le monde et narrent dans les auberges des histoires extraordinaire avec leur voix particulière. Ils savent user de cet organe avec finesse, changeant de rythme, de ton, jouant avec les silences, murmurant parfois, et donnent ainsi vie aux contes. A travers eux, une petite histoire devient magique, et c'est un véritable plaisir de les entendre.

Celui qui est arrivé chez notre héros, se nomme Corwyn le Flamboyant. Il doit, un de ces jours raconter une de ces fameuses histoires, et Roland se voit contraint d'aider son père tout au long des journées, depuis l'aube jusqu'à tard dans la soirée, servant des clients impatients. Mais Roland y a gagné un grand savoir, à force d'écouter les conversations. Il a apprit des tas de petites choses qui un jour peut-être lui serviront, ajoutées à celles glanées auprès de son maître... car son père à décidé de lui faire apprendre la lecture, le latin même si notre jeune héros préfère largement les leçons d'équitation.

Roland passe donc ses journées de labeur et continu de rêver à des voyages, lorsque Corwyn disparait ! L'homme est parti depuis trois jours quand arrive un autre Haut-Conteur. Une femme nommée La Patiente. Mathilde qui tente de trouver son ami, lançant une battue au travers des terres et de la forêt. Roland, lui restera à l'auberge. Il assistera au départ des hommes du village... sauf si...

Partant avant le lever du soleil, il décide de partir seul. Et, puisqu'il est le héros, réussi bien sûr à trouver Corwyn. Sauf que nos deux auteurs n'ont pas facilité la tâche au jeune homme, ils lui ont mis quelques petits bâtons dans les pattes et il devra ramener un cadavre, une page du Livre des Peurs ainsi qu'un secret destiné à un autre Haut-Conteur. Corwyn lui a aussi donné sa cape pourpre, signe distinctif du rang de ces voyageurs ce qui étonne un peu la patiente, mais la parole d'un Haut-Conteur ne se contredit pas, et elle prend Roland sous sa coupe pour le former, et trouver des indices sur cette mort.

La suite est épique et surtout bien menée. Les aventures se succèdent, déroulant les secrets des Haut-Conteurs, des monstres cachés dans les bois, et ouvrant devant Roland une quantité incroyable de perspectives. Il entrevoit avec effroi les possibilités des voyages de ses nouveaux maîtres et tout à coup se rend compte que ses rêves étaient bien sages, comparés aux monstruosités rencontrées. Pourtant, son courage reprendra le dessus et il affrontera dignement les évènements.

Je ne vous raconterais pas plus, le résumé vous apprend déjà que Roland va croiser des goules... je dirais juste que les auteurs sont restés dans des descriptions très traditionnelles des monstres qu'ils placent sur la route de nos héros. Ils n'ont pas cherché de nouveaux pouvoirs, et du coup, le tout m'a semblé très facile, mêmes les énigmes qu'ils placent. La page 7 du Livre des Peurs était franchement aisée à comprendre ! Sans parler des chiffres donnés... Et c'est là l'un des petits reproches que je ferais, l'autre étant le fait que cette histoire se déroule encore en Angleterre, à croire que les monstres n'existent que là-bas. Surtout que les auteurs sont français !

Un point fort, par contre, avec des illustrations qui ornent le livre, sans le surcharger. Elles restent mystérieuses grâce à la bichromie utilisée, tout en donnant des indications, notamment les représentation des pages du Livre des Peurs qui nous permettent de mieux comprendre le texte.

Le style 

Des mots simples, ou s'ils sont un peu plus complexes, expliqués par une petite note, un rythme soutenu par de courtes phrases, peu de descriptions, même pour les monstres, font de cette histoire dynamique un joli conte aisé à lire mais sans grande saveur. De plus, tout est d'une simplicité déroutante. On saisit les indices dès la première lecture. On comprend tout au fur et à mesure et du coup, il y a peu de suspens. Par exemple, le coup du doigt de la goule était bien pensé, mais comme on voit Roland le ramasser, on sait ce qu'il va en faire...

La narration est extérieure, et l'on suit Roland dans la plus grande partie du livre, avec quelques incartades sur les autres protagonistes : Mathilde la Patiente, le Sheriff...

Les personnages sont bien décrits, avec simplicité, et l'on apprend peu à peu des éléments de leur comportement, de leur caractère. Roland va, comme Mathilde, devoir trouver qui est le méchant, et les auteurs ont brouillé les pistes, rendant certains hommes suspects. Même si c'est un peu gros, cela fonctionne et j'ai eu un petit doute, pendant une dizaine de pages.

Le temps est linéaire, l'histoire se déroule que quelques jours uniquement, et Roland va faire preuve de beaucoup de courage pour un novice, fil d'aubergiste. On remonte un peu dans le passé avec l'histoire d'un des Haut-Conteurs, dont je n'ai volontairement pas parlé.

Au final


Un livre fort simple mais très agréable à lire. J'avoue que je m'attendais à autre chose ayant trouvé l'écriture d'Olivier Peru bien plus plaisante dans son autre livre, Druide.





Lu dans le cadre d'une Lc sur Livr@ddict : Iani, Elise, Plumeline, FreshDawn, Naminé, Achille, Taliesin, Aïwe

14 commentaires :

Manie a dit…

Il est dans ma PAL celui-là. Tu viens de me donner envie de l'en sortir lol.

Bisou,,
Bonne soirée :)

Iani a dit…

"Ils n'ont pas cherché de nouveaux pouvoirs, et du coup, le tout m'a semblé très facile, mêmes les énigmes qu'ils placent."
Je trouve justement que les énigmes sont bien trouvées, étant donné qu'il s'agit à la base d'un livre jeunesse. Je pense que ça permet au jeune public de pouvoir eux-même résoudre ces énigmes. Parce que si ça avait été plus compliqué, c'est pas sûr qu'ils accrochent autant ! Quand on arrive à résoudre une énigme soi-même, c'est quand même gratifiant ^^

Sinon je suis bien d'accord avec ton avis, que je trouve très juste et bien rédigé :) Tu as su mettre des mots sur des ressentis que j'ai moi-même eût mais dont je n'arrivais pas à mettre la main dessus ^^

nanet a dit…

à Manie : c'est un bon livre jeunesse, j’espère qu'il te plaira.

Biz

nanet a dit…

@ Iani : C'est vrai que c'est un livre jeunesse mais j'en lis bcp et certains ont des énigmes un pu plus complexes...

Toutefois, l'histoire est bien sympa.

Biz

Melisande a dit…

j'ai beaucoup aimé ce 1er tome et je trouve que c'est de la bonne fantasy jeunesse. je ne regrette pas d'avoir suivi le conseil d'un ami pour le lire

nanet a dit…

@ Melisande : C'est un bon premier livre jeunesse effectivement, bien écrit, simple. j'aurais aimé que les auteurs aillent plus loin, c'est tout. biz

Simi a dit…

Je n'ai pas encore pu découvrir Druide mais ayant beaucoup aimé cette saga, je crois que dans un sens, c'est tant mieux, je ne risque que de l'en apprécier plus !

Comme toi, les 4e de couvertures qui en disent trop sont ma bête noire, maintenant j'en arrive à ne les lire qu'après avoir lu le livre en lui-même comme ça pas de soucis (et pour celui-ci j'ai bien fait) :)

Kactusss a dit…

Pareil, je préfère largement "Druide". Ici la cible est l'ado de 13 ans et ça se sent un peu dans l'écriture et dans la simplicité scénaristique.

Pando' a dit…

C'est marrant je n'ai pas autant accroché durant ma lecture. Sans doute à cause du style justement. Le fait que ce soit un jeunesse n'y est pour rien, j'ai su aimer d'autres jeunesses. Et puis, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages.

Plumeline a dit…

Ce premier tome ne semble pas t'avoir véritablement convaincue Nanet. Si un jour, tu lis la suite, j'espère qu'elle te plaira davantage.

Il est vrai que certains points étaient faciles mais je pense que c'est une saga jeunesse qui plaira au public auquel elle est destinée.

Pour ma part, ce fut une lecture sympathique et agréable sans être un coup de cœur.

@ Simi : Druide est absolument à découvrir :D

Bonnes lectures et à bientôt Nanet :)

nanet a dit…

@ simi : je te conseille vivement Druide, qui est, à mon gout, bien meilleur.

Quant aux 4° e couverture qui racontent le livre, c'est comme les teaser qui dévoilent les meilleurs scènes des films... dommage !

Biz

nanet a dit…

@ Kactusss :Tu as raison, c'est simple et destiné à des "ados"... mais j'ai lu tant de livre de cette catégorie qui étaient vraiment bien écrit que celui-ci m'a laissé sur la touche.

nanet a dit…

@ Pando' : Les personnages... euh, tu vois, cela fait maintenant un mois que je l'ai lu, et je n'en garde pas vraiment de souvenirs... donc, au final, peu attachants.

nanet a dit…

@ Plumeline : Je doute vraiment de lire la suite... mais on ne sait jamais.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)